This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Le garçon de la fausse histoire scandaleuse NTV identifié. La propagande russe a profité de sa maladie. PHOTO

Мальчика из скандального фейкового сюжета НТВ опознали. Российская пропаганда воспользовалась его болезнью. ФОТО

Le garçon, que NTV a utilisé dans la fausse histoire «Les gardes nationaux avec une seringue ont fait d'un garçon de Donetsk une cible pour les roquettes», ont-ils identifiés.

Stanislav Petrov de Krasny Liman, de la région de Donetsk, a disparu le 30 octobre 2014, trois jours avant le reportage «Les gardes nationaux munis de seringues ont fabriqué un missile Donetsk pour fusées», a été diffusé sur la chaîne russe NTV, rapporte Gordon

Stanislav Petrov, 12 ans, qui apparaît dans la prochaine fausse histoire de NTV, est recherché par la police.

Мальчика из скандального фейкового сюжета НТВ опознали. Российская пропаганда воспользовалась его болезнью. ФОТО

Le 2 novembre, sur le site de la chaîne russe NTV, le reportage «Des gardes nationaux munis d’une seringue ont fait de Donetsk une cible pour les roquettes» a été publié.

Les journalistes russes ont rapporté que des "agents punitifs de la Garde nationale" auraient battu les parents du garçon, Stas, et lui auraient ordonné de repérer les points de contrôle de la "milice", menaçant de mort sa famille.

L'histoire raconte que les soldats ukrainiens voulaient faire d'un garçon "une cible vivante" pour les missiles, le "bourrant d'émetteurs radio" pour avoir pris pour cible l'artillerie et la drogue.

"Les chances du garçon de retrouver son père et sa mère en vie sont catastrophiques, mais un miracle se produira soudainement: ils le reconnaîtront, l'appelleront et le retrouveront", raconte également l'histoire.

Il s'est avéré que Stas, 12 ans, est recherché depuis le 30 octobre. Le garçon a disparu trois jours avant la publication du complot NTV.

Le message concernant le garçon recherché est affiché sur le site Web du ministère de l'Intérieur.

Dans le même temps, dans l’orientation du ministère ukrainien de l’Intérieur de Krasnoarmeysky dans la région de Donetsk, il est noté que Stas a disparu le 12 octobre. En outre, le garçon souffrirait d'un "léger retard mental" et serait sujet au vagabondage.

Au même moment, le blogueur russe Andrei Malgin, s’exprimant devant la directrice de la diffusion d’informations de NTV, Tatiana Mitkova, a déclaré: «Je ferai de nouveau appel à Mitkova. Tanya, vous avez vous-même un fils. Ne fais pas ça. "

Plus tôt, une vidéo de la première chaîne russe est apparue dans le réseau, dans laquelle des résidents présumés du Donbass disent que les responsables de la sécurité ukrainiens dans la zone ATO ont promis pour la guerre "un morceau de terre et deux esclaves".

Le chef du conseil de village du village de Stepanovka, dans le Donbass, parle des "récompenses" pour les combattants. Les journalistes russes s'appuient sur la "mosaïque de brouillons de conversations" de soldats de la Garde nationale entendus par certains habitants