This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.


Invention
Brevet de la Fédération de Russie RU2115018

CENTRALE ÉOLIENNE

CENTRALE ÉOLIENNE "VEPG"

Nom de l'inventeur: Ginkulov Georgy Vladimirovich
Le nom du titulaire du brevet: Ginkulov Georgy Vladimirovich
Adresse de correspondance:
Date d'entrée en vigueur du brevet: 1995.07.21

Le HEPG peut être monté à partir d'une ou plusieurs hélices éoliennes. Chaque moteur du VEPG est monté à partir de pièces distinctes (voiles, tiges, drisses) directement sur la suspension, composée de quatre câbles, formant un arbre de transmission flexible relié au roulement. Et ce roulement à l'aide d'une pince est monté sur un câble horizontal, tendu entre deux ou trois mâts hauts. L'éolienne elle-même est assemblée en introduisant entre les quatre câbles de l'arbre flexible deux tiges fortes perpendiculaires entre elles et à l'arbre flexible. Ces deux tiges, fixées par des pinces sur un arbre flexible, forment une croix, et plus bas, à la hauteur de la voile, montent de même la deuxième croix. Et entre ces deux croix (sur leurs épaules) quatre voiles sont suspendues, car il n'y a que quatre paires d'épaules - quatre voiles. Mais les voiles sont suspendues de sorte que le moment de l'une des quatre voiles agit tout le temps sur l'arbre flexible, transmettant cette rotation au générateur installé en dessous. Cela est dû au fait que le bord vertical de la voile, qui est plus éloigné du centre, est comme une charnière, par rapport à laquelle toute la voile peut osciller, et l'autre bord vertical est attaché aux laisses. Les extrémités libres de ces dérivations sont liées au bord extérieur vertical de la voile adjacente. La largeur de la voile et la longueur de ses laisses doivent avoir un jeu, mais telles que l'efficacité de la course de travail soit maximale. Avec un jeu de laisses aussi choisi, cette voile ouverte par le vent fait un pas de travail et les trois autres voiles se "préparent" à ce coup. Le résultat technique consiste à augmenter le rendement de l'éolienne, à simplifier la conception, à réduire les coûts d'exploitation pour l'installation et la construction.

DESCRIPTION DE L'INVENTION

L'invention concerne le domaine de l'énergie éolienne, en particulier les éoliennes à voile, qui peuvent être installées sur des navires et sur terre et peuvent être utilisées dans des zones où règnent des vents forts et qui manquent d'énergie électrique.

Installation éolienne connue contenant chaque éolienne quatre voiles, qui sont les pales de travail.

Le but de l'invention est d'augmenter l'efficacité de l'éolienne, de simplifier la conception, de réduire les coûts d'exploitation pour l'installation et la construction.

Cet objectif est atteint par le fait que les moteurs du VEPG sont des voiles montées sur un arbre flexible qui tourne sur une suspension.

CENTRALE ÉOLIENNE "VEPG"

Dans la FIG. 1 représente un seul moteur VEPG à quatre voiles, vue latérale; sur la Fig. 2 - une vue de dessus de ce déménageur dans son moment de travail; sur la Fig. 3 - apparition de VEPG de faible puissance.

Pour la rotation du générateur sur le VEPG, des hélices à voile (VD) sont utilisées. Il peut y en avoir plusieurs combinés dans une guirlande, qui est fixée sur un câble horizontal 1 avec une pince 2, composée d'une barre supérieure 3 et d'une barre inférieure en U 4, dans lesquelles le roulement 5 est fixé. Les barres 3 et 4 sont fixées sur le câble 1 avec quatre boulons 6 (il n'y en a que deux sur la Fig. 1). Quatre anneaux de puissance 7 sont connectés au palier 5, sur la Fig. 1, seuls deux anneaux sont visibles 7. Deux câbles 8 sont tendus à travers deux d'entre eux, dont la longueur doit être telle qu'après avoir été tirés dans ces anneaux 8, ils doivent atteindre les extrémités du générateur installé au sol. Ainsi, l'arbre flexible 9 résultant est constitué de quatre câbles, l'arbre générateur et est en position verticale. Quatre voiles 10 sont suspendues entre deux traverses 11. Chaque traverse 11 se compose de deux tiges 12, et deux petits morceaux de fil sont perpendiculaires entre eux au milieu de chaque tige 12, formant une petite traverse 13 qui empêche la tige 12 de se déplacer le long de son axe. Et chaque traverse 13 est empêchée de se déplacer le long de l'axe de l'arbre flexible 9 avec deux pinces arquées spéciales 14, une pince est sur le dessus de la traverse 13, et l'autre est sur le fond. Ainsi, chaque déménageur se compose de deux croix 13 et de quatre voiles, tendues entre elles. Selon la puissance du HEPG, plusieurs déménageurs peuvent être montés sur l'arbre flexible, formant une guirlande de déménageurs. La puissance du HEPG peut être augmentée par le nombre de ces guirlandes, et donc le nombre de générateurs. Pour les générateurs à basse vitesse VEPG sont utilisés.

L'OPÉRATION HEPG EST RÉALISÉE COMME SUIT

Dans la FIG. 1 et 2, on peut voir qu'à un moment donné, la rotation vers l'arbre flexible 9 n'est signalée que par la voile gauche, tandis que les trois autres voiles ne donnent pas de rotation, mais n'interfèrent presque pas avec cette rotation, car au moment donné, elles tournent dans le vent. Cela est dû au fait que tous les bords verticaux externes des quatre voiles sont liés aux cavaliers 17 par des nœuds 16. Ces nœuds 16 sont comme des charnières pour les "portes" - voiles 10, et les drisses 18 tournent ces "portes" - voiles 10 de telle sorte que l'une des voiles a fonctionné à plein régime et les trois autres se sont séquentiellement préparées pour ce travail en utilisant le vent. De la FIG. 1 et 2, on voit que certaines extrémités des fils 18 sont attachées aux voiles 10, et leurs autres extrémités au pont 17, mais sur l'autre épaule adjacente de la même croix 11. La longueur des fils 18 doit être strictement définie, sinon la course de la voile aura faible efficacité. Pour les VD de grandes tailles, les extrémités de leurs croisements 11 doivent être reliées à des extensions de drisse horizontales 19, en les attachant aux extrémités 20, qui sont situées aux extrémités de ces croisements 11. Sur la Fig. 2 ces vergetures 19 sont représentées en pointillés. La position horizontale des épaules de toutes les croix 11 est réglée par quatre vergetures de drisse 21.

La représentation constructive de l'arrêt de rotation de l'ensemble de la guirlande de déménageurs semble très simple. En tendant les harnais 22, tous les cavaliers 17 sont assemblés au centre, en appuyant les voiles sur l'arbre flexible 9, et en tendant les harnais 23, tous les cavaliers 17 sont déplacés du centre, révélant toutes les voiles de la guirlande. Les extrémités des brins 22 et 23 sont fixées en dessous à la petite traverse 24, qui a la même conception que la traverse 11. Chaque faisceau 22 et 23 est constitué de plusieurs lacets. Chaque longe ne contrôle qu'une seule voile, puisque toutes les extrémités supérieures de ces lacets sont attachées aux anneaux supérieurs 25 de chaque voile et lorsque le harnais 22 ou 23 est tiré, ces anneaux 25 glisseront sur les épaules de la traverse 11, repliant ou ouvrant les voiles.

RÉSUMÉ DE L'INVENTION

Dispositif d'une centrale éolienne à voile, contenant quatre voiles pour chaque éolienne, qui sont des pales de travail, caractérisé en ce que les pales de travail sont suspendues entre deux croisements, des laisses sont attachées aux voiles à une extrémité, et l'autre extrémité est fixée à un pont sur l'autre épaule de traverse adjacente, un arbre flexible, transmettant la rotation des éoliennes à un générateur électrique, assemblé en un faisceau de quatre câbles, et les croix sur lesquelles les voiles sont suspendues sont constituées de deux tiges et sont fixées avec des pinces dessus lu, les propulseurs sont formées dans la couronne pouvant tourner générateur à basse vitesse.

Version imprimable
Date de publication 31/01/2007