This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.


Navigation: =>

Accueil / Inventions / Energie alternative /

NOUVELLES INVENTIONS ET MODÈLES. ENERGIE ALTERNATIVE || NOUVELLES INVENTIONS ET MODÈLES. ENERGIE ALTERNATIVE

MOTEUR MAGNETIQUE

Laisser un commentaire

Pour confirmer les performances de l'application «Moteur magnétique», des expériences pratiques avec des aimants permanents ont été réalisées. En fait, ces expériences ont confirmé que l’aimant en forme d’entonnoir revendiqué attirait un autre aimant permanent dans sa cavité dans une direction plus que dans la direction opposée. Ce qui conduit au mouvement progressif des aimants en mouvement.

Pour les expériences, des aimants permanents en forme d’entonnoir étaient constitués de 28 ferrites de CA 250 en strontium, dans lesquels la direction axiale de l’aimantation, le pôle nord N se situe dans la partie étroite de l’aimant à entonnoir et le pôle sud S dans la partie large. Un aimant cylindrique a également été fabriqué avec une aimantation axiale de ferrite de strontium.

La figure La figure 1 représente schématiquement un aimant mobile de forme cylindrique, un aimant en entonnoir, le placement des pôles, les lignes de flux magnétiques d'un aimant en entonnoir et leurs paramètres géométriques.

La figure 2 représentation schématique de 3 aimants en entonnoir, un seul chemin cylindrique
l'aimant et l'emplacement des pôles des aimants

Lorsque l'aimant cylindrique (figure 1) se rapproche de l'extrémité où le pôle nord est situé jusqu'à l'ouverture étroite de l'aimant à entonnoir, où se trouve également le pôle nord, une distance de 3 cm entre les aimants commence alors qu'une faible répulsion mutuelle commence. , l’aimant cylindrique est fortement et fortement aspiré dans la cavité de l’aimant à entonnoir et laisse la grande ouverture à grande vitesse. Et dans le cas où l'aimant cylindrique est proche de la partie large de l'aimant en entonnoir, il est aspiré dans la cavité et s'arrête au milieu de l'aimant en entonnoir. Et cela prouve que l'effet décrit est associé à une configuration spéciale de champs magnétiques en interaction.

Pour rendre l'expérience plus convaincante, nous allons installer 3 aimants en forme d'entonnoir de manière à ce que la partie étroite de l'aimant suivant s'adapte presque complètement à la partie large de l'aimant en entonnoir précédent (Fig. 2). Si un aimant cylindrique est amené près de la partie d'extrémité où le pôle nord N est situé à la partie étroite du premier aimant en forme d'entonnoir où se trouve le pôle nord N, il y aura une résistance faible au début d'environ 3 cm.

Si cette résistance est surmontée, l'aimant cylindrique est entraîné de manière spectaculaire et avec une grande vitesse dans les cavités du 1er. Les deuxième et troisième aimants en forme d'entonnoir sont éjectés de la partie la plus large du troisième aimant en forme d'entonnoir et continuent leur mouvement au-delà des limites des aimants.

Cette expérience montre que la force d’insertion du flux magnétique d’un aimant à entonnoir de son extrémité étroite à une extrémité large est plus forte que d’une extrémité large à une extrémité étroite. Si ces forces étaient égales dans la ligne axiale centrale de l'aimant à entonnoir, l'aimant cylindrique mobile ne pourrait pas vaincre la résistance des aimants des deuxième et troisième entonnoirs et serait coincé dans la cavité du deuxième aimant.

Lors de la même expérience, lorsqu'un aimant cylindrique est inversé, amenez le pôle sud à l'extrémité large de l'aimant en entonnoir, où se trouve également le pôle sud, l'aimant cylindrique s'insère dans la cavité du troisième aimant et reste coincé au milieu du deuxième aimant en entonnoir.

DESCRIPTION DE L'INVENTION

L'invention concerne le génie énergétique et le génie électrique, et en particulier des dispositifs utilisant des aimants permanents. Il peut être utilisé comme entraînement avec une large plage de puissance pour des groupes électrogènes de propulsion respectueux de l'environnement.

La tâche est accomplie par le fait que, dans un moteur magnétique comportant au moins un élément magnétique mobile et un élément magnétique fixe, interagissant avec leurs champs magnétiques principalement le long de leurs surfaces avec accélération dans la direction de déplacement de l'élément mobile sur la section de trajectoire, au moins un des éléments magnétiques Les pôles qui empêchent l'accélération du mouvement de l'élément mobile ont une zone d'affaiblissement pour l'interaction du champ magnétique près de la trajectoire du mouvement.

Simultanément, l’affaiblissement de l’interaction du champ magnétique dans une zone donnée est créé par la distance spatiale constructive d’au moins une des surfaces des éléments magnétiques en interaction le long de la direction de déplacement de l’élément magnétique mobile dans la direction du pôle, ce qui empêche l’accélération du mouvement.
La surface d'au moins l'un des éléments magnétiques en interaction présente une partie de sa surface depuis la surface de l'autre élément dans la direction du mouvement principalement vers la section de pôle, ce qui crée une résistance au mouvement de l'élément magnétique mobile.

Dans un autre mode de réalisation de l'invention, le moteur magnétique contient au moins un élément magnétique coaxial mobile et un élément magnétique coaxial fixe interagissant avec leurs champs magnétiques, principalement le long de leurs surfaces avec une accélération dans la direction du mouvement de l'élément mobile dans la section de trajectoire.

Un tel moteur magnétique selon l'invention est caractérisé en ce que les éléments magnétiques en interaction sont coaxiaux et qu'au moins l'un des éléments magnétiques dans la région des pôles, qui empêche l'accélération du mouvement de l'élément en mouvement, présente une zone d'affaiblissement de l'interaction du champ magnétique au voisinage du chemin de mouvement.
L'affaiblissement de l'interaction du champ magnétique dans ce mode de réalisation est obtenu par le fait que la surface d'au moins un des éléments magnétiques en interaction présente une partie de sa surface depuis la surface de l'autre élément dans la direction du mouvement principalement vers la section de pôle, ce qui crée une résistance au mouvement de l'élément magnétique mobile.

La surface de la partie externe des éléments magnétiques coaxiaux en interaction présente une partie de la dilatation axisymétrique de sa surface depuis la surface d'entrée dans la direction du mouvement principalement vers la section de pôle, ce qui crée une résistance au mouvement de l'élément magnétique mobile.

Outre ce qui précède, la surface de l'intérieur des éléments magnétiques coaxiaux en interaction peut présenter une partie du rétrécissement axisymétrique de sa surface à partir de la surface avant dans la direction opposée à la direction du mouvement, principalement vers la section de pôle, ce qui crée une résistance au mouvement de l'élément magnétique mobile.

Dans encore un autre mode de réalisation de l'invention, le moteur magnétique comprend au moins un élément magnétique coaxial mobile et plusieurs éléments magnétiques coaxiaux fixes interagissant avec leurs champs magnétiques avec l'élément mobile, principalement le long de leurs surfaces avec accélération dans la direction de déplacement de l'élément mobile dans la section de trajectoire. Le moteur magnétique est caractérisé par le fait que les éléments magnétiques en interaction sont coaxiaux, au moins un des éléments magnétiques dans la zone des pôles empêchant l'accélération du mouvement de l'élément mobile présente une section d'affaiblissement pour l'interaction du champ magnétique près de la trajectoire de mouvement, et les éléments fixes sont réglés coaxialement avec la trajectoire de mouvement de l'élément mobile.

Dans ce cas, les surfaces extérieures des éléments magnétiques coaxiaux en interaction présentent des parties de l'expansion axisymétrique de sa surface à partir de la surface d'entrée dans la direction du mouvement principalement vers l'extrémité du pôle, ce qui crée une résistance au mouvement de l'élément magnétique mobile.

Selon un autre perfectionnement, le moteur magnétique comprend un certain nombre d'éléments magnétiques mobiles et plusieurs statiques fixes interagissant avec leurs champs magnétiques avec un élément mobile principalement le long de leurs surfaces avec une accélération dans la direction de déplacement de l'élément mobile dans la section de trajectoire. Le moteur est caractérisé en ce que les éléments magnétiques en interaction sont coaxiaux, l’un au moins des éléments magnétiques dans la zone des pôles empêchant l’accélération du mouvement de l’élément mobile présente une section d’affaiblissement pour l’interaction du champ magnétique près de la trajectoire de mouvement, les éléments fixes étant coaxiaux avec la trajectoire de mouvement de l’élément mobile et les éléments en mouvement sont reliés entre eux le long de l'axe de leur mouvement.
Dans ce cas, la surface de la partie externe des éléments magnétiques coaxiaux en interaction peut présenter une partie de l'expansion axisymétrique de sa surface depuis la surface d'entrée dans la direction du mouvement principalement vers la section de pôle, ce qui crée une résistance au mouvement de l'élément magnétique mobile.

Selon un autre perfectionnement, le moteur magnétique comprend un certain nombre d'éléments magnétiques mobiles et plusieurs statiques fixes interagissant avec des champs magnétiques avec un élément mobile principalement le long de leurs surfaces avec une accélération dans la direction de déplacement de l'élément mobile dans la section de voie et est caractérisée par le fait que les éléments magnétiques en interaction sont rendus coaxiaux. et chacun des éléments magnétiques fixes dans la région du pôle, qui empêche l'accélération du mouvement de l'élément mobile, a une section affaiblie de l'interaction du champ magnétique à proximité du trajet de déplacement, les éléments fixes installés sur la circonférence, et les éléments mobiles sont reliés entre eux à leur trajectoire de mouvement qui coïncide avec la circonférence d'une installation de circonférence d'éléments fixes.

Dans ce mode de réalisation, les surfaces internes des éléments magnétiques coaxiaux fixes présentent des zones d'expansion coaxiale de leurs surfaces à partir de leurs surfaces d'entrée dans la direction du mouvement, principalement dans les zones des pôles qui créent une résistance au mouvement des éléments magnétiques en mouvement.

Une autre amélioration est que les éléments magnétiques mobiles sont installés autour de la circonférence et sont connectés à l'axe de rotation coïncidant avec l'axe du cercle d'installation des éléments fixes, les deux cercles coïncident et les éléments fixes ont des fentes longitudinales dans la direction radiale intérieure, et la largeur des fentes est suffisante pour que les éléments passent connexion axiale des éléments mobiles.

L'élément de la connexion axiale des éléments mobiles peut être réalisé sous la forme d'un disque.

Éléments alternatifs de la liaison axiale des éléments mobiles réalisés sous la forme de rayons.

Pour une amélioration supplémentaire, des enroulements électriques coaxiaux avec un enroulement ne coupant pas les espaces des éléments fixes peuvent être installés dans les zones de dilatation coaxiale.

Dans le mode de réalisation particulier, le moteur magnétique contient un élément mobile, par exemple, sous la forme d'une surface pouvant tourner autour d'un cercle sur lequel sont fixés des éléments n-magnétiques montés avec la possibilité d'interaction avec des éléments m-magnétiques montés de manière fixe. Chacun des éléments magnétiques du groupe m ou n se présente sous la forme d’un aimant permanent. L'un des groupes d'éléments magnétiques (m ou p) est constitué d'éléments magnétiques, chacun d'eux étant constitué d'un canal traversant reliant les extrémités de cet élément magnétique et d'une fente plate reliant la surface extérieure de l'élément magnétique au canal traversant sur toute sa longueur. Les diamètres des trous du canal traversant, l'épaisseur des parois de cet élément magnétique sont choisis de manière à ce que l'influence de la densité apparente de la charge magnétique dans la zone du trou traversant du canal traversant sur l'élément magnétique se déplaçant dans le canal traversant soit inférieure à l'influence de la densité apparente de la charge magnétique sur l'entrée du canal traversant. Un autre groupe d'éléments magnétiques comprend des éléments magnétiques, chacun d'eux étant installé de manière à pouvoir traverser le canal traversant de l'élément magnétique du premier groupe. Au moins un enroulement électrique est placé à l'intérieur du canal traversant, dont les bobines sont agencées de manière à ne pas chevaucher la fente plate reliant sur toute la longueur le canal traversant à la surface extérieure de l'élément magnétique.

Le principe de fonctionnement du moteur proposé sera visible sur les aimants coaxiaux. Dans un mode de réalisation, l'élément magnétique mobile peut traverser le canal de l'élément magnétique fixe. Dans ces éléments magnétiques sont des aimants permanents. Lors du passage d'un élément magnétique mobile à travers un canal traversant d'un élément magnétique fixe, leurs champs magnétiques interagissent. Etant donné que la polarité des pôles des éléments magnétiques lors de l'approche de l'élément magnétique mobile à l'élément magnétique fixe est opposée, l'élément magnétique mobile est entraîné dans la cavité de l'élément magnétique fixe par l'entrée. L'élément magnétique mobile, dont l'accélération est due à l'interaction des champs magnétiques à l'entrée du canal, continue de se déplacer le long du canal par inertie et se rapproche de la sortie du canal. La polarité de cette partie de l'élément magnétique coïncide avec la polarité de la partie en approche de l'élément magnétique. Cependant, une décélération brusque de l'élément magnétique ne se produit pas. Structurellement, ceci est assuré par la réalisation de la condition dans laquelle l'influence de la densité apparente de la charge magnétique du pôle au niveau de l'orifice de sortie sur l'élément magnétique mobile était nettement inférieure à l'influence de la densité apparente de la charge magnétique du pôle à l'entrée. Cela est dû au plus grand diamètre de la sortie, comparé au diamètre de l'entrée. L'élément magnétique mobile sort de la sortie du canal de l'élément magnétique. Simultanément, lorsqu’on déplace un élément magnétique mobile dans un canal traversant d’un élément magnétique fixe lorsqu’il est placé le long du trajet de déplacement de l’enroulement électrique, il peut induire une force électromotrice induite. Dans le même temps, l'énergie peut être utilisée à d'autres fins. En outre, une série d'éléments magnétiques fixes similaires peut être située le long du trajet de déplacement d'un élément magnétique en mouvement. Les appareils magnétiques fixes peuvent être situés autour de l'anneau, de sorte que l'axe de leurs canaux internes forme une ligne fermée. Le processus décrit peut être répété en continu non seulement pour un élément magnétique en mouvement, mais également pour plusieurs éléments magnétiques en mouvement fixés sur un anneau ou un autre rotor. Lors d’une mise sous tension à partir d’une source indépendante, les enroulements installés dans les espaces entre les éléments fixes peuvent être ralentis, accélérés ou arrêtés par le moteur proposé.

Les éléments magnétiques peuvent être fabriqués à la fois sous forme d'aimants permanents et sous forme d'électroaimants ou de leurs combinaisons le long du trajet du mouvement.

La polarité des aimants et leur orientation géométrique mutuelle sont déterminées à partir de la condition d'efficacité maximale. Pour établir la balance inertielle, les aimants en mouvement peuvent contenir des poids ou des masses supplémentaires. Les aimants mobiles internes peuvent être tubulaires à polarisation radiale.

Les options pour une mise en œuvre de conception la plus efficace sont données ci-dessous.

L'invention est illustrée par les matériaux graphiques annexés:

La figure 1 montre une vue générale du carter d'un moteur magnétique.

MOTEUR MAGNETIQUE

La figure La figure 2 montre la disposition spatiale du moteur magnétique proposé.
(la partie supérieure du corps est surélevée)

MOTEUR MAGNETIQUE

La figure 3 est une vue de dessus, la partie supérieure du corps.
Moteur enlevé

La figure 4 - une section suivant A - A du moteur magnétique proposé placé dans le boîtier

La figure 5 est une vue de dessus, la partie supérieure du boîtier est enlevée, le placement relatif d'éléments magnétiques mobiles et fixes est montré
(image de contour)

La figure 6 et la fig. 7 est une vue extérieure d'un élément magnétique fixe avec une fente plate et une bobine électrique placée à l'intérieur du canal traversant de l'élément magnétique fixe.

La figure 8 est une vue extérieure d'un élément magnétique fixe sans enroulement électrique.

La figure 9 est une vue extérieure d'un enroulement électrique dont les spires sont agencées de manière à ne pas recouvrir la fente plate reliant le canal traversant à la surface extérieure de l'élément fixe

La figure 10 - élément magnétique fixe avec une bobine électrique extraite
à partir du corps d'un élément magnétique fixe

La figure 11-titulaire de l'élément magnétique mobile

La figure 12 - un élément magnétique tubulaire mobile à polarisation radiale

La figure 13 - élément magnétique mobile monté sur le support

Le moteur magnétique proposé, décrit ci-dessous, concerne un exemple d'un mode de réalisation préféré de l'invention. Il est placé dans un boîtier constitué de deux parties - la partie supérieure 1 et la partie inférieure 2. Le boîtier est pourvu de trous à travers lesquels passe l’arbre 3 (Figure 1). Le rotor 4 est placé à l'intérieur du corps creux et est monté sur l'arbre 3. Le rotor 4 est constitué de supports fixes 5 avec des éléments magnétiques 6, qui sont des aimants permanents. Chaque élément magnétique 6 est une tige légèrement incurvée, dont la forme est mieux décrite en tant que partie d'un corps ayant une surface toroïdale (figure 2). Les éléments magnétiques 6 sont situés dans les supports 5 de sorte que leur polarité lors du déplacement du rotor autour de la circonférence, dans le sens du mouvement, soit la même (Fig.Z). Le nombre d'éléments magnétiques 6 peut être augmenté. Le rotor 4 est monté en rotation avec l'arbre 3 monté dans les paliers 7 et 8 (figure 2). Dans le plan vertical de déplacement des éléments magnétiques mobiles 6, coaxialement à ceux-ci, sont placés des éléments magnétiques fixes 9. Chaque élément magnétique 9 est réalisé sous la forme de deux parties annulaires 10 et 11. Ces deux parties annulaires 10 et 11 sont des parties d'un corps toroïdal. Ils ont des diamètres différents et sont associés à l'élément 12, qui fait partie d'un cône tronqué (Fig. 6 et Fig. 8). L'élément magnétique fixe 9 comporte un canal interne 13 avec des trous d'entrée et de sortie 14 et 15 (figure 10), le diamètre de la sortie 15 étant supérieur au diamètre de l'entrée 14. Les diamètres de ces trous, l'épaisseur de paroi de chaque élément magnétique fixe sont choisis de manière à ce que la densité apparente la charge magnétique du pôle sur laquelle la sortie 15 est située sur l'élément magnétique mobile 6 se déplaçant dans le canal 13 était nettement inférieure à l'influence de la densité apparente de la charge magnétique du pôle avec l'entrée 14. Les éléments magnétiques 9 sont installés de telle sorte que leur polarité par rapport à la polarité des éléments magnétiques 6 soit de signe opposé (figure 3).

Comme le montre la Fig. 2, les éléments magnétiques 6 fixés dans les supports 5 sur le rotor rotatif 4 peuvent passer à travers le canal 13 de chaque élément magnétique fixe 9. Les éléments magnétiques 6 étant fixés dans les supports 5, pour assurer que chaque élément magnétique 6 puisse traverser le canal de chaque élément magnétique 9 , sur chaque élément magnétique 9 se trouve une fente plate 16 (figures 6, 7, 8). Dans le canal 13 de l'élément magnétique 9, au moins un enroulement électrique 17 est agencé de manière coaxiale (figures 7, 9, 10). Les résultats des enroulements électriques 17 de tous les éléments magnétiques fixes 9 sont amenés à un connecteur commun 18 (figures 1, 4). Chaque enroulement électrique 17 est conçu de manière à ce que ses spires ne chevauchent pas la fente plate 16 reliant le canal traversant 13 à la surface extérieure de l'élément magnétique 9 (Fig. 9, 10). Ceci assure le passage du support 5 et de l'élément magnétique 6 à travers le canal de l'élément magnétique 9. Comme on peut le voir sur la Fig. 3, les éléments magnétiques fixes 9 et les éléments magnétiques mobiles 6, en alternance, sont situés l'un derrière l'autre dans le même plan de déplacement. La partie supérieure du boîtier 1 et la partie inférieure du boîtier 2 sont reliées au moyen de fixations traversant les trous 19 (Fig.2, 3, 4, 5) dans les parties supérieure et inférieure du boîtier.

Le moteur proposé fonctionne comme suit. Comme le montre la Fig. 4 éléments magnétiques 6, fixés dans les supports 5 sur le rotor rotatif 4, peuvent passer à travers le canal 13 de chaque élément magnétique fixe 9. Les éléments magnétiques 6 et 9 sont des aimants permanents. Avec le passage de l'élément magnétique 6 à travers le canal traversant 13 de l'élément magnétique 9, leurs champs magnétiques interagissent. Etant donné que la polarité des pôles des éléments magnétiques 6 et 9 lors de l'approche de l'élément magnétique mobile 6 vers l'élément magnétique fixe 9 est opposée, l'élément magnétique mobile 6 est entraîné dans la cavité de l'élément magnétique fixe 9 par l'entrée 14. L'élément magnétique mobile 6, qui est accéléré du fait de l'interaction des forces magnétiques champ à l'entrée du canal, continue à se déplacer le long du canal 13 par inertie et se rapproche de la sortie du canal 15. La polarité de cette partie de l'élément magnétique 9 coïncide avec la polaire Stu approchant partie de l'élément magnétique 6. Cependant, un freinage brusque, l'élément magnétique 6 ne se produit pas. Assuré structurellement dans les conditions dans lesquelles l'influence de la densité apparente de la charge magnétique du pôle à la sortie 15, l'élément magnétique mobile 6 était nettement inférieure à l'influence de la densité apparente de la charge magnétique du pôle à l'entrée 14. Ceci est assuré par le plus grand diamètre de la sortie 15 , comparé au diamètre de l’entrée. L'élément magnétique 6 sort par la sortie 15 du canal de l'élément magnétique 9.

Dans le même temps, la direction du mouvement peut être l'inverse. Le principe de fonctionnement ne varie pas avec l'ordre d'alternance d'attraction et de répulsion, l'efficacité étant déterminée principalement par la géométrie relative des éléments magnétiques. Simultanément, lors du déplacement de l'élément magnétique 6 à travers le canal traversant 13 de l'élément magnétique 9 dans l'enroulement électrique 17, une force électromotrice est induite. Dans le même temps, l'énergie peut être utilisée à d'autres fins.

Le mouvement ultérieur du rotor 4 avec l'élément magnétique 6 garantit que l'élément magnétique 6 se rapproche de l'élément magnétique fixe suivant 9. Le processus décrit est répété en continu non seulement pour l'élément magnétique mobile décrit 6, mais également pour chaque élément magnétique 6, parmi fixé, de la même manière sur le rotor 4. Lors de l'application d'une tension provenant d'une source indépendante aux enroulements 17, il est possible d'arrêter ou d'accélérer le moteur proposé.

Le corps du moteur magnétique peut être fabriqué dans une version étanche, lorsque l'arbre du rotor ne sort pas du corps du moteur et que de l'air est évacué de la cavité interne du corps afin de réduire la résistance des masses en rotation.

L'élément magnétique mobile peut être réalisé non pas sous la forme d'une tige uniforme comportant des pôles à ses extrémités, mais également, par exemple, sous la forme d'une partie avant creuse élargie représentant l'un des pôles d'un aimant relié à une tige étroite qui est l'autre pôle d'un aimant. Lorsque l'aimant tubulaire est polarisé radialement, il se produit une force alternée de répulsion, répulsion et la phase de répulsion est affaiblie par l'expansion géométrique du pôle opposé et le mouvement se poursuit par inertie ou excitation électromagnétique supplémentaire.

Il convient de garder à l'esprit qu'un homme du métier deviendra apparent les modifications et modifications possibles de la présente invention.

Ainsi, il est possible de réaliser le moteur proposé avec un élément magnétique mobile et n éléments magnétiques stationnaires. Il est possible d'utiliser des éléments magnétiques m-mobiles avec un élément magnétique fixe, etc.
Une autre direction d'utilisation de la présente invention est la possibilité de l'utiliser sous la forme de structures multisectionnelles, chaque section comprenant son propre rotor avec des éléments magnétiques fixes qui interagissent avec des éléments magnétiques fixes.

Version imprimée
Publié par: Ertay Shintekov
Le matériel PS est protégé.
Date de publication 12/23/2006