This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Influence de la tension non-sinusoïdale

Tension non sinusoïdale - distorsion de la forme sinusoïdale de la courbe de tension.

img3.gif

  Les récepteurs électriques avec une caractéristique courant-tension non linéaire consomment un courant dont la forme de la courbe est différente de celle du sinusoïdal. Et le flux d'un tel courant à travers les éléments du réseau électrique crée une chute de tension sur eux, différente de la sinusoïdale, ce qui est la cause de la distorsion de la forme sinusoïdale de la courbe de tension.

Par exemple, les convertisseurs à semi-conducteurs consomment un courant de forme trapézoïdale, au sens figuré - arraché d’une sinusoïde à une pièce de forme rectangulaire.

35% de l'électricité est convertie et consommée
sur une tension constante.

Les sources de tension non sinusoïdale sont: les convertisseurs statiques, les fours à arc et à induction, les transformateurs, les moteurs synchrones, les installations de soudage, les appareils d'éclairage à décharge et les appareils ménagers, etc.

À strictement parler, tous les consommateurs, à l'exception des lampes à incandescence, ont une caractéristique non linéaire de tension.

Augmentation de la sous-précipitation de l'énergie électrique, due à l'effet inhibiteur sur les compteurs d'induction d'harmoniques de la séquence inverse.

La fonction décrivant la courbe de tension non sinusoïdale peut être décomposée en une série de composantes sinusoïdales (harmoniques) de Fourier avec une fréquence n fois la fréquence du réseau d’alimentation - la fréquence du premier harmonique (f n = 1 = 50 Hz, f n = 3 = 150 Hz ...).

En liaison avec diverses caractéristiques de génération, propagation à travers les réseaux et influence sur le fonctionnement des équipements, il existe des composantes harmoniques paires et impaires, ainsi que des composantes séquentielles directes (1, 4, 7, etc.). etc.) et séquence zéro (multiple d'harmoniques de trois).

Avec une fréquence croissante (nombre de composantes harmoniques), l'amplitude harmonique diminue.