This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Romains 4

Chapitre précédent Index Chapitre suivant
1 Que dit Abraham, notre père, a-t-il gagné dans la chair?
2 Si Abraham était justifié par les œuvres, il a des louanges, mais pas devant Dieu.
3 Car que dit l'Ecriture? Abraham a cru en Dieu, et cela lui a été crédité pour la justice.
4 La rétribution à l'auteur de l'infraction n'est pas imputée à la grâce, mais au devoir.
5 Et non à celui qui croit, mais à celui qui croit en celui qui justifie les méchants, sa foi est crédité de la justice.
6 Alors David appelle l'homme béni, à qui Dieu impute la justice indépendamment de ses actes:
7 Bienheureux ceux dont les iniquités sont pardonnées et dont les péchés sont couverts.
8 Heureux l'homme à qui le Seigneur n'impute pas le péché.

9 Est-ce que ce bonheur [concerne] la circoncision ou l'incirconcision? Nous disons que la foi a été imputée à Abraham pour justice.
10 Quand a-t-elle été accusée? par la circoncision ou avant la circoncision? Pas par la circoncision, mais avant la circoncision.
11 Et il reçut le signe de la circoncision, comme le sceau de la justice par la foi, qu'il avait incirconcis, de sorte qu'il devint le père de tous les croyants dans l'incirconcision, de sorte que la justice leur soit imputée,
12 et le père des circoncis, non seulement [ayant accepté] la circoncision, mais suivant également les traces de la foi de notre père Abraham, qu'il avait incirconcis.
13 Car ce n'est pas une loi (accordée) à Abraham, ou à sa descendance, que la promesse d'être l'héritier du monde, mais la justice de la foi.
14 Si les héritiers établis par la loi sont des héritiers, alors la foi est vaine, la promesse est inactive;
15 car la loi produit la colère, parce que là où il n'y a pas de loi, il n'y a pas de crime.
16 Donc, par la foi, pour que ce soit par grâce, pour que la promesse soit immuable pour tous, non seulement par la loi, mais aussi par la foi des descendants d'Abraham, qui est notre père à tous

17 (comme il est écrit: je t'ai fait père de nombreuses nations) devant Dieu, en qui il croyait, donnant la vie aux morts et appelant l'existant l'existant.
18 Il croyait avec espoir en lequel il était devenu le père de nombreuses nations, selon ce qui avait été dit: Ainsi sera votre postérité.
19 Et, non épuisé dans la foi, il ne pensait pas que son corps, vieux de près d’un siècle, était déjà mort et que le ventre de Sarrin était mortifié;
20 n'a pas hésité dans la promesse de Dieu par incrédulité, mais est resté ferme dans la foi, rendant gloire à Dieu
21 et étant tout à fait sûr qu'il est fort et remplit la promesse.
22 Par conséquent, il était accusé de justice.

23 Mais pas seulement en rapport avec lui, il est écrit qu'il a été accusé,
24 mais aussi par rapport à nous; Nous serons également réputés pour nous qui croyons en Celui qui a ressuscité Jésus-Christ notre Seigneur d'entre les morts,
25 Qui est trahi pour nos péchés et est ressuscité pour justifier les nôtres.

Chapitre précédent Index Chapitre suivant