This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Dispositifs de protection à distance de la voiture de la gamme IR

Dispositifs de protection à distance de la voiture de la gamme IR

Dans cette section, nous examinerons les dispositifs de sécurité avec contrôle à distance des rayons infrarouges, vous permettant de désactiver l’alarme sans toucher la voiture, et d’arrêter de retarder la transition du système vers un mode de sécurité. Des retards peuvent parfois être suffisants pour qu'un "spécialiste" parvienne à ouvrir le capot et à éteindre la batterie, puis dans un environnement silencieux pour gérer l'alarme.

Bien entendu, il existe des scanners de production nationaux et étrangers, grâce auxquels, en sélectionnant les combinaisons d'impulsions, leur cycle de service et leur période, vous pouvez ouvrir le code de signal sur les rayons infrarouges. Par conséquent, les dispositifs de protection à distance sur les faisceaux infrarouges seront considérés, dans lesquels un codage d'informations basé sur d'autres principes physiques non disponibles pour les scanners modernes est utilisé.

Auto-care sur les rayons infrarouges

Il s'agit d'un système de contrôle à distance avec codage de fréquence et impact à long terme sur le photodétecteur. Bien entendu, le codage de fréquence n'est pas la perfection, mais il fonctionne néanmoins efficacement. Pour garantir que la fréquence du scanner à un moment donné ne coïncide pas avec la fréquence de garde automatique , une temporisation de 2 secondes est utilisée, ce qui élimine presque complètement la sélection aléatoire de la fréquence.

Le magasin automatique comprend une télécommande sur les DEL infrarouges de type AL107B, fabriquées selon un schéma connu. Le chien de garde comprend également une puce horaire K176IE12 et un résonateur à quartz Q 1 avec une fréquence de 32768 Hz pour la formation des intervalles de temps .

Les principales caractéristiques techniques de l'appareil:

Heure de transition vers le mode de sécurité, s                                                                                                                20

La durée de l'alarme sonore, s                                                                                       40

Fréquence d'interruption d'alarme, Hz                                                                                                      1

Délai de l'alarme, s                                                                                          2

La consommation de courant en mode garde n'est pas supérieure à, mA                                                                                       10

Dimensions du circuit imprimé, mm                                                                                                                           60х65

Dimensions du tableau de commande, mm                                                                                                                     25x30

Le schéma de principe de la télécommande est illustré à la Fig. 4.27. La console comporte un multivibrateur sur les éléments DD 1.1 - DD 1.3, inverseur DD 1.4, une clé à impulsions sur les transistors VT 1, VT 2 et les diodes électroluminescentes infrarouges VD 1, VD 2. Le contrôle de fréquence du multivibrateur est effectué est montré dans la Fig. 4.28. Pour alimenter la télécommande, vous pouvez utiliser la batterie "Crohn", qui assurera son utilisation continue.

Un schéma de l ' autoprotection est illustré à la Fig. 4.29. Le self-care contient le contre-shaper sur la puce DD 2, deux bascules sur les éléments DD 1.3, DD 1.4 et DD 3.2, DD 3.3, le récepteur sur la puce DD4 avec la photodiode VD6 et la clé de transistor VT2 , VT3 .

Lorsque l'alimentation du dispositif est activée par le tambour SA 1 (avant de quitter la voiture), le condensateur C 1, par son courant de charge, met les compteurs de la puce DD 2 à l'état zéro initial. À la broche 10 de la puce DD 2 à ce moment-là. "0", qui entre l’entrée de l’élément DD 3.4 et l’ouvre. De la sortie 6 de la puce DD 2 impulsions à une fréquence de 2 Hz passent l'élément DD 3.4 et passent à l'entrée d'horloge C (broche 7) du compteur DD 2. Simultanément, le niveau zéro sur la broche 10 de la puce DD2, inversé par l' élément DD 3.1, bloque la gâchette, assemblés sur les éléments DD 3.2 et DD 3.3, et interdit le passage du signal des capteurs de contact SB 1 - SBn connectés à la cathode de la diode VD 3, à travers le transistor VT 1 aux éléments DD 1.1 et DD 1.2. Dans cet état, la garde est située jusqu'à ce que le compteur DD2 compte 39 impulsions à une fréquence de 2 Hz. Ce temps, égal à 20 secondes , permet au propriétaire de la voiture de quitter le salon et de fermer toutes les portes. Au bout de ce temps, une unité apparaît sur la sortie 10 du compteur DD 2, qui ferme l'élément DD 3.4   et interdit la réception d'impulsions de comptage avec une fréquence de 2 Hz à l'entrée de comptage C DD 2. Le même signal (log "1"), entrant dans les entrées de l'élément DD 3.1, déverrouille le déclencheur sur les éléments DD 3.3, DD 3.2 et le circuit passe en mode de sécurité de la voiture.

Les interrupteurs de porte de la voiture peuvent être utilisés comme capteurs de contact. Les mêmes boutons-poussoirs peuvent être placés sur le capot et sur le couvercle du coffre. La cascade sur le transistor VT 1 sert d'inverseur et protège en même temps la puce DD 3 d'une défaillance lorsqu'une tension positive est appliquée à sa sortie au moment où la tension de protection automatique est désactivée. Lorsque l'une des sondes de contact SB 1 - SBn est activée, la cathode de la diode VD 3 est fermée à la masse, le transistor VT 1 est fermé et un potentiel positif est placé sur son collecteur qui commute la gâchette sur les éléments DD 3.3, DD 3.2. Dans le même temps, le niveau de journalisation est défini sur sa sortie 4. " Je ". À partir de la sortie de l'onduleur DD 1.1 log. "0" arrive à la sortie 1 de l'élément DD 1.2 et l'ouvre. A partir de la sortie 4 du compteur DD 2, les deuxièmes impulsions à travers l'élément DD 1.2 entrent dans la sortie 7 du compteur DD 2 et l'interrupteur sur les transistors VT 2 et VT 3, qui active le relais sonore K 1 . Le compteur DD 2 compte 39 impulsions arrivant à la broche 7 et, après 40 secondes, il est mis à zéro (à la borne 10 - journal "0"). Ensuite, selon le scénario décrit ci-dessus, il y a un délai de 20 secondes (comme lors de la mise sous tension) et le circuit retourne au mode garde.

Pour éteindre l' auto-garde , un panneau de contrôle est utilisé qui émet des impulsions dans l' infrarouge . Le photodétecteur, constitué de la photodiode VD 6 et de l'amplificateur résonnant sur les éléments DD 4.1 - DD 4.3, reçoit le signal du panneau de commande à distance. La fréquence à laquelle l'appareil répond est définie par les éléments de contour L 1, C 9. Sa fréquence de résonance doit correspondre à la fréquence du multivibrateur de la console. À partir de l'amplificateur résonnant, le signal est transmis au pilote cc. Lorsque les fréquences du contour L 1, C 9 et du multivibrateur du panneau de contrôle correspondent sur la sortie 10 de l'élément DD 4.5, le niveau de journalisation apparaît. " Je ". Pour exclure l'activation de la protection automatique lorsque les fréquences de l'appareil et du scanner coïncident de manière aléatoire avec la chaîne R19, ​​C11 , un délai de 2 secondes est généré.

Après la charge du condensateur C 11, le signal passe à la sortie 8 déclencheur sur les éléments DD 1.3, DD 1.4, qui génère sur la broche 11 une impulsion positive sur les conducteurs 5, 9 de la puce DD2 et remet le compteur à zéro. La durée de désactivation de l'appareil est indiquée par la LED HL 1.

La carte de circuit imprimé est illustrée à la Fig. 4.30. La bobine L 1 est enroulée sur le coeur du SBR-23 et contient, selon la fréquence, de 100 à 500 tours (de 16 kHz à 5 kHz, respectivement) du fil PEV-1 0,1 mm . Pour alimenter les puces du circuit, une diode Zener VD 5 de type KC 210 avec une stabilisation de tension de 10 V.

La disposition des pièces sur le circuit imprimé est illustrée à la Fig. 4.31.

Le réglage de l' auto-garde est réduit à la définition de la fréquence de boucle par les éléments L 1, C 9 et conjugue la fréquence du multivibrateur de la télécommande avec la sélection de la résistance de résistance R 1, assurant un fonctionnement fiable et stable du dispositif.