This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Vérification de l'erreur du compteur d'électricité, comment vérifier le compteur d'électricité, la procédure de vérification des compteurs d'électricité (en langage clair) RÈGLEMENTS ÉNERGÉTIQUES ÉLECTRIQUES

S'il y a un soupçon d'inexactitude dans les relevés de compteur ou avant de l'utiliser
c'est assez simple à vérifier. Si le compteur doit être utilisé pour la comptabilité commerciale,
il doit être vérifié dans les organismes appropriés avec le scellement de son corps.

Chaque compteur a sa propre classe de précision, spécifiée sur son panneau.
La classe de précision est la déviation maximale admissible du compteur
de la valeur réelle de l'électricité consommée en pourcentage.
Autrement dit, avec une classe de précision de 2 et une énergie consommée de 100 watts,
le compteur peut compter 98 ... 102 watts, et ce sera la norme pour ce compteur.

Autrement dit, pour vérifier l'erreur, il est nécessaire d'inclure dans le réseau une charge connue précédemment,
par exemple 1 kilowatt, pendant un certain temps, par exemple 1 heure, et voir
combien la lecture du compteur changera dans ce temps.
Dans notre cas, pendant 1 heure, la charge de 1 kW "s’enroule" sur le compteur de 1 kW heure.
Lors des mesures, la tension secteur doit être proche de 220 volts!
Sinon, la consommation et les lectures varieront
Les compteurs triphasés sont testés de la même manière, seule la charge est considérée comme commune pour toutes les phases.

Assez souvent, un tel dysfonctionnement des compteurs comme "automoteurs" se produit.
Sa présence n'est pas autorisée! Pour la détection, il est nécessaire de déconnecter les automates qui partent du compteur,
sans éteindre l'ouverture, attendez quelques minutes, regardez le disque, il devrait rester.

Si votre compteur de décompte affiche des valeurs différentes de la norme, vous devez estimer l'erreur.
Et si c'est plus nominal, donnez une application à l'alimentation électrique pour le remplacement du compteur (à leurs frais)

Fig. Exemple du type de panneau de compteur.

panneau de désignation de compteur électrique

Les compteurs d'induction (avec un disque) peuvent être vérifiés en comptant les révolutions du disque
pendant un certain temps, en tenant compte du numéro de transfert du compteur.
Le rapport de réduction est le nombre de tours pour 1 kWh d'énergie électrique. Il est indiqué sur le panneau.

Fig. Limites admissibles du temps de rotation du disque pour les compteurs monophasés de classe de précision 2,5
avec différents rapports de transmission à une tension de secteur de 220 ... 230 V.

Vérification de l'erreur du compteur d'électricité, comment vérifier le compteur d'électricité

Classe de précision des transformateurs de courant de mesure pour la connexion de
compteurs d'électricité, ne devraient pas être plus de 0,5.

RÈGLEMENT SUR L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

1. Introduction

Ces "Règles pour la comptabilisation de l'énergie électrique" sont élaborées conformément à la résolution du Gouvernement de la Fédération de Russie du 02.11.95 N 1087 "Mesures d'efficacité énergétique urgentes" par des spécialistes du Ministère russe des combustibles et de l'énergie, du Ministère russe de la construction et de la Fédération de Russie.

Les règles tiennent compte des dispositions du Code civil de la Fédération de Russie (articles 541 à 544), des lois fédérales sur l’uniformité des mesures, des économies d’énergie et d’autres lois existantes de la Fédération de Russie, des documents réglementaires et techniques et de l’expérience dans le domaine du comptage de l’électricité.

Les règles déterminent les exigences générales pour l'organisation du comptage de l'électricité et la relation entre les principaux documents normatifs et techniques en vigueur dans ce domaine.

Les règles sont valables sur le territoire de la Fédération de Russie et sont obligatoires pour:

- réalisation de la production, du transport, de la distribution et de la consommation d'énergie électrique;

- la mise en œuvre de travaux de conception, d'installation, de mise en service et de réparation de l'organisation du comptage de l'électricité;

- maintien du fonctionnement des moyens du compte de l'énergie électrique.

Les règles contiennent les principales dispositions relatives à la comptabilisation de l'électricité lors de sa production, de son transport, de sa distribution et de sa consommation sur les installations électriques existantes, nouvellement construites et reconstruites, ainsi que sur le fonctionnement des appareils de mesure.

2. Dispositions générales

2.1. L'objectif principal du comptage de l'électricité est d'obtenir des informations fiables sur la production, le transport, la distribution et la consommation d'électricité sur les marchés de gros et de détail pour la solution des principales tâches techniques et économiques:

- calculs financiers de l'électricité et de la capacité entre les acteurs du marché (organismes de fourniture d'énergie, consommateurs d'électricité), en tenant compte de leur qualité;

- Définition et prévision des indicateurs techniques et économiques de la production, du transport et de la distribution de l’électricité dans les réseaux électriques;

- détermination et prévision des indicateurs techniques et économiques de la consommation d’électricité dans les secteurs industriel, des transports, agricole, communal et domestique, etc.

- économie d'énergie et gestion de l'énergie.

2.2. La qualité de l'énergie fournie par l'organisme d'approvisionnement en énergie doit être conforme aux exigences établies par les normes nationales et autres règles impératives ou stipulées dans le contrat de fourniture d'énergie.

2.3. La comptabilisation de l’électricité active devrait permettre de déterminer la quantité d’électricité (et, si nécessaire, les valeurs de puissance moyennes):

- générés par des générateurs de centrales électriques;

- consommés pour des besoins propres et économiques (séparément) de centrales et de sous-stations, ainsi que pour les besoins de production du réseau électrique;

- mis à la disposition des consommateurs sur les lignes au départ des bus des centrales électriques directement aux consommateurs;

- transférés au réseau d'autres propriétaires ou reçus d'eux;

- mis à la disposition des consommateurs à partir du réseau électrique;

- transféré pour exportation et reçu pour importation.

L’organisation du compte de l’électricité active devrait être une opportunité:

- détermination de l'alimentation électrique des réseaux électriques de différentes classes de tension des systèmes d'alimentation;

- compilation des bilans énergétiques pour les unités autonomes des systèmes énergétiques et des consommateurs;

- contrôle du respect par les consommateurs des bilans de consommation et d'énergie fixés par eux;

- paiements à la consommation pour l'électricité aux tarifs en vigueur, y compris multi-taux et différenciés;

- gestion de l'alimentation.

2.4. La prise en compte de la puissance réactive doit permettre de déterminer la quantité d’électricité réactive reçue par le consommateur de l’organisation ou transférée à celui-ci, si ces données sont utilisées pour calculer ou contrôler la conformité au mode de fonctionnement spécifié des dispositifs compensateurs.

2.5. La prise en compte de l'énergie électrique se fait sur la base de mesures à l'aide de compteurs d'énergie électrique et de systèmes de mesure de l'information.

2.6. Pour le mesurage de l’électricité, des instruments de mesure doivent être utilisés, dont les types sont approuvés par la norme d’État de la Russie et inclus dans le registre national des instruments de mesure.

2.7. Le contrôle métrologique et la supervision par l'État des instruments de mesure utilisés dans le comptage de l'électricité sont effectués par les organismes de la norme d'État russe et par les services de métrologie agréés sur la base de la documentation réglementaire en vigueur.

3. Organisation du comptage de l'électricité

3.1. L'organisation du comptage d'électricité dans les installations électriques existantes, nouvellement construites, devrait être effectuée conformément aux exigences des documents réglementaires et techniques en vigueur dans la pièce:

- des sites d'installation et des volumes de compteurs d'électricité dans les centrales électriques, les sous-stations et les consommateurs;

- classes de précision des compteurs et des transformateurs de mesure;

- mise en place des compteurs et du câblage.

3.2. La comptabilisation de l'énergie et de l'énergie actives et réactives, ainsi que le contrôle de la qualité de l'électricité pour les règlements entre le fournisseur d'électricité et le consommateur, se font généralement à la limite du bilan du réseau électrique.

3.3. Pour accroître l'efficacité du comptage de l'électricité dans les installations électriques, il est recommandé d'utiliser des systèmes automatisés de comptabilité et de contrôle de l'électricité produite à l'aide de compteurs d'électricité et de systèmes d'information et de mesure.

3.4. Les personnes effectuant des travaux sur l’installation et le réglage de l’équipement de comptage d’électricité doivent avoir un permis pour effectuer ce type de travail, reçu conformément à la procédure établie.

3.5. Les moyens d'enregistrement de l'énergie électrique et le contrôle de sa qualité doivent être protégés contre tout accès non autorisé afin d'exclure toute possibilité de distorsion des résultats de mesure.

4. Organisation du fonctionnement des compteurs d'électricité

4.1. Le fournisseur d'instruments de mesure utilisés pour enregistrer l'électricité et contrôler sa qualité doit disposer d'une licence pour leur fabrication, réparation, vente ou location, délivrée par la norme d'État russe conformément à la procédure établie.

4.2. L'organisation de l'exploitation des compteurs d'électricité doit être conforme aux exigences des documents techniques et réglementaires en vigueur et aux instructions des fabricants.

4.3. L'entretien du matériel de comptage doit être effectué par du personnel spécialement formé.

4.4. Lors de l'entretien des moyens du compte de l'énergie électrique, des actions organisationnelles et techniques sur le maintien de la sécurité des travaux conformément aux règles en vigueur devraient être menées.

4.5. Les offices peuvent, sur la base des documents juridiques et réglementaires existants, élaborer et approuver, dans les limites de leurs compétences, des documents techniques et réglementaires réglementaires dans le domaine du comptage de l’électricité qui ne sont pas en contradiction avec ces règles.

4.6. La vérification périodique des instruments de mesure utilisés pour comptabiliser l'énergie électrique et contrôler sa qualité doit être effectuée dans les délais établis par Gosstandart de Russie.

4.7. La permutation, le remplacement, ainsi que la modification du schéma d’inclusion de l’inventaire, sont effectués avec l’accord de l’organisation chargée de l’approvisionnement en énergie.

Application

Termes et définitions de base utilisés dans le texte des règles

Les installations électriques sont un ensemble de machines, appareils, lignes de transmission et équipements auxiliaires (ainsi que les installations et les locaux dans lesquels ils sont installés) destinés à la production, transformation, transformation, transmission, distribution d'énergie électrique et leur transformation.

Les compteurs prenant en compte l'électricité active sont appelés compteurs d'énergie active (ci-après compteurs).

Les compteurs qui prennent en compte la puissance réactive intégrée (ci-après - électricité réactive) pour la période comptable sont appelés compteurs d'énergie réactive.

Moyens de comptabilité - ensemble de dispositifs assurant la mesure et l’enregistrement de l’électricité (transformateurs de mesure de courant et de tension, compteurs d’énergie électrique, capteurs télémétriques, systèmes d’information et de mesure et leurs lignes de communication) et interconnectés selon le schéma établi.

La consommation d'électricité pour les besoins propres des centrales et des sous-stations est la consommation d'électricité par des récepteurs qui fournissent les conditions nécessaires à l'exploitation des centrales et des sous-stations dans le processus technologique de production, conversion et distribution de l'énergie électrique.

La consommation d'électricité pour les besoins domestiques des centrales électriques et des réseaux électriques correspond à la consommation d'électricité des unités auxiliaires et non industrielles sur les centrales électriques et les réseaux électriques, nécessaire pour desservir la production principale, mais pas directement liée aux procédés technologiques de production de chaleur et d'électricité des centrales électriques. transmission et distribution d'énergie électrique.

La consommation d'électricité pour les besoins de production correspond à la consommation d'électricité des chaufferies et des chaudières électriques, à la fois sur un bilan indépendant et sur le reste des centrales électriques, ainsi que sur le pompage des centrales de pompage et des unités de pompage.

Le consommateur (abonné) d’énergie électrique est une personne morale exerçant l’utilisation de l’énergie électrique (électricité).

L'organisme de fourniture d'électricité est une organisation commerciale indépendamment de sa forme organisationnelle et juridique, qui vend aux consommateurs l'électricité produite ou achetée et / ou la chaleur.

Service de métrologie - ensemble de sujets d’activité et types de travaux visant à assurer l’uniformité des mesures.

Contrôle métrologique et supervision - activité exercée par l'organisme de métrologie de l'État   service (contrôle métrologique d’État et supervision) ou service métrologique d’une personne morale   vérifier la conformité aux règles et normes métrologiques établies.

Moyens de mesure - un dispositif technique conçu pour la mesure.

Vérification des instruments de mesure - ensemble d'opérations effectuées par le service de métrologie (autres organismes et organismes autorisés) pour déterminer et confirmer la conformité de l'instrument de mesure aux exigences techniques établies.

L'étalonnage des instruments de mesure est un ensemble d'opérations effectuées pour déterminer et confirmer les valeurs réelles des caractéristiques métrologiques et (ou) l'aptitude à l'utilisation d'un instrument de mesure qui n'est pas soumis à un contrôle et à une surveillance métrologiques.

Le certificat d'agrément du type d'instrument de mesure est un document délivré par un organisme public agréé, certifiant que ce type d'instrument de mesure est approuvé conformément à la procédure prévue par la législation en vigueur et satisfait aux exigences établies.

L'accréditation pour le droit de vérifier les instruments de mesure est une reconnaissance officielle par l'organe étatique autorisé de l'autorité chargée d'effectuer le travail de vérification.

La licence de fabrication (réparation, vente, location) d'instruments de mesure est un document attestant le droit de se livrer à ce type d'activités, délivré à des personnes morales et à des particuliers par l'organisme de service métrologique d'État.