This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Clarification de la procédure de franchissement de la frontière avec l'armée

Разъяснение порядка пересечения границы военнообязанными

La loi ukrainienne du 21 octobre 1993 sur la préparation et la mobilisation de la mobilisation (partie 6 de l'article 22) stipule qu'il est interdit aux citoyens immatriculés au registre militaire, dès l'annonce de la mobilisation, de changer de lieu de résidence sans l'autorisation du responsable spécifié dans la partie 3 de la présente des articles, qui sont notamment les chefs des organismes auprès desquels ils sont enregistrés.

Les dispositions de l'article 33 de la loi fondamentale de l'État stipulent que toute personne se trouvant légalement sur le territoire de l'Ukraine se voit garantir la liberté de circulation, le libre choix du lieu de résidence et, en particulier, le droit de quitter librement le territoire de l'Ukraine.

Dans le même temps, les dispositions de la Constitution de l'Ukraine indiquent que, dans les cas prévus par la loi, une personne peut être limitée dans l'exercice des droits et libertés susmentionnés.

Par conséquent, le droit d’une personne de voyager librement à l’étranger peut être limité en présence de circonstances déterminées par la loi. De telles circonstances peuvent être une interdiction de voyager à l'étranger sur la base d'une décision de justice, ainsi que l'exécution d'un ordre d'application de la loi lors d'une instruction préliminaire et une enquête judiciaire contre une personne recherchée. La recherche d'une personne est effectuée sur la base du code de procédure pénale de l'Ukraine (article 281).

Selon les dispositions de cet article, une personne est recherchée par un enquêteur ou un procureur si elle est soupçonnée d'un crime et si sa localisation est inconnue au cours de l'enquête préliminaire. Il convient de noter que l’annonce de la perquisition fait l’objet d’une décision distincte si l’enquête préliminaire ne s’arrête pas ou est indiquée dans la décision de suspension de l’enquête préliminaire, si une telle décision est prise, des informations sur l’inscription dans le registre unifié des enquêtes préliminaires.

Nous tenons à souligner que l’article 336 du Code pénal ukrainien définit comme une infraction pénale la fraude à la mobilisation et prévoit cette peine sous la forme d’une peine d’emprisonnement de deux à cinq ans.

Toutefois, pour interdire le départ d'une telle personne d'Ukraine, une procédure pénale ouverte est requise dans laquelle une personne qui échappe à la mobilisation et qui est avisée des soupçons est recherchée sur la base d'une décision du procureur ou de l'enquêteur.

Par conséquent, les citoyens ukrainiens faisant l'objet d'une mobilisation peuvent librement franchir la frontière et ne sont pas tenus de présenter un seul document justificatif délivré par l'autorité comptable, à condition qu'il n'ait pas été institué dans la procédure pénale et qu'il ne soit pas recherché.

En outre, le 30 janvier 2015 Le Président de l'Ukraine a publié le décret n ° 40/2015 «sur les mesures supplémentaires visant à garantir la mobilisation partielle en 2015», qui était chargé de régler la question de la réglementation de la procédure de déplacement à l'étranger des citoyens ukrainiens soumis à un service militaire, pour une période de les résultats pour faire les propositions appropriées de la manière prescrite.

C’est seulement après l’adoption par la Verkhovna Rada de l’Ukraine d’une loi portant modification de la loi ukrainienne «relative à la procédure de départ de l’Ukraine et d’entrée en Ukraine de citoyens ukrainiens» et de son entrée en vigueur seulement après sa publication officielle, à l’intention des personnes mobilisables, La procédure pour franchir la frontière peut être compliquée.

Nous vous informerons immédiatement de tout changement dans la réglementation législative en la matière!