This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.


INVENTION
Brevet de la Fédération de Russie RU2115825

STATION D'ÉNERGIE ÉOLIENNE SAIL-3 (VEPG-3)

STATION D'ÉNERGIE ÉOLIENNE SAIL-3 (VEPG-3)

Le nom de l'inventeur: Georgy Vladimirovich Ginkulov
Le nom du titulaire du brevet: Ginkulov Georgy Vladimirovich
Adresse pour la correspondance:
Date de début du brevet: 1995.07.21

ВЭПГ-3 - la centrale éolienne à voile, sur laquelle l'axe de rotation d'un arbre flexible à quatre arbres d'éoliennes et de générateurs repose sur une ligne verticale. Le générateur est installé ci-dessous, et au-dessus du générateur - les éoliennes, enfilées sur quatre câbles. Ces câbles sont suspendus au palier, et le palier au câble horizontal tendu sur les deux mâts, chaque moulin à vent est équipé de deux voiles attachées avec des lacets aux trous sur les bords des deux rails. Les rayons 2 sont rectangulaires sous la forme de plaques et au centre - un grand trou (diamètre 30 mm) et huit petits trous disposés par paires dans des directions radiales à partir de l'axe de rotation de l'arbre et à la même distance du centre et l'un de l'autre. Ces huit trous servent à solidariser les deux rails 2 l'un à l'autre, et les bords 2 doivent être positionnés de manière à être déplacés l'un par rapport à l'autre suivant l'axe de rotation de l'arbre d'un angle de 90 ° . Deux voiles tendues sur les jantes forment deux demi-cylindres et sont agencées de sorte que, grâce à l'action du vent actif et réactif, elles en reçoivent une paire de forces faisant tourner un arbre flexible qui transmet la rotation au générateur. Aux bords de chaque bord 2, plus près du centre, quatre découpes parallèles sont réalisées, deux de chaque côté, lorsque les rails sont déplacés de 90 ° selon l'axe de rotation, lorsque quatre d'entre eux sont liés entre eux, délimités par ces découpes. Dans ces quatre trous, il y a quatre câbles de l'arbre flexible, mais les deux axes peuvent monter et descendre sur eux au moyen d'une drisse qui sert à arrêter l'arbre flexible. Une extrémité de cette drisse, ancrée au centre de la crête supérieure, de l'hélice supérieure, maintient toutes les hélices sur l'arbre. L'autre extrémité de la drisse, passée à travers les trous centraux de tous les rails, est fixée à la pince, fixée au bas de l'arbre flexible. Avec l'affaiblissement complet de l'extrémité de la drisse, toutes les hélices, glissant le long des quatre câbles de l'arbre flexible, se rassembleront dans l'accordéon sur la plate-forme inférieure au-dessus du générateur et l'arbre s'arrêtera. Le générateur peut également être arrêté en utilisant l'embrayage, et l'arbre flexible continuera à tourner au ralenti. Le résultat technique consiste à augmenter l'efficacité de l'installation, en simplifiant la conception.

Description de l'invention

L'invention concerne l'énergie éolienne, en particulier pour les centrales éoliennes.

On connaît une centrale éolienne à vent de mer, contenant au moins deux éoliennes à voile.

Le but de l'invention est d'augmenter l'efficacité de l'installation, de simplifier la conception.

Le but est atteint par le fait que sous l'action du vent le générateur tourne par des propulseurs à voile, qui sont fixés sur un arbre vertical flexible situé sur la suspension. Un système simple pour arrêter la rotation de l'arbre est fourni.

STATION D'ÉNERGIE ÉOLIENNE SAIL-3 (VEPG-3)

Dans la Fig. 1 montre l'apparence du VEGG-3; dans la Fig. 2 - éolienne, vue de dessus.

VEHG-3 se compose d'un arbre flexible 1, composé de deux câbles parallèles (situés verticalement), transmettant la rotation de l'éolienne au générateur. Chaque moulin à vent est constitué de deux rails 2 qui sont des plaques rectangulaires à coins arrondis et à quatre découpes latérales 3. Un trou 4 est pratiqué dans le centre géométrique de chaque bord 2. Deux voiles 5 sont tendues entre les deux couronnes 2 dont les bords sont lacés sur les bords 2. des trous 6 sur ses bords en utilisant des cordes en nylon 7 (voir la figure 2). La suspension de celui-ci sur l'arbre est réalisée à l'aide d'une attache 8 (voir figure 1). Le Fal 8 est projeté à travers le rouleau bloqueur fixe 9. Une extrémité du 8 traversant le trou 4 est liée à une boucle "morte" par la longueur du fil épais 10. L'autre extrémité du phal 8 traverse les trous 4 des deux rails 2 et l'éolienne commence à s'élever. De même, la deuxième hélice est également assemblée. Mais il est suspendu - il est déjà attaché au bord inférieur du premier, c'est-à-dire le propulseur supérieur. Cette liaison est réalisée par des lacets à travers huit petits trous situés par paires dans des directions radiales à partir de l'axe de rotation de l'arbre et à la même distance du centre et l'un de l'autre. Ces bords 2 doivent être décalés l'un par rapport à l'autre d'un angle de 90 ° (voir la figure 2), où le propulseur inférieur est représenté en pointillés. Avec ce décalage, les deux câbles d'arbre 1 seront fixés dans les découpes 3 de cette paire de rails 2, c'est-à-dire rai 2, liés les uns aux autres, parce que à un tel décalage de 90 ° , dans cette paire de rails attachés 2 quatre trous sont formés, situés aux coins du carré, en utilisant ces quatre trous qui doivent être le long des diagonales du carré. Après avoir successivement assemblé toutes les hélices et successivement les lever le long des cordes de l'arbre 1 vers le haut au delà de l'attache 8, son extrémité est obturée par la pince 11 renforcée sur les arbres 1 dans sa partie inférieure et l'arbre 1. va tourner sous l'influence du vent, avec l'affaiblissement de la fin de la fal 8, toutes les voiles 5 seront ajoutées "accordéon" sur la plate-forme 12 au-dessus du générateur, et l'arbre 1 s'arrêtera. Cependant, le générateur lui-même peut être arrêté en utilisant un embrayage, désengageant l'arbre du générateur de l'arbre flexible, et l'arbre du générateur s'arrête et l'arbre flexible continue à tourner au ralenti. L'embrayage 19 et la boîte de vitesses 20 sont installés au-dessus du générateur.

Le nombre de propulseurs, même sur le VEPG-3 le plus faible, devrait être d'au moins deux, car dans ce cas il n'y aura pas de «point mort» lors de la rotation sous l'influence du vent. Dans la Fig. On voit que deux voiles 5 en forme de deux demi-cylindres reçoivent du vent une paire de forces des actions actives et réactives du vent entraînant la rotation de l'arbre 1. En haut, l'arbre 1 est relié au palier 13. Le palier 13 est relié à un câble horizontal. 15 (voir la figure 1). Les mâts 15 peuvent être assemblés à partir de tubes 16 maintenus en position verticale (au niveau des articulations) par des raccords de tuyaux 17 et des tiges de câbles 18.

FORMULE DE L'INVENTION

Centrale éolienne VEPG-3, contenant au moins deux éoliennes à voile, caractérisée en ce que les éoliennes sont constituées de deux plaques rectangulaires, des câbles parallèles de l'arbre flexible transmettant la rotation du moulin à vent au générateur, un arbre flexible relié aux éoliennes; avec un palier en haut, un palier relié à un câble attaché entre deux mâts, une paire de voiles fixées sur les jantes en forme de demi-cylindres, recevant quelques forces du vent, forçant l'arbre flexible, les fils attachent l'extrémité de la drisse traversant les quatre trous, après avoir successivement soulevé toutes les éoliennes le long des câbles, l'extrémité de la drisse est refermée derrière la pince, fixée sur les câbles d'arbre dans sa partie inférieure, mais à pleine faiblesse

Version imprimable
Date de publication 31.01.2007gg