This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Instrument électronique biolocalizer pour la recherche de pétrole, de minerais

Biolocalizer électronique

La biolocalisation est connue comme une méthode ancienne de détermination des eaux souterraines, des gisements de minerai et d’huile à l’aide d’une vigne ou de ce que l’on appelle une exploitation forestière . Il existe une hypothèse sur le mécanisme de ce phénomène, selon lequel les dépôts d’eau ou de minerai modifient le champ électrique de la couche terrestre et affectent donc le «récepteur» hybride - un homme avec une vigne à la main.

Le dispositif électronique décrit est un indicateur sensible qui réagit à un champ électrique, qui peut être amplifié, déterminant ainsi la présence d'eaux souterraines, de minéraux ou la présence de câbles électriques cachés dans les murs des bâtiments.

Le dispositif est composé de deux amplificateurs opérationnels et de trois commutateurs électroniques alimentés par une source bipolaire . À la sortie du premier amplificateur, qui est inclus en tant que suiveur de tension avec une résistance d'entrée élevée, une antenne télescopique est connectée. Son potentiel par rapport à la terre dépend des paramètres du champ électrique. Les charges positives et négatives captées par l'antenne modifient la tension à la sortie du premier amplificateur, qui traverse la clé K1 jusqu'à l'entrée du deuxième amplificateur avec la possibilité de réguler le gain.

Deux autres touches - K 2 et KZ - fonctionnent avec la fréquence générée par le multivibrateur sur la minuterie intégrale DA2. La clé de court-circuit connectée à l'antenne est connectée au potentiomètre R6, tandis que la tension au compensateur C3 et à la borne de commande de la clé est approximativement égale à la somme algébrique de la tension d'antenne et celle définie par le potentiomètre R6. D'autre part, la sensibilité du premier amplificateur par rapport à l'antenne dépend de la fréquence avec laquelle la capacité C2 est déchargée à travers la clé de défaut.

La fréquence du multivibrateur peut être modifiée par le potentiomètre R1 et le commutateur S2, ajustant ainsi la sensibilité de l’instrument dans une large mesure. La sensibilité globale de la biolocalisation électronique augmente avec le commutateur S2 fermé.

Au lieu des amplificateurs DA1.1 et DA1.2 indiqués sur le schéma, tous les amplificateurs opérationnels avec un faible courant d’entrée peuvent être utilisés. Parmi les puces domestiques, les amplificateurs opérationnels K140UD8, K140UD13, K140UD18, K140UD22, K544UD1 conviennent. Le plus pratique dans ce schéma est un amplificateur opérationnel à deux canaux du type K574UD2A , B. Cependant, lors du remplacement des amplificateurs, il est nécessaire d'appliquer les circuits de correction appropriés, ainsi que de modifier la puissance du circuit.

Le circuit intégré DD1 (4066) contient quatre touches analogiques, dont trois sont utilisées dans le circuit. Parmi les puces domestiques pour le remplacement sont les commutateurs bidirectionnels les plus appropriés du type KR1561KTZ. Au lieu de la minuterie intégrée DD2 (7555), vous pouvez utiliser l’analogique domestique K1006VI1. La tête de mesure est conçue pour un courant de 50 à 500 mA. Diodes VD1, VD2 - tout germanium.

Littérature

1. sp . " Amaterske Radio - In", br . 2, 1989 . - "Radio, télévision , électronique ", 8/89.

                                                        Méthodologie de TsAKOV (RL 12/92)                      Matériel prélevé sur le site    www . informateur . serveurs gratuits . com