This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Dépoussiéreur électronique

Attention!Toutes les informations payantes et gratuites sur ce site sont présentées uniquement à des fins éducatives.
L'auteur du site n'assume aucune responsabilité quant aux conséquences éventuelles de l'utilisation des informations de base.
Dépoussiéreur électronique


Habituellement, des filtres mécaniques complexes et encombrants à faible productivité sont utilisés pour éliminer la poussière de l'air.
Il est possible d'augmenter considérablement la productivité et de réduire la taille des installations d'épuration de l'air en utilisant un dépoussiéreur électronique.
Le principe de fonctionnement d'un tel dépoussiéreur est que l'air pollué passe par un tuyau métallique 1 à l'intérieur duquel sont installées deux grilles 2 et 3, jouant le rôle de filtre (Fig. 1).
La grille 2 est isolée de la boîte et est en relation avec celle-ci sous une tension positive constante de 5,2 kV. La grille z a un contact électrique fiable avec le conduit (mis à la terre). Les particules de poussière, traversant la première grille, acquièrent une forte charge électrique, ce qui les amène à se déposer sur la grille du deuxième filtre, qui a un potentiel négatif par rapport à la première grille.

Pic.1
Pour le nettoyage des grosses particules entre les premier et deuxième filtres, un filtre mécanique supplémentaire 4 est installé: la poussière nettoyée de l'air propre quitte l'ouverture opposée du tuyau et se dépose au fond près du deuxième filtre.

Le dispositif du dépoussiéreur électronique est simple mais nécessite une source de tension constante de 5,2 kV. Il peut être assemblé selon le schéma proposé (voir figure 2). C'est un redresseur de réseau constitué d'un transformateur élévateur Tr1 et d'un redresseur à tension doublée sur les diodes D1, D2 et les condensateurs C2, C3. Le courant de sortie est limité à une valeur sûre de 5 mA par les résistances de limitation de courant R1-R3, ainsi que par l'enroulement supplémentaire III, le transformateur Tr1 (avec le condensateur C1, il forme un circuit de stabilisation ferrorésonant). Son action est réduite au fait qu'en cas de dépassement du courant redressé supérieur à 5 ma, la tension aux bornes de l'enroulement II diminue.

Pic.2
La lampe au néon L1 joue dans cet appareil le rôle d’un dispositif de signalisation de l’amplitude de la tension redressée. Il s'allume parallèlement à la résistance R1. Sa résistance est choisie de telle sorte que, lorsque la tension est redressée à 5,2 kV, la chute de tension aux bornes de la résistance R1 est d'environ 100 V, c'est-à-dire suffisante pour allumer une lampe au néon. Lorsque la poussière s'accumule sur le second réseau, la consommation de courant augmente, ce qui entraîne une diminution de la tension de sortie. La lampe L1 s'éteint, indiquant que le collecteur de poussière doit être nettoyé.

Le nettoyage de l'appareil ne peut être effectué qu'après la mise hors tension.
Le redresseur du dépoussiéreur utilise des colonnes à diode au silicium et des condensateurs à haute tension utilisés dans les téléviseurs. Le transformateur Tr1, afin d'augmenter sa résistance électrique, est rempli de résine époxy. En tant que diodes D1 et D2, vous pouvez utiliser des colonnes de redressement haute tension au silicium D1006-D1008.