This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Attention! L'information est pour référence seulement!
Avant de prendre, assurez-vous de consulter un médecin!
SITE UNIQUEMENT ANNUAIRE. Pas une pharmacie! Nous ne vendons pas de médicaments! Aucun!

Description du médicament: Nibentan (Nibentanum)

NIBENTAN (Nibentanum).

Chlorhydrate de (±) -N- [5- (diéthylamino) -1-phénylpentyl] -4-nitrobenzamide.

Poudre cristalline blanche. Soluble dans l'eau

Anti-arythmique domestique d'origine de classe III. Allonge sélectivement le potentiel d’action, réduit l’amplitude du courant de potassium en retardant la rectification des cardiomyocytes.

L'administration intraveineuse du médicament entraîne une augmentation de la période réfractaire effective des oreillettes, des ventricules et du faisceau de Kent, de la période réfractaire fonctionnelle de la bride auriculo-ventriculaire, du système His-Purkinje et des ventricules, ainsi que d'autres modifications électrophysiologiques et cliniques caractéristiques des antiarythmiques de classe III (apparition d'une vague U supplémentaire sur la tumeur cérébrale) , possibilité d'effets arythmogènes, etc.).

Ils sont utilisés pour arrêter les arythmies chez les patients présentant des paroxysmes de tachycardie supraventriculaire et des formes paroxystiques et constantes de fibrillation auriculaire et de flutter (sauf dans les cas d’infarctus du myocarde aigu, car l’efficacité du médicament chez cette catégorie de patients n’a pas encore été réalisée).

Demande nibentana effectué une surveillance intensive par la surveillance de l'ECG du moniteur (pendant 12-24 heures). Immédiatement avant chaque administration de la solution médicamenteuse (bolus), un enregistrement ECG à 12 dérivations est nécessaire, puis une surveillance dynamique de l'efficacité et la possibilité de développer un effet arythmique et une correction rapide est nécessaire.

Aux patients souffrant d'arythmie supraventriculaire paroxystique, le nibentan est d'abord administré par voie intraveineuse à raison de 0,125 mg pour 1 kg de poids corporel, en diluant la dose requise dans 20 ml de solution isotonique de chlorure de sodium. La solution est administrée pendant 3-5 minutes. Si cette dose est inefficace, au bout de 15 minutes, une solution du médicament est administrée à la même dose (0,125 mg / kg).

Avec une forme constante de fibrillation auriculaire et de flutter, une dose de 0,125 mg / kg est administrée sous forme de bolus unique. Si la première administration est inefficace, une deuxième et, dans certains cas, une troisième administration à la même dose est possible à des intervalles de 15 à 20 minutes.

L'introduction du médicament est interrompue après la restauration du rythme sinusal ou l'apparition d'effets secondaires graves, ainsi que lors de l'augmentation de l'intervalle ECG de l'intervalle QT c à 0,5 s ou plus.

L'effet indésirable le plus dangereux possible du nibentan est la survenue ou la fréquence d'arythmies ventriculaires, notamment de tachyarythmies ventriculaires polymorphes telles que la «pirouette». Dans de tels cas, l'administration intraveineuse de préparations de potassium et de magnésium est nécessaire, de même que l'utilisation d'une stimulation cardiaque rapide ou l'administration intraveineuse de β-adrénostimulants, l'atropine.

Après l'administration de nibentan, il peut en outre y avoir violation des sensations gustatives (goût «métallique» dans la bouche), sensation de «chaleur» ou «froid», vision double, vertiges, maux de gorge. Dans certains cas, une bradycardie est probable.