This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Esther 2

Chapitre précédent Index Chapitre suivant
1 Après cela, lorsque la colère du roi Artaxerxès s’apaisa, il se souvint d’Astinus et de ce qu’elle avait fait et de ce qui était décidé en elle.
2 Et les chefs du roi, qui servaient avec lui, dirent: Laisse-les chercher le roi des belles filles,
3 et laisser le roi nommer des observateurs dans toutes les régions de son royaume, qui rassembleraient toutes les jeunes filles avec une vue magnifique sur la ville royale de Suse, sur la maison des femmes sous la surveillance de Geghai, l'eunuque royal, gardien des femmes, et les laisseraient affluer,
4 et la fille qui plaira aux yeux du roi, qu’il soit la reine à la place d’Astinh. Et la parole a plu aux yeux du roi, et il l'a fait.
5 Il y avait à Suse, la ville du trône, un Judéen, son nom était Mardochée, fils de Jaïre, fils de Semei, fils de Kees, de la tribu de Benjamin.
6 Il a été réinstallé de Jérusalem, avec les captifs, avec Jéhonia, roi de Judée, que Nebucadnetsar, roi de Babylone, a réinstallé.
7 Et il était l'enseignant de Gadassah, mais Esther, les filles de son oncle, puisqu'elle n'avait ni père ni mère. Cette demoiselle était belle dans un camp et un beau visage. Et après la mort de son père et de sa mère, Mardochée l'emmena chez lui à la place de sa fille.
8 Lorsque le commandement et le décret du roi furent annoncés et que de nombreuses demoiselles furent rassemblées dans la ville royale de Suse sous la supervision de Geghai, Esther fut emmenée à la maison royale sous la supervision de Geghai, le gardien des femmes.
9 Et cette demoiselle aimait ses yeux et gagnait les faveurs de lui. Il s’empressa de lui donner le frottement et tout ce qui lui était assigné, et de mettre sept demoiselles dignes d’être avec elle de la maison du roi, et la déplaça avec ses demoiselles. au meilleur département de la maison des femmes.
10 Esther n'a pas parlé de son peuple ni de ses parents, car Mardochée lui a ordonné de ne pas le lui dire.
11 Et chaque jour, Mardochée venait dans la cour de la maison des femmes pour s'enquérir de la santé d'Esther et de ce qui lui était fait.
12 Quand il était temps que chaque fille aille au roi Artaxerxès, après tout, déterminé par les femmes, il avait été fait sur elle pendant douze mois, depuis tant de jours les essuyait: six mois avec de l'huile de myrrhe et six mois avec des parfums et autres lingettes pour femme, -
13 alors la demoiselle est entrée le roi. Quoi qu’elle demande, on lui a tout donné pour quitter le domicile des femmes pour le domicile du roi.
14 Le soir, elle entra et rentra dans la matinée chez une autre femme sous la supervision de Shaazgaz, l’eunuque royal, gardien des concubines; et elle n’est pas allée voir le roi, à moins que le roi ne le souhaite, et elle serait appelée par son nom.
15 Quand vint le moment pour Esther, la fille d’Aminadav, oncle Mardochée, qui l’emmenait chez lui à la place de sa fille, pour qu’elle aille voir le roi, elle ne demanda rien de plus que ce que lui avait dit Gegai, l’eunuque du roi, gardien des femmes. Et Esther a eu une faveur [en elle-même] aux yeux de tous ceux qui la voyaient.
16 Et Esther fut emmenée chez le roi Artaxerxès, dans sa maison royale, le dixième mois, c'est-à-dire le mois de Tébefé, la septième année de son règne.
17 Et le roi Esther l'aimait plus que toutes les femmes, et elle gagna ses faveurs et ses faveurs plus que toutes les filles; et il posa la couronne royale sur sa tête et la fit reine à la place d'Astinh.
18 Et le roi fit un grand festin à tous ses princes et à ses serviteurs, un festin pour Esther, et accorda un privilège aux provinces et distribua des présents avec la générosité royale.
19 Et quand les filles furent rassemblées pour la deuxième fois, et que Mardochée était assis aux portes du roi,
20 Esther ne parlait toujours pas de sa famille et de son peuple, comme le lui avait ordonné Mardochée; et la parole de Mardochée Esther s'accomplit [et maintenant] de la même manière que lorsqu'elle fut élevée avec lui.

21 À ce moment-là, alors que Mardochée était assis aux portes du roi, les deux eunuques royaux, Gavaf et Farrah, qui gardaient le seuil, s'énervèrent et envisagèrent de mettre la main sur le roi Artaxerxès.
22 En apprenant cela, Mardochée informa la reine Esther et Esther en informa le roi au nom de Mardochée.
23 Le cas a été examiné et trouvé [vrai], et ils ont tous deux été suspendus à un arbre. Et il était écrit à propos de la bonne action de Mardochée dans le livre de comptes rendus quotidiens du roi.

Chapitre précédent Index Chapitre suivant