This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Microphone sans fil

L1 = 9 tourne sur un mandrin de 3 mm de diamètre.

L2 = 100 tours sur la résistance MLT - 0.25 ou pour améliorer l'efficacité il vaut mieux prendre un noyau de ferrite de la marque 20 HF de diamètre 2-3 mm et de longueur 5-10 mm (son inductance devrait être d'un ordre de grandeur supérieur à l'inductance de L1).

La version originale du circuit a été testée sur des transistors CT 3130A9. Mais, puisque leur fréquence limite est d'environ 150 MHz, pour l'étage de sortie j'ai choisi un très bon transistor hyperfréquence 2T 657A2 (et les KT 3130A9 et 2T 657A2 ont des boîtiers SMD).

En principe, voici tout haute fréquence (F1> 150 MHz), le même tristement célèbre KT315.

Pour des tensions d'alimentation supérieures à 5 V, une résistance de 30 ohms est connectée en série avec L2 pour limiter le courant de collecteur VT2.

La puissance de sortie de l'émetteur est d'environ 10 mW (2T 657A2, 3 V).

Le microphone est pris électret, type condenseur MKE-3 ou mieux, bien sûr, le microphone "Pine" M1 - A2. Je tiens à noter, "Pine" n'aime pas les tensions d'alimentation supérieures à 3 V.