This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Job 3

Chapitre précédent Index Chapitre suivant
1 Puis Job ouvrit la bouche et maudit sa journée.
2 Et Job commença et dit:
3 périssez le jour de ma naissance et la nuit qui a été dite: homme conçu!
4 Ce jour-là, être ténèbres. que Dieu ne le cherche pas d'en haut, et que la lumière brille sur lui!
5 Puissent les ténèbres l'obscurcir et l'ombre de la mort, qu'un nuage le recouvre, puissent-ils le craindre comme une chaleur brûlante!
6 Cette nuit-là, oui, l'obscurité la possède, qu'elle ne soit pas comptée dans les jours de l'année, qu'elle ne soit pas comprise dans le nombre de mois!
7 Oh! cette nuit-là, que ce soit déserté; ne laissez pas l'amusement entrer en elle!
8 Oui maudissez-la en maudissant le jour, capable de réveiller le Léviathan!
9 Laissez les étoiles de son aube se faner: laissez-la attendre la lumière, il ne viendra pas, et qu'elle ne voie pas les cils de la boîte
10 pour ne pas fermer les portes de mon ventre [mère] et ne pas cacher les douleurs de mes yeux!

11 Pourquoi je ne meurs pas en sortant de l’utérus, et ne mourrai-je pas en sortant de l’utérus?
12 Pourquoi est-ce que mes genoux m'ont pris? Pourquoi est-ce que je tétais les mamelons?
13 Maintenant je mentirais et me reposerais; dormirais et je serais calme
14 avec les rois et les conseillers du pays qui se sont construit des déserts,
15 ou avec des princes qui avaient de l'or et qui remplissaient leurs maisons d'argent;
16 ou, en tant que fausse couche cachée, je n'existerais pas, comme des bébés qui n'ont pas vu la lumière.
17 Là, les sans-lois cessent d'inspirer la peur, et ceux qui sont épuisés se reposent.
18 Là, les prisonniers jouissent de la paix ensemble et n'entendent pas les cris de l'huissier de justice.
19 Petits et grands y sont égaux, et l'esclave est libre de son maître.

20 Quelle était la lumière donnée à la victime, et la vie à l'âme affligée
21 qui attendent la mort, et il n'y a personne qui la creuserait plus facilement qu'un trésor,
22 serait ravi de ravir, serait admirer qu'ils ont trouvé un cercueil?
23 [Quelle lumière a été donnée] à un homme dont le chemin est fermé et que Dieu a entouré dans les ténèbres?
24 Mes soupirs avertissent mon pain et mes gémissements coulent comme de l'eau,
25 pour le terrible que j'étais terrifié me suis tombé; et ce que j'avais peur de venir à moi.
26 Il n'y a pas de paix pour moi, pas de paix, pas de joie: le malheur est arrivé.

Chapitre précédent Index Chapitre suivant