This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Mon blog: blagues blagues


La neige de l'année dernière est tombée, je suis allé acheter quelque chose à mâcher pendant les heures supplémentaires et voir la peinture de Repin. Il est donné: dans le hall entre les portes il y a un moujik, eh bien, juste comme un genre pré-révolutionnaire, à qui Vanka Joukov a écrit une lettre au village - le grand-père, en un mot. Tous les rangs sont d'une couleur protectrice de la lumière, couleur de protection foncée avec des pantalons de coton, des bottes saines avec des galoches brillantes, un paysan trois de la neige tombée de l'année dernière et deux cordes lâches.
Barbe avec une moustache - en bref, une aubaine pour un réalisateur d'un film historique. Donc, ce gars avec un genre de semi-bombardier se tient (mais pas bomzhovogo - il ya une certaine concentration interne, l'exactitude de la construction) et avec un gutarit sérieux sur le téléphone portable au prix d'au moins un dollar et demi. Je prends tranquillement sur cette photo, et il met fin à la conversation, enlève le téléphone sous la veste matelassée, sort du grand magasin, s'assoit dans une Lexus d'argent et le prend de sa place pour que cela lui vienne immédiatement à l'esprit.
Éperlans mouillés Hier, assis avec des amis et regardé la photo: est allé papa avec un petit garçon dans la salle de bain pour se laver les mains. Le fils voit dans le bassin un grand lavage lavé avec des troncs de bain papa couché sur le dessus, lève la tête et comprend - sympathiquement demande:
"Quoi, papa, as-tu écrit?"
Transistor Un jour, à l'aube de notre vie de famille, mon mari m'a réveillé à quatre heures du matin et m'a dit d'une voix parfaitement calme et réveillée: «Nadia! Le transistor a trois jambes! Un pour le collectionneur, l'autre pour l'émetteur, et le troisième pour la base.
Puis il se détourna et ronfla.
Le lendemain matin, il ne se souvint de rien. Mais je me souviens du transistor pour la vie.
Personne n'a remarqué? Il y a longtemps, des cours «ouverts» étaient régulièrement organisés dans les écoles, où il y avait plus d'enseignants que d'élèves. Il y avait une telle leçon, soit dans l'histoire ou la géographie, et le professeur était juste en état de choc, a écrit le tableau entier en trois couches, l'histoire était passionnante, et les adultes et les enfants étaient assis la bouche ouverte. Après la leçon, l'enseignante a demandé anxieusement à ses collègues féminines:
- Eh bien, comment? Personne n'a remarqué?
- Quoi?
Il s'est avéré qu'au milieu de la leçon elle avait un élastique, un pardon, sur sa culotte, et ils ont glissé de sous la jupe à l'étage.
Sans interrompre l'histoire, elle sortit d'eux, les ramassa sur le sol et commença à les laver à la craie du tableau, comme un chiffon.
De quelle couleur étaient les culottes, l'histoire est silencieuse ...
Le chat ... Ma soeur Olya arrive aujourd'hui avec une allure décisive au buffet, prend un livre de recettes ("A propos de la nourriture savoureuse et saine") regarde très sérieusement le chaton, puis s'assied, ouvre un livre avec un soupir et commenta bruyamment son index sur la table des matières:
"Kol ... le con ... com ... Oh!" J'ai trouvé un chat ...
Je commence à avoir froid à cause de mauvaises appréhensions.
"Quoi?" Je demande d'une voix tremblante.
- Oui, je veux faire frire les Cottages ...
Est-ce un zoo? C'était dans une enfance très rose, dans une classe.
Nous avons appelé avec le même que moi, obogdaem juvénile, sur un nombre arbitraire et posé une question originale renversante:
"Est-ce un zoo?"
(Suit un passage tout aussi élégant: quand on vous dit que ce n'est pas un zoo, vous riez sans rien dire, vous demandez:
- Et pourquoi alors le singe est-il au téléphone?
Après avoir composé le numéro suivant et posé la question sacramentelle, pendant que la personne au bout du fil réfléchissait à la réponse, j'entendais le cliquetis des plats, la voix d'une jeune femme, la voix d'une femme âgée et tous les autres sons , enfant qui pleure. Après un moment de pause, une voix masculine fatiguée me répondit:
- Presque ...
Ordinateur portable sur le sol Mon ami a laissé l'ordinateur portable sur le sol à moitié sous le lit. Sa tante pensait que c'était une balance au sol et se levait pour contrôler ses 90 kg ... L'écran se fendit en deux, et le gars attendit 2 mois pour lui du service.
Ne laissez pas les ordinateurs portables sur le sol!
Caméra cachée Il y avait un événement d'été dans le pays.
L'électricien escalade le poteau avec des fils électriques: tout est comme il se doit - des crampons attachés avec une chaîne dans les mains d'un coupe-fils commencent à jouer avec des fils et un garçon de douze ans avec une caméra vidéo à ses côtés et prend l'électricien. Cinq minutes passent - le garçon prend des photos.
Dix minutes passent - le garçon tire. Quinze minutes s'écoulent - l'électricien demande: - Mon garçon, qu'est-ce que tu me tires dessus et que tu prends des photos (à la caméra), hein?
Et le garçon dit:
- Et c'est moi, oncle, je veux que tu envoies un témoin oculaire comment tu tombes de cet endroit quand tu es foutu !!!
Supports! Poutres! Chevauchement! Pas de blagues plus cool que dans la vie, il faut juste être capable de les identifier à partir de l'environnement. Par exemple, imaginez une image: à la table sont le beau-fils et la belle-mère. Le beau-fils sort un petit dessin de format A4 et commence à crier:
- Support! Poutres! Chevauchement! Grognement! Le cadre!
Sur ce que la belle-mère sort le même professionnel, mais un dessin légèrement différent et crie en réponse:
- Superposition! Le point de rosée! Condensate!
C'est un peu marrant, n'est-ce pas? Et si je dis que cette image est répétée presque tous les jours pendant six mois maintenant? Le fait est que le gendre (ingénieur-concepteur des usines d'ingénierie lourde) et sa belle-mère (ingénieur concepteur des raffineries de pétrole) n'arrivent pas à s'entendre sur la manière de construire les toilettes de la datcha ...
Donc je pense - d'où suis-je venu, un programmeur geek dans la famille des constructeurs héréditaires?
30 règles de la maîtresse de l'extra-classe. Les hommes aiment le sexe, ils aiment les femmes qui aiment le sexe, donc si hésiter et répéter pour les mauvaises maîtresses, et tout simplement pas les femmes très intelligentes "ils en ont juste besoin ...".
Après tout, nous savons certainement que ce n'est pas le cas!
1. Vous ne pouvez pas faire l'amour à un estomac plein, chargé d'un repas copieux, sinon l'homme sera léthargique et somnolent, et le sang coulera à l'estomac, et non si nécessaire.
2. Pour "manger" et boire avant le sexe est le mieux adapté aux produits aphrodisiaques:
- les fruits de mer;
- les huîtres (en passant, elles adoraient Casanova);
- Milkshake avec des fruits frais;
- des œufs frits
- des sandwiches au caviar;
- un verre de vodka anisée;
- des côtelettes avec de l'ail et d'autres plats à l'ail (il y en a certainement deux ensemble!);
- Chocolat
- cèdre et autres noix;
- crème sure et herbes fraîches;
- des repas épicés mais pas très caloriques;
- les salades de légumes et de fruits, ainsi que les fruits et légumes frais;
- plats pointus (sur le tempérament des Caucasiens, je pense que vous avez entendu plus d'une fois);
- vin chaud (à fortes doses provoque la somnolence);
- krushon (à fortes doses provoque une violation de la coordination des mouvements);
- un verre de cognac;
- un verre de vin
- Une tasse de cacao, de thé fort ou de café.

3. Un bon amant sait toujours ce que son homme veut. Elle devine ou sent, calcule par sélection, et avec une expérience suffisante applique même la théorie de la probabilité. Le sexe se termine au lit, mais commence par des pensées et des conversations, de la confiance et des expériences communes. Les hommes font l'amour au cerveau, pas "un endroit", et baisent seulement avec des femmes qui ne comprennent pas cela.

4. Nous ne devons pas penser, mais donner à l'homme ce qu'il veut, le remplir de caresses, remplir des caprices, mais ne pas être intrusif dans les relations personnelles (par exemple, le «torturer» avec des appels, exiger de l'attention). Les réseaux les plus forts sont invisibles. Ce sont eux qui séduisent habilement le corps, l'âme et le cerveau d'un homme.

5. Plus geishas savait le bon outil pour "l'amour" - la copie des gestes, des mots, le mimétisme d'un homme. Les psychologues disent qu'il est plus facile d'obtenir l'emplacement d'une nouvelle connaissance en la copiant. Peut-être l'établissement du contact se produit-il inconsciemment, basé sur les instincts antiques, qui peuvent encore être vus dans les animaux. L'interlocuteur vous prend pour un membre de sa meute, vous aimez faire une danse rituelle ensemble. Le contact a également des commentaires. Vous commencez à mieux comprendre l'interlocuteur, ce qui signifie que vous correspondez mieux à ses attentes.

6. Un amant extra-classe ne se permet pas de devenir un "veshchiyanka", qui achète des vêtements à sa guise ou dans son propre, pas très bon, le goût. Match, même sans voir l'élu - c'est un accord préliminaire pour l'homme de ses rêves. Vous devez aborder la question des vêtements de l'autre côté, du côté de l'homme qui vous regarde pour la première fois. Et il ne regarde pas du tout les vêtements, mais sur vous dans son ensemble. Et il se fout du coût de votre tenue. Le maximum qu'un homme moyen peut calculer, c'est d'une femme habillée du marché chinois ou d'un magasin cher. Sur les vêtements sont souvent pris en compte quand il "ne va pas".

7. La chose principale dans une relation avec un homme est de donner tout ce que vous avez sans penser à vous-même, sans égoïsme et erreurs de calcul de ce qui va se passer ensuite, sans avoir peur de diluer, et ensuite le tripler.

8. Ne regardez pas dans les yeux de l'homme après la première nuit ensemble avec la question: "Quand viendrez-vous la prochaine fois?". Un homme est très important de se sentir comme un maître. L'appelant à la maison et au travail, vous le mettez dans une position inconfortable devant des collègues, ou peut-être une autre femme avec laquelle il ne se séparera pas jusqu'à ce qu'il soit sûr que vous êtes mieux. Pourquoi dès le début tout gâcher? Ainsi, un bon amant ne se permettra jamais d'être intrusif.

9. Les hommes aiment moins à être mis devant un choix difficile. L'homme ina est perdu, aigri et ... fait des actes complètement illogiques, dans lesquels il regrette alors longtemps. Pourquoi vérifier ses sentiments de force, si les mêmes forces peuvent être utilisées pour les rendre plus forts?

10. Se plaindre à un homme est la dernière chose. En règle générale, nos problèmes leur semblent insignifiants et ridicules, et les plaintes - caprices féminins. Ici, les hommes ont de vrais problèmes, on peut en parler pendant des heures. Alors, quand il s'agit de difficultés de la vie - comptez sur vous-même, oubliez que vous avez un être cher ou adressez-vous seulement à l'extrême et, en fait, un cas grave.

11. À long terme, les hommes s'en foutent, dans tous les cas, au premier abord, ressentez-vous du plaisir au lit. Seuls très peu d'hommes peuvent reconnaître le prétendant, dépeignant la passion. Pas la passion d'une femme, mais son désir flattait l'amour-propre des hommes. Beaucoup de femmes inattentives et stupides ont gagné le cœur des hommes intelligents, beaux et non pauvres seulement parce qu'elles ont clairement compris cette règle. Seulement ayant accompli, que vous avez aimé, vous pouvez exiger des caresses qui vous porteront sur les sommets du plaisir.

12. Il y a une idée fausse que les hommes n'aiment pas les gens intelligents. Pas intelligent, mais ceux qui démontrent trop leur esprit, en montrant l'homme sur les lacunes dans ses connaissances. Une femme intelligente ne montre jamais qu'elle est plus intelligente, ne souligne pas trop sa supériorité en quoi que ce soit.

13. La capacité de rendre une maison belle et confortable n'a encore fait de mal à personne. Il est plaisant pour un homme de venir dans une maison où l'ordre et la bonne odeur (au sens ordinaire, l'ordre et l'odorat sont presque synonymes).

14. Un amant extra-classe sait que pour les hommes, l'amour est beaucoup moins important que pour les femmes. Vous ne devriez pas torturer un homme, le forçant à dire "combien vous m'aimez". Les hommes tels comportements poussent à l'idée que les femmes ont seulement toutes sortes de bêtises romantiques dans leurs esprits, et par conséquent ils sont stupides comme des oies.

15. Même si un homme a fait des histoires, cela ne vaut pas la peine de le "torturer avec des soupçons", il ne l'admet toujours pas. Être de l'autre côté de la barricade, c'est-à-dire être maîtresse, ne vaut pas «placer des étiquettes»: salir ses affaires avec du rouge à lèvres et saupoudrer de parfum, se gratter le dos dans un accès de passion. Il n'est pas votre propriété.

16. La règle suivante: n'enseignez jamais un homme à vivre. Nous n'aimons pas tous les enseignements moraux de l'école, et beaucoup n'aiment pas leurs parents pour la moralisation. Tu ne veux pas devenir comme eux, n'est-ce pas?

17. La capacité de pardonner est aussi la capacité de ne pas se souvenir des erreurs du passé. Pardonner, c'est oublier ... ou faire semblant d'avoir oublié.

18. Un amant extra-classe sait: tous les hommes sont obsédés par la pensée qu'ils veulent utiliser, voler et laisser aller le monde. Rien ne porte atteinte aux premiers jours et mois de connaissance comme marchand.

19. La coquetterie est notre arme, si elle est appliquée au lieu et à l'esprit. La tâche d'une femme sexuelle est de préciser que même si elle est une femme, elle n'est en aucun cas une prostituée oisive.

20. Un amant extra-classe sait que sauter après les premières (et suivantes) nuits et courir à peindre est stupide. La plupart des hommes aiment "pardonner" le matin, ils aiment les femmes sans "coloration de combat". Et si vous êtes timide, achetez un mascara waterproof ou faites un tatouage facile.

21. Il est stupide de penser qu'un homme qui a de sérieuses intentions tiendra une pause et ne passera pas plusieurs semaines. L'homme qui vous aimait le plus probablement appelera dans les trois jours, le reste est sûrement une tentative de vous utiliser << pour les bébés >>. Il est inutile de savoir attendre, et << conduire >> à des propositions qui sont arrivées dans quelques semaines, puis être menées >> et des mois.

22. Un amant extra-classe ne complète jamais son apparence, sachant que la plupart des hommes courent de pressé et complexé, et pas de ceux dodus et non standard. Et encore plus, ne fuyez pas le partenaire juste à cause de la taille de la poitrine.

23. Si vous voulez que tout finisse rapidement:
- presser les muscles du vagin;
- changer la position, de sorte que l'intérieur devienne << plus >> et que la tête du pénis soit stimulée par le col de l'utérus pour chaque frottement;
- prêter attention aux positions qui accélèrent l'approche de l'éjaculation:
genou-coude dans toute variation; une femme sur le dos, avec des jambes fortement compressées (il n'y aura pas de grande différence - elles sont étirées ou relevées et pliées au niveau de la poitrine); dans les hussards - les jambes couchées sur le dos, les femmes sont jetées sur les épaules du partenaire; poisson - une femme sur le ventre avec les jambes redressées et fortement pincées, un homme sur le dessus;
- prendre une position active et superviser l'introduction du pénis afin qu'il soit obtenu: une fois - jusqu'à la toute fin, et deux - seulement une introduction peu profonde stimulant la tête;
- stimulation orale active - une excellente fin aux rapports sexuels;
- s'il n'y a pas assez de lubrifiant, utilisez un gel-lubrifiant - cela accélérera les choses;
- lui murmure quelques mots sales, peut-être que cela te conduira aussi;
- si la pose le permet, saisir la base du pénis avec deux doigts et la stimuler davantage;
- caresse-toi, ton excitation est un puissant stimulant pour un homme;
- demandez à vous reposer, et dans trente minutes, renouvelez vos caresses;
- Faites un geste pour le rencontrer, profondément "assis" sur le pénis.
- Embrasser ses oreilles, son cou, gratter son dos, presser les fesses avec ses mains ou masser doucement les testicules;
- comme une blague dépeignent la victime, essayez de la pousser légèrement et de grimper, mais n'exagérez pas;
- Ne le laisse pas perdre son rythme;
- encourager votre bien-aimé avec de grands gémissements.
24. Pour une femme libre et sûre d'elle, il n'y a pas de règles sur le moment et le lieu de se donner à un homme au début et dans les temps à venir. Si une femme consent à l'intimité le premier soir, il ne s'ensuit pas que le mari du rang la considérera comme particulièrement aisée. Selon les statistiques, seulement trente pour cent des hommes sont partisans du développement progressif des relations et de la parade nuptiale.

25. Un amant extra-classe n'hésite jamais à discuter de la contraception avec un homme. Qu'y a-t-il de si honteux? Oui, plus de protection est votre problème, mais faire un homme porter deux préservatifs n'est pas non plus une option. Selon les hommes, si une femme ne consent pas à avoir des relations sexuelles sans préservatif (bien sûr, pas à la première réunion, mais quand la relation dure depuis un certain temps), un homme peut penser qu'elle est malade avec une maladie vénérienne ou des suspects que lui-même peut être malade. Les deux ne sont pas très agréables à réaliser.
Si vous n'avez pas d'argent pour les pilules contraceptives, n'hésitez pas à leur demander de vous apprendre à acheter votre homme. Il n'y a rien de honteux dans une telle demande, et l'achat de contraceptifs hormonaux résout deux problèmes à la fois: prévenir la grossesse et obtenir la pleine satisfaction de l'intimité sans un condom désagréable.

26. Ne vous laissez pas emporter en lisant des manuels sur les techniques sexuelles.
La plupart d'entre eux ne sont pas trop réussis << répétition >> << Kamasutra >> avec les commentaires de l'auteur concerné. Les conseils des étrangers ne nous conviennent pas du tout. Qu'est-ce que le mari fatigué après le travail vous dira si vous le rencontrez à la porte dans une culotte en latex? L'effet de la révolution sexuelle peut être le contraire - l'homme s'enfuira vers le «traditionaliste», non marié sur le sexe.

27. Si vous voulez prolonger le plaisir:
- Ne le laisse pas bouger trop vite.
- Détendre les muscles du vagin;
- Demande-lui d'arrêter brièvement les frictions;
- changer la pose;
- Prêter attention aux positions qui prolongent les rapports sexuels: la femme en haut, la femme allongée sur le dos, les jambes levées et divorcées, de son côté << avec des cuillères >> (la femme dos au partenaire), se faisant face;
- au milieu d'extraire un membre du vagin - et l'embrasser, seulement très doucement, sinon tout se terminera encore plus vite;
- Demande-lui de respirer plus profondément;
- Parlez-moi des charmes du sexe tantrique ou taoïste. Des exercices spéciaux (en passant, pas trop compliqués) aideront à contrôler l'éjaculation aussi longtemps que vous le souhaitez.
28. La règle du choix des sous-vêtements: achetez seulement ce que votre bien-aimé aime. De beaux sous-vêtements et linge de lit - une garantie de relations durables et de confiance en soi.
29. La meilleure odeur est l'odeur de votre corps, plus une goutte de bon parfum. Les hommes sont plus susceptibles d'être dissuadés par le parfum excessif et l'odeur de la sueur (un cauchemar inculqué dans la publicité!) Que l'absence de l'odeur du parfum.
30. Les hommes aiment le sexe, ils aiment les femmes qui aiment le sexe, donc hésiter et répéter pour les mauvaises maîtresses, et tout simplement pas les femmes très intelligentes "ils en ont juste besoin ...".
Après tout, nous savons certainement que ce n'est pas le cas!

Je ne tuerais pas le nègre ... Probablement, je ne suis pas très original, mais pour tout mon temps en République togolaise (bref mais très mouvementé), je me suis souvent souvenu des lignes familières de Kornei Ivanych Tchoukovski dès l'enfance: "Ne partez pas, enfants, L'Afrique à pied! >>. Et ici je vais. Et il y avait des choses exotiques - plus que suffisant.
Peu ne semblait pas.
Les avions Aeroflot ne volent pas au Togo. A Moscou, il n'y a même pas d'ambassade de ce beau pays africain. Une fois c'était, mais c'était fermé. Au Togo, j'ai été en transit, sur le chemin du Ghana au Bénin.
Le chauffeur de taxi ghanéen m'a emmené à la frontière. Dans les vitrines de la Toyota préhistorique, ouverte à l'occasion de la chaleur éternelle, de nombreuses mains noires avec d'épaisses piles d'argent apparurent immédiatement. Les changeurs de rue ont suggéré que je change le cedi ghanéen, qui, à l'extérieur du Ghana, est évalué en dessous du papier toilette, la monnaie des francs CFA opérant au Togo et dans plusieurs pays voisins.
De l'échange, j'ai refusé, parce que j'ai dépensé les ordures de la monnaie ghanéenne, et les dollars qui étaient dans ma poche auraient pu être tolérés jusqu'à ce que je franchisse la frontière et me retrouve dans la capitale du Togo, la ville de Lomé. En tout cas, je le pensais à ce moment-là. Je suis sorti de la voiture et j'ai demandé au chauffeur d'ouvrir le coffre où se trouvait mon sac de voyage. Le sac a été immédiatement ramassé par un nègre et a couru vers la frontière d'état. Ne pense pas qu'il voulait la voler - il voulait juste gagner de l'argent. En Afrique de l'Ouest, sur un homme blanc, ils veulent gagner presque tout ce à quoi ils doivent faire face.
Sauf peut-être les plus riches, qui fournissaient déjà à leurs familles de l'argent du FMI et d'autres organisations philanthropiques. J'ai immédiatement attrapé Negra par l'épaule et expliqué que j'étais tout à fait capable de porter le sac moi-même.
Puis il a offert ses services dans un autre domaine - une traversée sans entrave de la frontière. Au total, 20 000 cedi (soit trois dollars américains) m'ont été promis, que je serai en mesure de passer 2 postes frontière et 2 douanes hors tour, sans recherches, sans attendre et d'autres problèmes. J'ai regardé devant. Devant la petite porte du poste de contrôle frontalier se trouvait un groupe de citoyens noirs, nombre et organisation ressemblant à un marché de l'habillement à Loujniki. Et j'ai malheureusement accepté l'offre que j'ai faite.
À côté du nègre est immédiatement apparu son ami, qui était en même temps le meilleur ami de tous les ordres de frontière et de douane des deux pays. Nous sommes vraiment allés sans aucune file d'attente. Le garde-frontière a pris mon passeport et m'a dit que tous les documents étaient en ordre, qu'il n'y avait pas assez de questions. Le meilleur ami a traduit la petite dénomination.
Le papier d'un dollar disparut dans le tiroir de son bureau et les documents étaient en parfait état. Un autre douanier a cru pour 1 dollar que je ne devrais pas être examiné.
Sur une bande neutre, de petits dollars, hélas! Et de gros problèmes ont commencé. Un vieux soldat borgne me barrait le chemin et mes compagnons avec une matraque en caoutchouc. Puis-je passer à travers? - J'ai demandé. Il fait chaud aujourd'hui - en regardant le seul œil dans le ciel bleu d'Afrique, a remarqué un vétéran d'une sorte de guerre africaine. J'ai répété la question.
Eh, une bière à boire - a laissé entendre le soldat. J'ai regardé autour de moi pour voir s'ils vendaient de la bière. Ils n'ont pas vendu. Le plus petit billet de mon portefeuille valait 500 francs français. Sur cet argent en Afrique de l'Ouest, vous pouvez boire sur une boîte de bière par jour pendant un mois et resteront cédés.
J'ai raisonnablement décidé que l'ancien combattant serait trop gros. Il a tout aussi raisonnablement jugé qu'un tel blanc avide ne devrait pas être autorisé plus loin. Passé béatement par d'autres qui voulaient aller au Togo, je restais immobile et trente-cinq degrés de chaleur m'inspiraient à penser que la bière serait vraiment très pratique. Alors un de mes compagnons est venu à mon aide: Allez, je vais le payer, et vous me donnerez de ce côté. J'ai hoché la tête, le soldat s'est enrichi de 1000 francs CFA (ou, comme on les appelle en Afrique, Sifa), le processus de franchissement de la frontière s'est poursuivi.
L'étape suivante était la garde-frontière togolaise. Y a-t-il un visa? - Il a demandé. J'ai reçu un visa provisoire à l'ambassade du Togo au Ghana et donc fièrement démontré la page nécessaire du passeport à la garde de la frontière. Cela a fait une impression extrêmement négative sur lui. - Combien avez-vous payé pour cela? - Il a demandé.
- 20 mille sifa.
- Le visa est invalide.
- Pourquoi?
- Payer un autre 20 mille à moi, alors ce sera valide.
Pour moi, cette idée ne me semblait pas trop intéressante, mais le nègre qui m'accompagnait tendit au garde-frontière deux morceaux de papier pour 10 000 et me traîna vers la deuxième douane. Le corridor vert coûte 1 000 autres. Et j'ai finalement marché sur la terre du Togo. J'ai changé de l'argent, et pendant ce temps mes compagnons ont attrapé un taxi pour moi. Le sac fut soigneusement placé dans le coffre, ouvrit avec hospitalité la porte d'entrée devant moi, et ils s'assirent eux-mêmes sur le siège arrière.
"Rappelez-vous, avez-vous promis de retourner l'argent que j'ai payé votre chemin?" Vous devez également payer pour nos services. Je pense que 300 dollars pour deux seront honnêtes. dit l'Africain rêveusement.
Il me semblait qu'il plaisantait ou que je malentais. Je n'ai pas répondu.
- Eh bien, au moins 200 dollars. Сто - мне, сто - моему другу.
Хм, значит, не ослышался. Но услуги по выдаче коррумпированным госслужащим мелким купюр, на мой взгляд, не стоили 100 долларов, не говоря уж об услугах носильщика.
- Это очень много, - сказал я.
- Давай 100 долларов на двоих, - снизил запросы носильщик.
- 100 долларов - это тоже много.
- А сколько же ты хочешь заплатить?
- Максимум 10 долларов.
- Моё последнее слово - 50.
- А моё последнее слово - бери 10 и до свиданья - твёрдо заявил я, даже не поворачиваясь в сторону заднего сиденья.
Похоже, чернокожие исчерпали свой словарный запас. Потому что я неожиданно ощутил у своего горла что-то металлическое. Я скосил глаза вниз и убедился, что это лезвие ножа. Тут мне в голову неожиданно пришла мысль, что жаднич ать нехорошо, ребята трудились как могли, а я лишаю несчастных голодающих африканцев их законного заработка. Я достал кошелёк и протянул им свою самую мелкую, 500-франковую бумажку. Африканцы вышли из машины, а таксист, все это время с интересом наблюдавший за нашей беседой, повёз меня в отель. Проблема была в том, что надо было где-то поменять деньги. После потери 500 франков у меня остались только самые популярные у россиян купюры - 100-долларовики. Я попросил таксиста остановить машину у какого-нибудь банка.
Банк подвернулся скоро. Он был закрыт. В пяти метрах от входа стоял популярный в Африке дорожный знак Тут писать запрещено . Знак этот выглядит следующим образом . красный круг (как на обычных дорожных знаках), внутри него на белом фоне черный кудрявый человечек, от которого тянется параболическая струйка. Безобразник перечеркнут красной полосой.
Подобные знаки встречаются нечасто. В Того и сопредельных государствах они устанавливаются около банков, солидных офисных зданий, дорогих супермаркетов. Все остальные места используются местными жителями как общественный туалет. Только самые стеснительные пользуются для подобных целей пляжами. Обычные же туалеты, в европейском понимании этого слова, встречаются не чаще, чем у нас в тундре.
Около знака - и это тоже западноафриканская традиция - стоял охранник, следивший за тем, чтобы никто не нарушал требования дорожного знака. - Почему банк закрыт? - спросил я.
- Пасха.
- Какая пасха зимой? - обалдел я.
- Я - вудуист, меня не волнуют ваши христианские праздники - пояснил охранник.
- А завтра будет работать?
- Завтра - будет, - пообещал поклонник вуду.
И вдруг резко вставил в рот свисток и куда-то побежал, свистя на ходу. Я проследил за ним взглядом. На небольшом расстоянии от нас какой-то прохожий справлял малую нужду, несмотря на знак. Кроме охранника банка, к нему с другой стороны бежали трое полицейских. Подбежав, они вежливо попросили виновного проследовать в участок, предварительно вылив на него балончик слезоточивого газа и немного побив резиновыми дубинками и ногами, пока лицо и белая рубашка негра не приобрели одинаковый цвет - красный.
Бедняга! - подумал я. - А деньги в отеле придется поменять. Только на курсе, небось, обманут - подумал я. Это решение тоже оказалось ошибочным.
Мимо поста ГАИ зигзагами проносится машина. Естественно, нарушителя тормозят. Машина останавливается, оттуда выходит о-о-очень пьяная дама, облокачивается на свой автомобиль, выплёвывает на дорогу шоколадную кофетку и обращается к гаишнику:
-Ик...представляешь....с ликёром попалась!...
Сидим с приятелем в кабинете. В углу стоит искусственный цветок с красно-зелеными листьями в соломенном горшке, заполненном мхом. Стук в дверь. Заходит молодая блондинка-секретарша и начинает деловито вытряхивать в цветок содержимое заварника.
Мы переглядываемся и приятель спрашивает: "Оля, ты что делаешь?" Elle dit:
"Да вы не беспокойтесь, это растению полезно, это как удобрение." Нас разрывает, но с серьезным видом диалог продолжается. "А ты часто его поливаешь?". "Да нет, раз в неделю. Зимой цветы заливать нельзя." Напряжение нарастает. И тут я говорю.
"Ладно, вечером можешь отломать веточку на развод." ... Утро. Красная Оля и погнутая проволочная ветка.
Отношение к мышам
Мы с моей мамой очень похожи, но отношение к мышам у нас диаметрально противоположное.
С мамой произошел как-то такой случай. Сидела она как-то еще до Горби на посольской даче под Нью-Йорком, и начали на территорию ломиться какие-то демонстранты-экстремисты. Мама стала звонить в полицию. А на даче жила кошка. Страшная, как смерть, но с нежным и ласковым характером. И вот мама объясняется с полицейскими, а тут появляется Фима с полуживой мышкой в зубах и кладет ее у маминых ног.
Подарок, мол. Выдержка советских людей не знает границ - мама продолжает говорить по телефону, медленно покрываясь холодным потом. Фима, видимо, подумала, что мама не умеет кушать мышку в шкурке, и, придушив продукт, стала его разделывать, заботливо подкладывая самые вкусные кусочки маме на колени. В полиции повесили трубку, и тут мама, наконец, закричала. А на линии оставалась телефонистка.
Говорят, в тот раз полицейский наряд, обычно в таких случаях не спешивший, приехал через две минуты.
А со мной все наоборот. Мы с Майком работали по ночам.
Иногда уходили рано - часов в пять утра. Как-то раз заперли уже все двери, и вдруг я вижу - бежит по коридору мышка. Ей деваться было особо некуда, ну, я ее и поймала. Запихнула в карман. Идем к выходу. Майк пошел электричество вырубать, а я стою около вахтера (который нас доставал безумно своими визитами на наш этаж и претензиями к нашей ночной работе).
И вот тут-то мышь у меня из кармана и выпрыгнула. Во мне проснулись соответствующие инстинкты, и с диким криком "Мяу" я бросилась на убегающую мышь. На глазах у вахтера.
Поймала. Мышь у нас несколько дней прожила, потом мы ее выпустили. А вахтер в наш отдел больше никогда не заходил - даже днем. 2 модема
Приходит как-то к нам в фирму, торгующую железом, один весьма амбициозный господин и требует продать ему два модема - внутренний и внешний.
- А зачем вам одному два модема? - спрашиваем. Он поглядел свысока:
- Как это зачем? Внутренний для связи в России, внешний с заграницей.
Пришлось продать оба - очень уж он настаивал. Фамилии
Сегодня на работе от нефига делать решил сидюк с телефонной базой покрутить. Дык такие корки - я часа два этой фигней страдал. Вот, например, выяснил, что в Москве обитают: 4 Сидюка, 2 Писюка, 1 Комп, 1 Проц, 4 Мейлера, 1 Пентюх, целых 8 Виндюковых, 9 Саксов, 1 Хакер (неплохо, а?) и аж 6 человек по фамилии Бизи... А вот просто корочные фамилии:
Слон, Жмотов, Чмырь (аж 13 человек!), Хернес, Пукман, Нарков (причем я там еще Наркевичуса нашел;) и Тормоз...
Еще я хотел бы посмотреть на человека с фамилией Дохлик. А увидев фамилии Нирванов, Металликов и Пантеров я просто со стула упал...

Таможенное пари
Однажды генерал-губернатор Новороссийского края князь Воронцов и его друг помещик Торопов присутствовали при задержании контрабандистов на таможне.
- Дураки, - сказал помещик, - не могут провести незаметно контрабанду. Ведь таможенников очень легко обмануть.
- Вы ошибаетесь, - ответил ему главный таможенный начальник, - мы контрабанду легко найдем, где бы ее ни спрятали.
- Раз вы так уверены, давайте заключим пари.
В разговор вмешался князь Воронцов.
- Я принимаю пари и ставлю сто тысяч рублей. Вам контрабанду незаметно не провезти.
- Завтра в двенадцать часов дня я провезу контрабанду, и вы ее не заметите. В свою очередь, против ваших ста тысяч я ставлю свое имение. Посмотрим, чья возьмет.
- Что же вы повезете? - поинтересовался таможенный начальник.
- Кружева, бриллианты и другие драгоценности. Ровно на десять тысяч рублей.
На следующий день в назначенный час к таможне подъехала коляска, в которой сидел помещик Торопов. Начался обыск.
Помещика увели в отдельную комнату, раздели догола, осмотрели каждую складку его платья и белья, но ничего не нашли. Такому же строгому обыску был подвергнут его кучер.
Отпороли обивку экипажа. Нигде контрабанды не было.
Пошли на крайнюю меру: разрубили экипаж, предварительно уплатив Торопову приличную сумму денег за него. Нигде ничего.
- Ну, что, закончили осмотр?
- Закончили, - уныло подтвердили таможенники.
- Где же ваша контрабанда? Показывайте!
- обратился к помещику князь.
Торопов подозвал к себе белую собачонку, спокойно дремавшую у дерева, и попросил подать ему ножницы. Потом он распорол <шкуру> своего пуделя вдоль спины. Оказалось, что он навертел на простую дворняжку дорогих кружев, между ними расположил бриллианты и другие драгоценности, после чего искусно <упаковал> невольную сообщницу в шкуру пуделя, а лапы, хвост и голову выкрасил в белый цвет.
Пари он, разумеется, выиграл. Карлсон
Лет -надцать лет назад в Норильске наблюдал забавную картину. В то время снегоходов было мало, и один изобретатель приспособил на спину движок с пропеллером, типа как у Карлсона, только винты были побольше. Встал на лыжи, включил пропеллер и поехал.
Я видел финальную стадию этого трюка. Кулибин благополучно въехал в дом, руки у него оказались придавленными к стене и выключить двигатель он не мог. Подойти к нему было невозможно из-за пропеллера (как в анекдоте про Карлсона:
<Голубые, от винта! >). Минут через пятнадцать топливо кончилось, и он смог оторваться от стены. Я пищал от восторга! Диалог
Как-то после сложной трудовой недельки меня разбудить пытались, так диалог произошел примерно такой:
- Наташ, вставай!
- Ты цены на флопы и сидюки знаешь?
- Наташ, ты чего?
- Короче, забирай шнур, и уходи.
Зашел мужик в антикварную лавку, вяло посмотрел на прилавок, собрался уже уходить. Вдруг видит: у входа кошечка молочко пьет, а блюдечко [мать не видать!] - Тутанхамон! 7-ой век до нашей эры!
Мужик возвращается к продавцу:
- Извините, я одинокий человек, живу без друзей... Вот ваша кошечка мне так приглянулась... Вы не могли бы мне ее отдать?
- Нет, нет. Ее так мои дети любят.
- Ну, я такой одинокий... Я вам 10 долларов дам...
- Нет, нет, не продается.
Наконец, на 150 долларов сторговались. Мужик уходит, уже в дверях оборачивается:
- Ваша кошечка, наверно, привыкла пить из этого блюдечка, вы не отдадите?
- Нет, нет.
- Я вам 10 долларов за него дам...
- Ну что вы, это же Тутанхамон, 7-ой век до нашей эры... Я так уже 87 кошечек продал..
Заходит в заднюю дверь мужик. Пьяный в дрова, но на ногах держится.
И самое интересное, что руки у него в карманах. Стоит шатается. Потом решает идти вперед. Надо отметить, что трамвай полупустой - заняты только сидячие места (потому как раннее утро). Так вот, мужичок начинает движение вперед по ходу движения трамвая. В этот момент трамвай трогается.
Следуя законам физики и земного тяготения, мозжечок мужичка отдает его телу приказание наклониться вперед, дабы оно (тело) не упало назад. Наклонившись вперед от вертикали градусов на 30, НЕ ВЫНИМАЯ РУК ИЗ КАРМАНОВ, мужичок продолжает движение вперед. Проходит примерно треть вагона, после чего трамвай сразу после ускорения (неслабого) резко тормозит не знаю по какой причине.
Что дальше произошло, многие уже наверное догадались. Ессно, руки в карманах у него запутались Но он не упал лицом об пол, нет Пытаясь сохранить равновесие он начал бежать вперед, причем на скорости, близкой к скорости бешеной антилопы.
Но бежать не вынимая руки из кармана все-таки сложновато, да еще когда спирт в мозгах булькает. В итоге ноги у него заплетаются, он падает на пузо, проезжает на нем остаток вагона и заезжает головой в открытую дверь вагоновожатого, а точнее - вагоновожатой Вынимая руки из карманов, и еще лежа на полу он произносит: "Мадам, я просто ох@ваю от вашего Феррари!"

Новый пункт в анкетах: "Есть ли у вас родственники в Большом театре?"
После того, как солист ленинградского театра оперы и балета Барышников стал невозвращенцем, в буфете театра появились конфеты "Мишка на западе".
- Кто такие Белоусова и Протопопов?
- Конькобеженцы.

Антирадар
Еду, значит, сегодня в машине (с водителем за рулём), и тут антирадар как запищит. Заканчиваем поворот и видим: стоит мент, залез рукой под плащ и копается в районе ширинки.
- Радар поправляет, - говорит водитель.
Следующая остановка
На остановке Платонова в переполненный автобус лез какой-то пенсионер и ему руку зажало дверью:
- Дверь открой, придурок, руку сломаешь!!!
Водитель, не расслышав:
- Следующая остановка гипсовый завод...