This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.


Navigation: =>

Accueil / Physique / Recherche /

CHAMPS PHYSIQUES MINCES. Que savons-nous à leur sujet? FINE CHAMPS PHYSIQUES

CHAMPS PHYSIQUES MINCES. Que savons-nous à leur sujet?

champ physique mince

CHAMPS PHYSIQUES MINCES. Que savons-nous à leur sujet? FINE CHAMPS PHYSIQUES

Mark Green, Ph.D.

Laisser un commentaire

INTRODUCTION

L'article est consacré à la prise en compte des champs physiques minces ( DFT ) et de certaines de leurs propriétés révélées au cours du processus de réalisation d'une série d'expériences. La classification de la TFD et la méthode proposée par l'auteur pour mesurer leur intensité sont données. Les caractéristiques du transfert d’ondes d’informations DFT vers divers supports d’information sont prises en compte.

Des données sont fournies sur l'utilisation d'un certain nombre de propriétés de champs physiques minces au profit d'une personne: sur les méthodes de protection contre les effets des rayonnements technogéniques nocifs, sur les propriétés «inattendues» des champs positifs et sur l'utilisation de générateurs passifs de ces champs au service de notre santé.

Ces dernières années, des scientifiques de nombreux pays ont abordé la question de l’existence de toute une classe de structures de terrain, que nous rencontrons très souvent dans le monde qui nous entoure, mais qui, malheureusement, ont été très peu étudiées. Il convient de noter que les représentants de la science officielle ne reconnaissent pas leur existence pour la raison que la science classique ne peut ni expliquer leur origine ni justifier leurs propriétés, encore moins mesurer leurs paramètres.

Il est impossible de garder le silence sur le fait que même parmi le petit groupe de chercheurs traitant de ce problème, il n’ya pas de consensus sur l’origine de ces champs, ainsi que sur leurs propriétés, sans parler de la terminologie.

Dans cet article, je voudrais informer les lecteurs qui s'intéressent à ce sujet de quelques propriétés des domaines considérés et des conclusions découlant des expériences que j'ai menées au cours des dernières années. Dans le même temps, il convient de garder à l'esprit que les conclusions présentées ici ne prétendent en aucun cas, comme on dit, à la "vérité ultime".

Il faut également tenir compte du fait que, sur la base des mêmes résultats, on peut arriver à des conclusions différentes ...
Je voudrais attirer l’attention sur le fait qu’en raison de l’absence de terminologie commune relative au problème concerné, vous devez parfois utiliser un certain nombre de termes avec lesquels vous pouvez et ne pas être d’accord, car ils ne révèlent pas toujours complètement la véritable essence des processus décrits. Par exemple, l’expression «transfert d’information sur l’énergie», couramment utilisée dans la littérature pertinente, pour décrire le processus d’ impression (transfert des propriétés d’information) des sources des champs considérés sur des supports d’information intermédiaires ou secondaires (finaux) ne reflète pas, selon moi, l’essence physique du processus de transfert. , puisque le champ transféré aux porteuses indiquées ne contient pas de composante énergétique. Par conséquent, il serait plus correct d'utiliser le terme «transfert d'informations», qui ne contient pas de contradictions avec le processus décrit.

De plus, étant donné qu’il n’existe pas de terme unique en rapport avec le nom de cette classe de champs, il semble approprié d’utiliser le terme «champs physiques minces» ( DFT ), utilisé par certains chercheurs de ce problème.

Il convient également de noter que les expériences effectuées ne permettent pas d'obtenir des informations complètes sur les champs considérés, tout d'abord parce que personne ne connaît non seulement toutes les propriétés de la TFD , mais ne peut même pas les imaginer. Et deuxièmement, sans connaître les propriétés, il est impossible de déterminer l’orientation de la recherche dans laquelle on doit évoluer ...

En outre, n'étant pas un physicien théoricien, je ne m'engage pas à formuler d'hypothèse crédible pour expliquer l'occurrence de ces champs et leur interaction avec des objets environnementaux, d'autant plus qu'il existe une dizaine d'hypothèses de ce type.

Pour la même raison, je n’entreprends pas d’analyser les hypothèses existantes exprimées par des scientifiques de renom au sujet des sciences alternatives… Leur revue est détaillée dans [12].

Et enfin, je tiens à noter que les résultats donnés dans cet article ont été obtenus uniquement parce que la maîtrise de la technique de radioesthésie (biolocalisation), plus précisément, la maîtrise des techniques de travail au pendule, ne m'a pas posé beaucoup de difficulté ...

Littérature

  1. Le brevet de la Fédération de Russie № 2021749 . La méthode pour déterminer le type d'interaction entre l'homme et les plantes.

  2. Annonce VN, Perevozchikov NF, Impact du composant non lumineux du rayonnement laser sur l'eau et les solutions aqueuses de composés organiques, «Rapports du Forum international sur les problèmes de la science, de la technologie et de l'éducation», v.2, Moscou, 4 au 8 décembre 2000

  3. Gariaev PP, génome de la vague, http://lib.walla.ru/?a_id=6144

  4. Karafinka, MM, Levitsky, EF, Tereshchenko, A.Yu., Sur la question du rayonnement de fond, résumés des comptes rendus du Congrès international «Spa, physiothérapie et médecine reconstructive du XXIe siècle», p. 96-97, Perm, 2000.

  5. Kvartalnov VV, Extraction expérimentale de composants de nature physique inconnue à partir d'un rayonnement laser, Lazer-Inform, N ° 12 (219), 2001.

  6. Levitsky, EF, Karafinka, MM, Tereshchenko, A.Yu., Examen des brevets sur le problème du transfert des propriétés informationnelles des facteurs médicaux initiaux. "Questions de balnéologie, physiothérapie et physiothérapie", № 3, 2000

  7. Puchko L.G. Médecine multidimensionnelle, M., ANS, 2003

  8. Puchko, LG, Biolocalisation pour tous, M., Shark, 1996

  9. Rogozhkin V.Yu., Eniology, Rostov-on-Don, maison d'édition ENIO, 2002

  10. Samokhin, A.V., Gotovsky Yu.V. Diagnostic et thérapie par électropuncture selon la méthode de R. Voll, M., "Imedis", 1995

  11. Shipov GI, La théorie du vide physique. Théorie, expériences et technologie, Moscou: Nauka, 1997

  12. Shumov I. V. Sur la question du transfert des propriétés informationnelles des médicaments utilisés dans les diagnostics par électropuncture et la thérapie par R. Voll, l'homéopathie et d'autres méthodes de diagnostic et de traitement,
    http://www.strannik.infomsk.ru/

  13. Etkin VA, Les manifestations physiques des interactions énergie-information, 2005, http://zhurnal.lib.ru/e/etkin_w/

Version imprimée
Publié par: Mark Green, Ph.D.
Le matériel PS est protégé.
Date de publication 10.11.2006