This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Dispositif de démarrage pour voiture

Pour aider les amateurs de voitures

Les régimes présentés dans cette section seront utiles non seulement pour les automobilistes et permettra d'économiser beaucoup d'argent. Bien sûr, certains appareils peuvent être achetés et fabriqués, mais il n'y a pas toujours la confiance dans la qualité du produit acheté. Ainsi, par exemple, les dispositifs de démarrage automobile disponibles dans le commerce ne sont souvent pas réellement en service en raison de leur faible puissance et sans l'aide d'une batterie, ils ne peuvent pas accomplir leur tâche. Mais pour s'en convaincre, cela n'est possible qu'après un certain temps après l'achat.

Il existe également de nombreux appareils électroniques utiles que notre industrie ne produit pas.

DISPOSITIF DE DÉMARRAGE

L'utilisation du lanceur sera particulièrement utile pour les passionnés de voiture en hiver, car elle prolonge la durée de vie de la batterie, et permet également de démarrer une voiture froide sans problème en hiver, même si la batterie n'est pas complètement chargée. Par expérience, il est connu qu'à une température négative, la batterie réduit son retour de 25 ... 40%. Et s'il n'est pas encore complètement chargé, il ne pourra pas fournir le courant initial de démarrage de 200 A. Ce courant consomme le démarreur au moment initial du dévidage de l'arbre moteur (le courant nominal de la consommation du démarreur est de 80 A environ).

Les calculs les plus simples montrent cela . Pour que le dispositif de démarrage fonctionne efficacement lorsqu'il est connecté en parallèle avec la batterie, il doit fournir un courant d'au moins 1 kVA à -10 ... 14 V. La puissance nominale du transformateur de réseau T1 (figure 4.1) doit être d'au moins 800 Mardi Comme on le sait, la puissance de fonctionnement nominale du transformateur dépend de la surface du circuit magnétique (fer) à l'emplacement des enroulements.

Le circuit de démarrage lui-même est assez simple, mais nécessite la fabrication correcte d'un transformateur de réseau. Il est commode pour lui d'utiliser le fer toroïdal de n'importe quel LATRA - en même temps, les dimensions et le poids minimum de l'appareil sont obtenus. Le périmètre de la section de fer peut être de 230 à 280 mm (pour différents types d'autotransformateurs, c'est différent).

Avant d'enrouler les enroulements, il est nécessaire d'arrondir le fichier avec des arêtes vives sur les bords du circuit magnétique, après quoi il est enroulé avec une laque ou un tissu de fibre de verre .

L'enroulement primaire du transformateur contient environ 260 ... 290 tours de fil PEV-2 de 1,5 ... 2,0 mm de diamètre (le fil peut être de n'importe quel type avec une isolation de vernis). L'enroulement est réparti uniformément en trois couches, avec une isolation interlaminaire . Une fois l'enroulement primaire terminé, le transformateur doit être connecté au réseau et le courant de ralenti doit être mesuré. Cela devrait être 200 ... 380 mA. Dans ce cas, il y aura des conditions optimales pour transformer la puissance en un circuit secondaire. Si le courant est moindre, certains des enroulements doivent être rembobinés, si plus - être confondus jusqu'à ce que la valeur spécifiée soit obtenue. Il convient de garder à l'esprit que la relation entre la résistance inductive (et donc le courant dans l'enroulement primaire) et le nombre de tours est quadratique - même une légère modification du nombre de tours entraînera un changement significatif du courant d'enroulement primaire.

Lorsque le transformateur fonctionne en mode veille, il ne doit pas y avoir de chauffage. Le chauffage de l'enroulement indique la présence de fermetures inter - tours ou la poussée et la fermeture d'une partie de l'enroulement à travers le circuit magnétique. Dans ce cas, l'enroulement devra être fait à nouveau.

L'enroulement secondaire est enroulé avec un conducteur en cuivre brin isolé d'au moins 6 mètres carrés. mm (par exemple, type PVC avec isolation en caoutchouc) et contient deux enroulements de 15 à 18 tours. Les enroulements secondaires sont enroulés simultanément (deux fils), ce qui facilite leur symétrie - la même tension dans les deux enroulements, qui doit être comprise entre 12 et 13,8 V pour une tension nominale de 220 V. Mesurer la tension dans l'enroulement secondaire bornes X2, résistance de charge X3 avec résistance 5 ... 10 Ohm.

La connexion des diodes redresseuses illustrée sur le schéma permet l'utilisation d'éléments métalliques du corps de la gâchette non seulement pour la fixation des diodes, mais aussi comme radiateur sans joints diélectriques (plus une diode reliée à l'écrou de fixation).

Pour connecter le dispositif de démarrage en parallèle à la batterie, les fils de connexion doivent être isolés et câblés (de préférence en cuivre), avec une section transversale d'au moins 10 mètres carrés. mm (à ne pas confondre avec le diamètre). Aux extrémités du fil, après la maintenance, les pointes du connecteur sont soudées .

Les contacts de commutation S 1 doivent être dimensionnés pour un courant d'au moins 5 A , par exemple de type T3.