This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Verre

Attention! Toutes les informations payantes et gratuites sur ce site sont présentées uniquement à des fins éducatives.
L'auteur du site n'assume aucune responsabilité quant aux conséquences éventuelles de l'utilisation des informations de base.



98. Perçage du verre. 99. Mettre le tapis sur le verre. 100 Verre à emboutir. 101. Coupe des tubes de verre.
102. Verres à tremper. 103. Crayons pour écrire sur le verre, la porcelaine et le métal. 104. Inscriptions étiquettes sur verre.
-------------------------------------------------- -------------------------

98. Perçage du verre.

Une mince perceuse en acier, chauffée à blanc, durcie au mercure ou un morceau de cire à cacheter et affûtée. Ensuite, ils préparent une solution saturée de camphre dans de l'essence de térébenthine, humidifient un foret monté sur un corset et forent rapidement un verre qui est mouillé au point de forage avec cette solution. De cette manière, il est possible de percer un verre de 1 cm d'épaisseur en moins d'une minute.
Pour percer un trou dans le verre, nous vous recommandons de prendre une lime à trois côtés, de la mettre dans de la térébenthine et de percer un trou avec précaution.
Vous pouvez également percer le verre sur un tour avec une tige de cuivre, le lubrifier à l'huile et le saupoudrer d'émeri. Une attention particulière doit être portée au trou lorsque le processus de forage se termine et qu'il ne reste que la dernière couche mince, car le verre peut facilement se fissurer.

99. Mettre le tapis sur le verre.
Pour rendre le vitrage opaque, vous devez dissoudre la cire jaune "spéciale" dans de l'essence de térébenthine et ajouter un peu de dessiccant (séchage) à ce mélange pour qu'il sèche plus rapidement. Ce mélange est lubrifié avec du verre à vitre, en le lissant uniformément avec un coton-tige. Si vous souhaitez obtenir une surface colorée, vous pouvez ajouter au mélange de la peinture sèche dans la poudre.

100. Verre à emboutir.

À cette fin, on prépare deux solutions: l’une de 100 g d’eau, 12 g de fluorure de sodium et 2 g de fluorure de potassium, l’autre de 100 g d’eau, 20 g d’acide chlorhydrique et 5 g de chlorure de zinc. Des parties égales de chaque solution sont mélangées avant utilisation et appliquées avec un tampon en caoutchouc sur le verre, qui doit être bien essuyé au préalable.

101. Coupe des tubes de verre.

Pour couper les tubes en verre, vous pouvez utiliser la technique suivante: enroulez le tube dans lequel ils veulent couper, avec une bande de papier assez large et suffisamment longue pour enrouler le tube plusieurs fois et coller les extrémités. Veillez à ce que le bord du papier corresponde exactement avec la place de la coupe présumée. À côté de cette feuille de papier, la deuxième bande de papier est collée exactement de la même manière, de sorte qu’il y ait entre eux un espace très étroit de verre nu de largeur uniforme sur toute la circonférence, le long duquel doit passer la coupe. Bandes avant l'emballage, il est utile d'humidifier un peu. Ensuite, placez un espace étroit entre les morceaux de papier au-dessus du feu (le cylindre d’une lampe à pétrole ou d’un brûleur à alcool). On fait tourner le tube au-dessus de la flamme jusqu'à ce que l'espace du verre non protégé entre les morceaux de papier se réchauffe suffisamment, pour qu'une goutte d'eau froide tombant sur cet endroit provoque une coupe nette et uniforme. Le papier qui enveloppe le tube de verre empêche la chaleur de pénétrer dans les surfaces qu’il ferme et la flamme agit donc de manière particulièrement intense sur la bande de verre non protégée. Avant de diriger la flamme vers le tube en verre, il est nécessaire de sécher les morceaux de papier enveloppés dans le tube, car l'humidité sur le verre peut provoquer sa rupture le long de la mauvaise ligne.

102. Verres à tremper.

On sait comment les verres éclatent souvent, parfois même sans raison apparente, mais dans la plupart des cas en raison d’un changement brusque de température, par exemple lorsque l’eau chaude est versée dans un verre froid ou inversement. Au vu de cela, nous estimons qu’il n’est pas inutile de citer la méthode de trempe simple et maintes fois testée suivante, à l’aide de laquelle on peut donner aux verres la capacité de résister parfaitement aux changements brusques de température. À cette fin, les verres, emballés individuellement dans de la paille, sont placés dans une marmite en métal (poisson) dans laquelle de l'eau est versée à température ambiante et placés sur le réchaud pour que l'eau bout progressivement. Ensuite, après avoir gardé les verres dans l'eau bouillante pendant 5 à 6 heures, la chaudière est retirée du chauffage et recouverte d'une sorte de couverture afin que l'eau refroidisse progressivement. Lorsque la température de l'eau est égale à la température ambiante, les verres peuvent être considérés comme déjà complètement trempés et résister, sans se rompre, aux transitions abruptes de l'eau chaude à l'eau froide ou inversement.

103. Crayons pour écrire sur le verre, la porcelaine et le métal.

Les crayons de ce type peuvent être préparés à partir de la composition suivante: 4 parties en poids de spermaceti, 3 parties de graisse et 2 parties de cire. Ensuite, en fonction de la couleur souhaitée par les crayons, 6 parties de peinture sèche sont ajoutées à ce mélange. La masse ainsi produite reste à mouler sous forme de bâtons et les crayons sont prêts. Ils sont tout aussi bons pour écrire et prendre des notes sans gâcher le verre, la porcelaine ou le métal lui-même.

104. Inscriptions étiquettes sur verre.

Dans certains cas, au lieu d’étiquettes en papier collées sur des bouteilles et des pots en verre, il est utile de créer des étiquettes givrées directement sur le verre. De telles étiquettes-étiquettes sont plus pratiques non seulement dans le sens où elles sont plus solides que celles en papier, mais leur remplacement n’est pas si facile. Compte tenu de cela, nous considérons qu’il est inutile de citer la composition suivante, recommandée pour la gravure d’étiquettes dépolies et d’étiquettes sur du verre. 36 g de fluorure de sodium et 7 g de sulfate de potassium sont dissous dans 0,5 l d'eau. En même temps, une autre solution est préparée: dissolvez 14 g de chlorure de zinc dans 0,5 l d’eau et ajoutez 65 g d’acide chlorhydrique. Lorsqu’elles sont utilisées, ces deux solutions sont mélangées dans des proportions égales et, à l’aide d’un stylo doux ou d’un pinceau fin, elles dessinent des lettres sur le verre. Au bout d'une demi-heure, une étiquette dépolie réalisée au pinceau ou au stylo apparaît sur le verre.