This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Attention! Les informations sont fournies à titre indicatif uniquement!
Avant de prendre, assurez-vous de consulter un médecin!
RÉPERTOIRE DU SITE UNIQUEMENT. PAS UNE PHARMACIE! Nous ne vendons pas de médicaments! Aucun!

Stimulants du système nerveux central

Les fonds qui stimulent le système nerveux central peuvent être répartis dans les principaux groupes suivants: a) les psychostimulants, qui ont un effet stimulant sur les fonctions du cerveau et activent l'activité mentale et physique du corps. Il s'agit notamment d'un certain nombre de dérivés de purine (caféine, etc.), de phénylalkylamines et de phénylalkylsidinonimines (phénamine, sydnocarb, etc.) et d'autres médicaments qui peuvent être considérés comme des stimulants psychomoteurs. Dans des conditions expérimentales, ces médicaments modifient rapidement les indicateurs fonctionnels de l'activité cérébrale (ils activent l'activité bioélectrique du cerveau, modifient les réflexes conditionnés, etc.) et augmentent l'endurance au travail physique. Dans les conditions d'utilisation thérapeutique, ils ont un effet stimulant relativement rapide; b) les médicaments analeptiques qui excitent principalement les centres de la moelle oblongue - vasculaire et respiratoire. Les principaux représentants de ce groupe sont le camphre, le corazole, la cordiamine. Un groupe d'analeptiques respiratoires (cytitone, lobéline) se distingue du groupe de médicaments analeptiques, pour lesquels un effet stimulant sur le centre respiratoire est particulièrement caractéristique; c) agents agissant principalement sur la moelle épinière; le principal représentant de ce groupe est la strychnine.
Non seulement les médicaments des groupes ci-dessus peuvent fournir un effet psychostimulant, mais également différents médicaments psychotropes, tels que les antidépresseurs avec une composante stimulante concomitante, etc. Pour les agents psychostimulants proprement dits, l'effet stimulant est la principale manifestation de leur action.
Récemment, un nouveau groupe de stimulants a été proposé avec le nom conditionnel «actoprotecteurs» (voir Bemitil).
Le mécanisme d'action des différents stimulants est différent. Un rôle important est joué par leur interaction avec les systèmes médiateurs du cerveau: stimulants (glutamate, asparagate) et inhibiteurs (GABA, glycine) acides aminés des neurotransmetteurs, médiateurs monoaminergiques (noreadrénaline, dopamine, etc.), se liant aux récepteurs de la purine (adénosine), etc.