This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Attention! L'information est pour référence seulement!
Avant de prendre, assurez-vous de consulter un médecin!
SITE UNIQUEMENT ANNUAIRE. Pas une pharmacie! Nous ne vendons pas de médicaments! Aucun!

Description du médicament: No-spa (No-Spa)

NO-SPA (No-Spa) *. Chlorhydrate de 1- (3,4-diéthoxybenzylidène) -6,7-diéthoxy-1,2,3,4-tétrahydroisoquinoléine.

Synonymes: Drotaverinum, chlorhydrate de Drotaverine, Deprolen, Dihydroéthaverine, Nospan, Nospasin, Tetraspasmin.

La substance cristalline est jaune pâle et inodore. Soluble dans l'eau et l'alcool. La structure chimique et l'action pharmacologique étant très proches de la papavérine, celle-ci a une activité antispasmodique plus forte et plus longue.

Il est utilisé pour les crampes d'estomac et les intestins, la constipation spastique, les accès de galle et d'urolithiase, l'ulcère peptique de l'estomac et du duodénum (de préférence en association avec des anticholinergiques), parfois pour les spasmes des vaisseaux périphériques (endartérite, etc.).

Il est pris par voie orale à raison de 0,04 à 0,08 g (1 à 2 comprimés) 2 à 3 fois par jour. Si nécessaire, la même dose (2 à 4 ml d'une solution à 2%) est administrée par voie intramusculaire. Lors d'attaques de coliques hépatiques et rénales et d'angor, 2 à 4 ml d'une solution à 2% sont administrés par voie intraveineuse (lentement!). En cas de troubles de la circulation périphérique (endartérite oblitérante), il est parfois administré par voie intra-artérielle (lentement!).

Les enfants sont prescrits en doses plus petites, correspondant à l’âge (1/4 1/2 comprimés 1 à 2 fois par jour).

Le médicament est généralement bien toléré. Avec l'administration parentérale, une sensation de fièvre, des vertiges, des palpitations et une transpiration sont possibles. Des cas de dermatose allergique sont décrits.

Méthode de libération: comprimés de 0,04 g dans un emballage de 100 pièces; Solution à 2% dans des ampoules de 2 ml (0,04 g) dans un emballage de 5 ou 50 ampoules. Stockage: liste B.

Nicospanum (Nicospanum) *. Médicament combiné, comprenant de l'acide non-spa et de l'acide nicotinique.

La combinaison de ces substances procure un effet vasodilatateur accru (voir Acide nicotinique). Par son principe d'action, le médicament est proche de la nicoverine (voir).

Ils sont utilisés pour les spasmes des vaisseaux cérébraux et les troubles de la circulation périphérique (claudication intermittente, thromboangéite, etc.).

À prendre 1 à 3 comprimés par jour (après avoir mangé) ou 1 2 ml (1/2 à 1 ampoule) sous la peau ou par voie intramusculaire 1 à 2 fois par jour. Si nécessaire, injectez lentement 1 ml de solution dans une veine. En cas de troubles de la circulation périphérique (thromboangéite oblitérante), 1 à 2 ml de solution sont injectés (lentement) dans l'artère fémorale.

Lors de l'application de nicoshpan, rougeur temporaire du visage, puis de tout le corps, une sensation de chaleur est possible. Ces phénomènes sont particulièrement prononcés lors de la prise du médicament à jeun et sont associés à l'action pharmacologique des composants inclus dans le médicament (voir Acide nicotinique, No-shpa, ainsi que les comprimés Nikoverin).

Méthode de libération: comprimés de 0,078 g (78 mg) de non-shpa et 0,022 g (22 mg) d’acide nicotinique; en ampoules de 0,0642 g (64,2 mg) de non-shpa et 0,0176 g (17,6 mg) d'acide nicotinique (dans 2 ml).

Selon l'action, les comprimés de Nikoverin (voir) sont très proches de nicospan.

Stockage: liste B.

Bishpan (Bisranum) *. Préparation combinée, produite sous la forme de comprimés contenant 0,06 g (60 mg) de non-shpa et 0,005 g (5 mg) de la préparation anticholinergique d’isopropamide (2, 2-diphényl-4-diisopropyl-aminobutyramide).