This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Rapports de première ligne du sud-est du 22 mai

 Фронтовые сводки с Юго-Востока за 22 мая

Opération antiterroriste dans le sud-est de l'Ukraine. Les principaux événements du jeudi 22 mai.

Près de Krasnodon a essayé de s'endormir

Les gardes-frontières ukrainiens ont mis fin à la tentative de remplir les fossés de protection à la frontière avec la Fédération de Russie dans la région de Louhansk.

"A 19h30, les gardes-frontières qui surveillaient la situation près de la frontière de Krasnodon dans la région de Lougansk ont ​​découvert du côté russe GAZelle, près duquel des inconnus en uniforme de camouflage ont creusé des fossés de protection", a déclaré Oleg Slobodyan.

Avion de manœuvre au-dessus de Lisichanskoye

Selon des témoins oculaires, l'avion a fait une "boucle morte" sur la ville elle-même.

Les troupes ne sont pas parties

Le général Philip Breedlaw, commandant en chef suprême des forces de l'OTAN en Europe, a déclaré qu'il y a encore beaucoup de troupes russes dans la zone frontalière avec l'Ukraine. Selon lui, ils "exercent une pression sur la situation".

"Nous voyons des mouvements, mais leur ampleur et leur portée ne sont pas encore claires", a déclaré M. Breedlaw lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Donbass va à Donetsk

Les volontaires du bataillon de défense du territoire de Donbass étaient gardés par l’administration du district de Volodarsky de la région de Donetsk, le drapeau de la République démocratique populaire a été retiré des locaux du conseil de district et le drapeau ukrainien a été pendu. Le bataillon participera également à l’ATU à Marioupol et a l’intention d’avancer à Donetsk. Cela a été rapporté par le commandant du bataillon Semyon Semenchenko sur sa page du Façebook.

"Dans l'unité Mariupol du bataillon, Donbass participe à des opérations spéciales au sein de l'ATO Western Donbass sous le contrôle des autorités ukrainiennes et du bataillon du Donbass." Il est temps pour Donetsk ", a déclaré Semenchenko.

Capturer l'imprimerie

Cinq représentants armés de la République démocratique populaire ont fait irruption dans le bureau de l'imprimerie du Nouveau Monde, exigeant que les numéros spéciaux des journaux qui critiquent les activités de la République populaire autoproclamée de Donetsk ne soient pas diffusés.

"A 6 heures du matin dans le bureau de l'imprimerie du Nouveau Monde, cinq mitrailleurs sont entrés. Ils ont exigé de rendre les journaux tels que Today, Donetsk News, travailleur de Priazovsky à l'imprimerie, criant qu'ils iraient régler ces éditions".

La circulation a été volée

Les représentants armés de la République démocratique populaire autoproclamée dans la matinée du 22 mai ont saisi la voiture avec une partie de la circulation du journal du syndicat indépendant des mineurs de l'Ukraine "Po-Gornyatski", a indiqué le service de presse du syndicat.

Il est à noter que des personnes armées ont enlevé des journaux et ont également capturé le conducteur de la voiture et le porteur de la fille. Selon le syndicat, le transitaire a été en mesure de signaler qu’elle et le chauffeur avaient été emmenés dans la région de Lougansk.

 Фронтовые сводки с Юго-Востока за 22 мая

Le bombardement de la sous-station électrique

Dans la nuit, des inconnus ont bombardé le poste électrique de traction de la gare de Slavkurort, a fait savoir le service de presse du chemin de fer de Donetsk, jeudi 22 mai.

"A la suite de l'incident, le transformateur de district a été endommagé et un incendie a éclaté." L'incendie a endommagé le deuxième transformateur de district et les câbles de l'appareillage ouvert ", a indiqué le ministère.

La position militaire du LC

Les soi-disant autorités de la République populaire autoproclamée de Lougansk ont ​​déclaré qu'elles introduisaient la loi martiale dans la république, a rapporté RIA Novosti jeudi 22 mai, faisant référence à une source dans la "direction".

"Nous introduisons la loi martiale, cela sera annoncé aujourd'hui", a indiqué la source.

Comme vous le savez, le bureau du procureur général d'Ukraine a déclaré que la LNR était une organisation terroriste.

Bolotov s'est tourné vers Poutine

Selon le site Internet de la République populaire de Chine, le chef de la République populaire autoproclamée de Lougansk, Valery Bolotov, a appelé le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, à introduire des troupes de maintien de la paix sur le territoire de la république.

"Aujourd'hui à 4 heures du matin, les troupes ukrainiennes ont commis un acte d'agression contre des civils, les autorités illégitimes de Kiev mènent une opération punitive contre la république de Lougansk, ses troupes continuent d'occuper certaines régions de la république", a expliqué Bolotov jeudi 22 mai. à Lougansk.

M. Bolotov espère que la Russie prendra une décision sur le déploiement des troupes de maintien de la paix avant que la "catastrophe humanitaire créée artificiellement par les dirigeants ukrainiens" ne commence dans la région.

 Фронтовые сводки с Юго-Востока за 22 мая

Collisions près de Volnovaha et Rubezhny

Dans la nuit du 21 au 22 mai, plusieurs attaques de sabotage et de groupes terroristes contre des unités des forces armées ukrainiennes ont eu lieu, a fait savoir le service de presse du ministère ukrainien de la Défense le 22 mai.

Comme rapporté dans le département, près de la ville de Volnovaha dans la région de Donetsk, "des terroristes insidieusement, à la suite d’une embuscade, ont ouvert le feu sur des armes légères, des lance-grenades antichars et des mortiers à un poste de contrôle des soldats de l’unité est entré dans un véhicule de combat qui se trouvait à un poste de contrôle, ce qui a provoqué une explosion de munitions, il y a des morts et des blessés. "

Un autre soldat ukrainien a été tué et deux autres blessés à la suite du bombardement de matériel militaire par des terroristes qui n’ont procédé à aucun redéploiement et n’ont mené aucune opération active près de la ville de Rubezhnoye dans la région de Lougansk.

Combats près de Volnovaha

Dans la région de Donetsk, à proximité de la ville de Volnovaha, des affrontements ont eu lieu entre les militants et les forces de l’opération antiterroriste.

La vidéo montre les détails de la bataille: des hélicoptères, de la fumée et des coups de feu peuvent être entendus.

Le poste de contrôle des troupes ukrainiennes près de Rubezhny

Sur les images prises par les témoins oculaires, l’armée ukrainienne a construit un grand checkpoint de dalles de béton. Un témoin oculaire rapporte sept BMP, qui, at-il dit, sont envoyées à l’usine de Rubezhansky Zarya, où des explosifs sont produits.

Attaque CPT

Au moins 11 militaires ukrainiens, participant à l’ATU dans la région de Donetsk, ont été tués par des séparatistes pro-russes. 30 autres ont été blessés.

Les séparatistes ont attaqué le poste de contrôle militaire près du village de. Blagodatnoe (région de Volnovakhsky). C'est le raid le plus meurtrier des militants au cours des dernières semaines.

Sur le champ de bataille, trois véhicules de combat d’infanterie ukrainiens calcinés, plusieurs voitures brûlées, des cadavres de l’armée ont été retrouvés. Dans la région de Volnovaha et Rubezhnoye, les combats se poursuivent.

 Фронтовые сводки с Юго-Востока за 22 мая

Arrête la guerre!

Les dirigeants ukrainiens doivent cesser de mener une opération antiterroriste. L’exigence correspondante a été promulguée par le président du conseil régional de Lougansk, Valery Golenko, le jeudi 22 mai.

"Au nom des habitants de la région de Lougansk, je demande aux dirigeants du pays et aux coordinateurs de l'ATU - d'arrêter immédiatement la guerre! Arrêtez le fratricide et les effusions de sang!"

Le DNR demande la superstition

Le président du "Conseil suprême" de la république populaire de Donetsk, Denis Pushilin, a donné lecture d’un appel au président de la Fédération de Russie, ainsi qu’à un certain nombre de structures d’État de Russie.

Pusilin a posé la question de la reconnaissance de la souveraineté et de l’indépendance du NPD.

Le tireur a donné l'ordre

L'un des dirigeants de la milice armée de Donetsk, Igor Girkin, connu sous le pseudonyme de Strelok, a ordonné de détenir le "maire du peuple" de Slavyansk Vyacheslav Ponomarev pour ses liens avec les criminels, a rapporté l'UNN jeudi 22 mai.

"Selon des informations opérationnelles, Igor Girkin (Strelkov," Shooter ") a personnellement ordonné la détention du soi-disant maire de Slavyansk Vyacheslav Ponomarev, et il a été arrêté", ont indiqué les forces de l'ordre à Donetsk.

Plus tard, le "maire du peuple" Slavyansk Vyacheslav Ponomarev a nié cette information.

Pas assez de gilets pare-balles

Les combattants de l’opération antiterroriste dans l’Est manquent de soutien matériel, en particulier de gilets pare-balles et de caméras thermiques, ce qui entraîne de lourdes pertes parmi les forces de sécurité ukrainiennes, a indiqué le Secteur de droite de Volyn.

En particulier, selon les informations du PC, à la suite des "actions incompétentes" de la direction de l'ATU le 22 mai, des terroristes ont attaqué le checkpoint de 51 brigades mécanisées de Volhynia. Les troupes étaient situées dans le troisième cercle d'encerclement.

 Фронтовые сводки с Юго-Востока за 22 мая

À Lougansk!

Le chef de la République populaire autoproclamée de Lougansk, Valery Bolotov, affirme que les forces de sécurité ukrainiennes se dirigent vers Lougansk dans toute la région.

"Dans toute la région, l'armée ukrainienne avance vers le centre de Lougansk", a-t-il déclaré. Selon lui, "les traversées de pontons arrivent de Lisichansk, dans le village de Lougansk (à la frontière avec la ville - Ed.). Toute la nuit, il y a eu une bataille".

"Dans le village de Luganskaya, à proximité de 150 personnes dans des véhicules militaires, armés, sont arrivés et ont tenté de s'emparer du poste de contrôle, mais ils ont été repoussés", a expliqué Bolotov.

Combats près de Lisichansk

Les combats ont lieu dans la région de Lougansk, près de Lisichansk. Hélicoptères MI-24 survole le quartier.

Les habitants ont déclaré que dans la ville, les gens n’ont pas le droit de travailler, que les enfants vont à l’école, car le matin, dans toutes les régions, la sirène bourdonne, les cloches battent.

Libération de Novodruzheska

Les soldats de la garde nationale ont chassé de Novodruzheska la milice de la république populaire de Lougansk, la république de Donetsk a rapporté sur sa page VKontakte.

"Les miliciens du LDP ont quitté Novodruzhesk sous la pression des forces ennemies supérieures, et aux postes de contrôle à l'entrée de Lisichansk, ils vont attaquer à Lisichansk et Severodonetsk avec des grêlons à 15 heures." - a déclaré dans le message du groupe.

 Фронтовые сводки с Юго-Востока за 22 мая

Transfert à Slavyansk

Selon les données opérationnelles du groupe Information Resistance, les militants de la République populaire autoproclamée de Donetsk dans la région déploient leurs forces dans la région de Slavyansk, a indiqué Dmitry Tymchuk, directeur du Centre d'études militaires et politiques sur sa page Facebook.

En particulier, selon lui, presque tous les militants (jusqu’à 150 personnes) ont été retirés des barrages routiers de Droujkovka.

"Ils se préparent à avancer à Slavyansk sans armes, calculant ainsi les points de contrôle des agents de sécurité sans problème, les armes seront distribuées sur place", a écrit Tymchuk.

La saisie des mines

Dans la région de Lougansk, des militants ont saisi toutes les mines de Lisichanskugol et ont demandé la délivrance d’explosifs, le service de presse du Ministère ukrainien de l’énergie et de l’industrie charbonnière.

"Le 22 mai 2014, un groupe armé de personnes non identifiées a saisi les unités distinctes existantes de l'OAO Lisichanskugol (la mine DF Melnikov, mine Novodruzhevskaya, mine Privolnyanskoe, GG Shakhta). Kapustin ") dans la ville de Lisichansk, région de Lougansk" - a déclaré dans un communiqué.

En raison de l'attaque, la mine a été temporairement suspendue.

Le point de contrôle brisé de la garde nationale près de Blagodatnoe

Près du village de Blagodatnoe, les séparatistes ont vaincu le checkpoint de l'armée ukrainienne.

Au moins 11 soldats ukrainiens participant à l'opération antiterroriste ont été tués par des miliciens.