This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Beacon pour protéger les enfants de l'enlèvement

Beacon pour protéger les enfants de l'enlèvement

Cet appareil a été testé dans le laboratoire de la revue "Rad and Oator " . Lors de la configuration du circuit, tous les radioamateurs n'auront pas les dispositifs répertoriés dans le circuit. S'ils sont absents, le circuit peut être réglé à l'aide d'un oscilloscope avec une bande allant jusqu'à 100   MHz, un testeur, une alimentation, deux radios, un simple indicateur d'intensité de champ. Un circuit correctement assemblé commence à fonctionner immédiatement. L'oscilloscope contrôle le mode de fonctionnement des générateurs basse fréquence conformément aux schémas de la Fig.   3. Ensuite, ajustez la cascade RF en contrôlant le fonctionnement de l'émetteur à l'aide de deux radios situées à des distances différentes de l'émetteur et d'un indicateur d'intensité de champ. L'antenne du récepteur est mieux placée sur le rebord de la fenêtre.

Le dispositif électronique de petite taille est conçu pour fournir une alarme en temps opportun en cas de tentative d'attaque, de vol ou de vol. Cet appareil est placé dans une poche et, si nécessaire, est allumé en mode "Alarme". Les enfants qui jouent près de la maison, les parents seront en mesure de fournir l'aide nécessaire. À la maison, une radio de contrôle est réglée sur la fréquence FM ou VHF appropriée , ce qui déclenche une alarme intermittente qui ressemble au son d’une sirène de police laissant les criminels en détention.

Lorsqu'il part en promenade, l'enfant allume l'interrupteur de l'appareil en position «1» ( «mode veille» ). Dans ce mode, les plus rares sont entendues par le haut-parleur de la radio de contrôle située dans l’appartement (une fois tous les 30 à 60   c) sons faibles - un signal indiquant que le périphérique est allumé. Si nécessaire, le commutateur est placé sur la position «2» ( «Alarme» ) et des signaux intermittents sont émis par le haut-parleur. La DEL clignote sur la balise.

La structure entière est située sur le imprimé un tableau pour un cas spécifique, qui peut être acheté par un radioamateur. Sur la fig.   1 montre l'une des options de conception - une balise dans le marqueur, dotée d'un clip pour le montage, ce qui la rend pratique pour les enfants. En haut se trouve la DEL HL 1, à côté le commutateur d' alimentation SA 1 et le commutateur de mode SA 2, en bas une antenne en fil d'acier d'une longueur de 300   mm en vase clos

La source d’alimentation est une pile Krona, une pile 9 V ou une pile miniature pour alimenter le système d’alarme de voiture. Le détecteur fonctionne dans la bande FM (88 ... 108   MHz) ou en VHF (66 ... 74   MHz), en espace libre couvre une distance d'au moins 500   m lorsque la sensibilité de la radio n’est pas pire que 10   μV. Comme le mode de fonctionnement principal est “Standby” , il s’allume pendant 2 s après 30 ... 60   s , la batterie peut être utilisée pendant longtemps.

Le schéma de principe du dispositif est illustré à la Fig.   2. Les éléments DD 1.1 et DD 1.2 génèrent un signal avec une fréquence de 1   Hz, qui contrôle le fonctionnement du générateur sur les éléments DD 1.3 et DD 1 4, générant une fréquence d'environ 2   kHz A la sortie de l'élément DD1.2, le transistor VT 1 est activé pour la signalisation lumineuse lors d'une alarme. Pour générer le signal "Mode veille", un générateur de génération de fréquence sonore intermittente est assemblé sur un transistor VT 2. La fréquence de génération est déterminée par l'inductance L 6 et les capacités du circuit. Lors du réglage du générateur, les temps d'activation et de pause peuvent être modifiés dans de larges limites. Sur la fig. La figure 3 montre les chronogrammes du générateur.

Un amplificateur de puissance est monté sur le transistor VT 4, auquel une antenne est connectée via un filtre de Collins ( P-loop ).

Les détails du circuit sont mieux utilisés miniature, importés, après vérification de leur qualité. Toutes les résistances de type OMLT-0.125; condensateurs C 6 ... C8 de type CT, CT5 de type K50-35, le reste de type KM. Transistors VT 1 ... VT 3 du type КТ315Б (КТ315Г, КТ312Б, КТ342Б), VT4 - 2Т371А (КТ367А, КТ372Б, КТ382Б), diode VD 1 du type D9, D plus de, voir plus de détails AL102B), diode Zener VD 2 type 2S156A, commutateurs SA1, SA2 - PD9-2, microcircuit DD1 de type K561LA7 (564LA7). Starter L6 unifié - transformateur d'impulsion miniature TIM-170. Le schéma de sa connexion est illustré à la Fig. 4. S'il est absent, il est nécessaire d'enrouler le fil PEV-1 de Ø 0,1 mm sur la bague de ferrite M2000K 12x8x3. Les bobines de contour sont enroulées avec du fil PEV-2 Ø 0,71 mm sur un mandrin Ø 5 mm. Les bobines L 1 et L 2 ont 5 tours, les L 3 et L 5 ont 7 tours et L 4 ont 4 tours.

Pour le montage (Fig. 5) , on a utilisé du getinax revêtu de feuille d'aluminium. Les conducteurs imprimés du générateur RF doivent être étamés pour exclure leur inductance et élargis. Pour installer le TIM-170, il faut percer 8 trous de 8 à 0,5 mm dans la carte. Lorsqu’on utilise un inducteur artisanal, l’enroulement doit être enveloppé d’un isolant en fluoroplastique, les conclusions tirées du fil et de 0,07 mm . Comme cet appareil est portable et peut tomber au sol, il est nécessaire de souder soigneusement tous les points de connexion. Après le réglage, toutes les bobines de boucle avec les condensateurs correspondants ( C 6 L 1, C 9 L 2, etc.) doivent être remplies de paraffine pour rendre les circuits résistants à l'humidité et leur donner une rigidité. Le non-respect de ces conditions peut entraîner un dysfonctionnement de la balise. Pour fixer la batterie, deux bâtis en bronze étamé d'une épaisseur de 0,2 à souder aux points appropriés sur la carte. 0,3 mm . La batterie est fixée au boîtier avec un ressort, les contacts sont soudés dans la carte. À la fin de tous les travaux, il est utile de recouvrir le tableau entier, à l'exception des commutateurs et des batteries, du vernis UR-231 pour le protéger de la pluie, de la neige et de la corrosion.

Configuration du schéma. Pour ce faire, vous devez disposer des dispositifs suivants: une unité d’alimentation réglable de 2 W minimum, un testeur, un oscilloscope d’une bande allant jusqu’à 100 MHz, un GIR, un wattmètre, un mesureur de champ, un voltmètre pour lampe et une radio de contrôle.

Pour vérifier le noeud du transistor VT 2 " Attention", il est nécessaire de dessouder le fil de l'interrupteur SA1 qui passe au réseau du générateur RF et de l'alimentation 9 V. L'interrupteur SA 2 passe en position "1" . Lors de la configuration de cette unité, il convient de garder à l’esprit les points suivants: le générateur génère des oscillations sinusoïdales intermittentes, les condensateurs C16 à C18 se trouvent dans le circuit de retour et servent à démarrer le générateur. Ensemble avec la bobine L 6 , ils déterminent la hauteur du son dans la radio de contrôle. La sélection des caractéristiques nominales de ces condensateurs affecte le mode de fonctionnement du générateur. La capacité du condensateur C16 affecte la fréquence du générateur.

La durée de la génération est déterminée par les résistances R 6, R 7. Augmenter la capacité de C16 augmente la pause et permet d’économiser la consommation de la batterie. La diminution des résistances R6 et R7 augmente la fréquence de commutation sur le générateur.Pour contrôler les robots de ce générateur , un oscilloscope doit être connecté à la base du transistor VT 3 et via un condensateur d'une capacité de 510   pF - écouteurs. Pendant le fonctionnement normal du générateur, des sursauts d’une onde sinusoïdale sont visibles à l’écran et un son de musique est entendu dans les écouteurs. S'il n'y a pas d'oscillation, sélectionnez C17, C18 ou augmentez l'inductance de la bobine L6. Le timbre de son requis est déterminé principalement par la magnitude de l'inductance: plus elle est grande, plus la fréquence du son est basse.

Ensuite, le commutateur SA2 est placé en position «2» «Alarme» . La LED HL 1 commence à clignoter immédiatement , des impulsions rectangulaires apparaissent sur l'écran de l'oscilloscope . La résistance R 1 régule la durée et l'amplitude de l'impulsion: plus la résistance R1 est grande, plus la durée est courte et inversement, et R 4 et C 2 déterminent la fréquence d'addition du générateur. Lors de la finalisation de la balise, vous devez sélectionner les capacités C3 et C14 afin d’empêcher une surmodulation et éviter que le générateur ne "stalle" .

Pour vérifier le générateur HF sur le transistor VT3, vous devez dessouder les condensateurs C3, C14, rétablir le fil d’alimentation provenant de SA1. Connectez l’oscilloscope au collecteur VT3 via un condensateur de 10 pF. Au lieu de R 8 et R 12, activez des potentiomètres de 100 kOhm avec une résistance de limitation de 1 kOhm et, au lieu de R 9, activez un potentiomètre de 3 kOhm et mettez-le à la position 300 Ohm. En ajustant R8 pour obtenir l’apparence de génération sur l’écran de l’oscilloscope, la sélection de C 7 est parfois requise. En ajustant R8 et R9, recherchez les amplitudes de tension nette et maximale. Réduisez ensuite la tension d'alimentation à 6 V et réglez avec précision R8, R9 pour trouver la tension maximale pour cette tension d'alimentation, puis définissez la valeur moyenne sur 6 ... 9 V.

Après cela, connectez une antenne réelle et vérifiez le fonctionnement de l'amplificateur de puissance sur le transistor VT 4. Un transistor à hyperfréquences est utilisé dans le circuit, de sorte que même des modifications mineures de la capacité du condensateur C 9 affectent la sortie de puissance et la fréquence de fonctionnement (avec une augmentation de cette capacité, la fréquence diminue et la puissance de sortie augmente). Pour régler au lieu de C9, soudez un condensateur d’ accord de 1,9 / 20 pF et connectez l’oscilloscope au collecteur VT4. Au lieu de C10 et C11, soudez des condensateurs variables d'une capacité allant jusqu'à 150 pF. Pour régler le C 9, vous avez besoin d’un tournevis en plexiglas, en textolite, etc. Lorsque l'oscillateur maître fonctionne, réglez C 9 et R12 pour obtenir la tension maximale sur le collecteur VT4. Le courant de collecteur mesuré par le testeur ne doit pas dépasser 18 mA avec une alimentation de 9 V. En réglant C 9 , il convient de contrôler la fréquence de fonctionnement à l’aide du GIR et d’un ondemètre, de manière à ne pas dépasser la plage de travail du récepteur radio de contrôle. Conformément à la norme GOST en vigueur, dans la gamme 88 ... 108 MHz, les stations de radio fonctionnent au-dessus de 100 MHz. Par conséquent, la balise devrait être située au-dessous de 100 MHz. Dans la gamme domestique, la fréquence de la balise devrait être située au dessus de 70 MHz.

L'étape suivante consiste à régler la puissance de sortie maximale de la cascade sur VT4 et à régler le filtre-P , ce qui vous permet d'adapter la longueur de l'antenne à la puissance de sortie maximale, tout en supprimant les harmoniques. Le réglage s'effectue principalement en modifiant les capacités C10 et C11 avec une valeur d'inductance fixe de L 4. Pour que le filtre soit correctement configuré, soudez les condensateurs C3 et C14 puis, encore une fois, sur le collecteur VT4, vérifiez la valeur de la tension et la forme de la courbe et ajustez-les si nécessaire. L’objectif ultime du réglage du filtre est d’obtenir la puissance maximale, et le rayon de la balise en dépend. Au point B, il devrait y avoir une tension maximale. Un oscilloscope doit être connecté ici. En ajustant C10 et C11, pour atteindre la tension maximale. Il est également surveillé par un mètre de champ de distance 1 m (désactiver l'oscilloscope!). Une assiette en C 9 peut également être requise. Si le son de la radio de contrôle est sale, sélectionnez C3 et C14. La configuration de ce filtre est une tâche plutôt compliquée, et son réglage est décrit plus en détail dans [1]. Dans la version de l'auteur, l'introduction d'un inducteur L 5 était requise : sans lui, la puissance de sortie était réduite de 40%. D'autres jambons peuvent ne pas en avoir besoin.

Après le réglage, les éléments sélectionnés doivent être remplacés par des valeurs constantes d’une valeur similaire et insérer la carte dans le boîtier avec la batterie; la fréquence va décroître. Si nécessaire, en appuyant ou en poussant les tours de L 1, ajustez la fréquence. Il faut donc ajuster et L 3.

Ensuite, le fonctionnement de la balise est vérifié dans des conditions réelles. La radio de contrôle doit être placée sur la fenêtre de l'appartement depuis la rue où l'utilisateur de la balise sera situé, afin de déployer complètement l'antenne de la radio. Placez la balise dans la poche de votre veste, placez l'antenne vers le bas. Activer SA1, SA2 mis en position "1" . L'assistant de l'appartement trouve la meilleure position pour l'antenne, en la tournant dans différentes directions, ainsi que l'endroit où le signal retentit dans l'appartement. Ensuite, vérifiez le mode "2" . En changeant la position de la balise par rapport à la radio, vous pouvez obtenir une image complète de l'utilisation: aller au maximum, aller au coin du bâtiment, etc.

La dernière étape est la réalisation d’essais mécaniques. Allumez la radio de contrôle, trouvez le signal de la balise. Lorsqu'il est allumé, la balise doit être lâchée d'une hauteur 200 mm sur une table en bois, d'abord à plat, puis sur la côte, puis sur la côte supérieure; lors des essais sur trois plans, la balise devrait fonctionner normalement et son réglage devrait être stable.

Littérature

1. Modèles de télécommande Wojciechowski J.. - M.: Communication, 1977 .-- 432 p .