This page has been robot translated, sorry for typos if any. Original content here.

Mon blog: blagues blagues

Géant de l'automobile L' employé est revenu du salon de Moscou, écrit le rapport.
Soudain, elle se tourne vers moi et demande:
- Volodia, pouvez-vous être appelé un géant de l'automobile?
Je suis stupide, parce que je n'ai même pas de voiture.
- Un géant - oui, mais pas une voiture.
La fille rougit et dit:
- Je voulais dire le VAZ-szz.
Bonne parole, je vais travailler aujourd'hui, j'écoute la radio. Phrase:
"... Par tradition, la prochaine chanson que nous donnons aux automobilistes. La chanson du groupe" DDT "pour vous passe l'association des boutiques" Roue "et elle s'appelle" C'est tout ce qui restera après moi. ""
De bons mots d'adieu ...
Un bon garçon hollandais Les enfants hollandais sont venus au camp des pionniers près de Saint-Pétersbourg. Naturellement, ils ont souvent entendu des histoires de chiens sauvages, d'ours, etc., etc., courant le long de nos rues. Quelques jours après l'arrivée des Hollandais, l'équipe russe du camp des pionniers, traversant le territoire, vit l'image suivante: sous la clôture, un cuisinier de camp ivrogne gisait dans un petit garçon hollandais. Et il enterra le cuisinier assez vite - les pieds du chef étaient presque complètement couverts.
Comme il s'est avéré plus tard, le garçon a pensé que le cuisinier est mort, alors il a décidé de l'enterrer avant qu'il ne soit mangé par les chiens sauvages. C'est bien que le pauvre cuisinier ait économisé à temps.
En ce moment je t'apprendrai mal ...
Comment insulter un étranger La chose principale est de toucher plus douloureusement, et pour cela, vous devez battre le plus cher. Dans la langue grecque moderne, par exemple, le blasphème tient la première place dans le pouvoir de l'offense, et le moyen le plus sûr d'offenser le Grec est de suggérer la possibilité d'un contact sexuel avec Dieu ou avec la Mère de Dieu.
Dans tout le monde musulman, l'une des insultes les plus puissantes est "The Dog!". En Bulgarie, la bonne façon de comparaître devant un tribunal pour avoir insulté un individu est d'appeler un adversaire "bizarre".
Les Allemands sont terriblement fiers de leur propreté et de leur exactitude, et les malédictions les plus terribles sont celles dans lesquelles les impuretés sont mentionnées. Eh bien, pour être fidèle, vous pouvez ajouter un autre "cochon sale".
Et les Italiens sont capricieux, aimants et jaloux. Et si vous voulez offenser mortellement un homme, le moyen le plus facile d'y parvenir, en l'appelant un "cocu". Ou, encore plus bourru, << cocu, qui sait qu'il est cocu >> cocu >> (en italien il y a un mot spécial pour ça). Aussi populaires sont les indices, dans lesquels le personnage principal est Madonna. La plus grande insulte au guerrier de la tribu Masaï africaine est de lui offrir de manger des légumes. Pour les masaï, les légumes sont des tabous stricts, et ceux qui les violent sont privés non seulement du rang militaire, mais aussi de la possibilité de se marier. En général, une défaite complète dans les droits des hommes. Mais les Japonais sont obsédés par la politesse. Par conséquent, le message russe à lointain peut être traduit facilement et simplement: "cacher immédiatement de mes yeux." Assez japonais. Parce que le russe insulte la route prescrite, et le Japonais est catégorique de l'offre et l'absence de formules de courtoisie, qui en japonais enveloppe toute demande.
Cependant, la saleté des gens de la Terre du Soleil Levant déteste autant que les Allemands, donc des indices de saleté et d'excréments sur eux fonctionnent également. De plus, quand un Japonais poli devient soudainement impoli, il se souvient souvent des insectes astucieusement. Habituellement écrasé. "Vous ne valez pas l'armure écrasée d'un insecte!" Eh bien, et une autre version de l'insulte en japonais appel à un homme dans un sexe féminin. Dans leur hiérarchie, une femme est beaucoup plus basse qu'un homme, et une telle «opération de changement de sexe» est très humiliante et insultante pour l'interlocuteur.
Comme les résidents d'un pays avec un système d'insultes aussi diversifié et développé peuvent être considérés comme un modèle de courtoisie et de cérémonie, c'est complètement incompréhensible.
Vert avec une faux A la périphérie de Brest, près de l'aéroport, se trouve un petit lac.
À proximité - bâtiments résidentiels. Il est clair que pendant l'été chaud, les gens de ces maisons sont allés s'y baigner. Mais cet été, le lac est très envahi par les algues, les nénuphars, etc. Un paysan a volontairement décidé de nettoyer le lac. Il a mis un masque, a mis une rallonge sur le tube de respiration pour respirer sous l'eau, a mis une charge sur ses pieds, a ramassé une tresse et est entré dans le lac. À cette époque, une compagnie de jeunes gens est venue au lac pour se reposer et boire de la vodka. Imaginez une image: ces gars sont assis à eux-mêmes, ils boivent de la vodka. Soudain tout était calme, les eaux se séparaient et de là tout apparaissait dans les algues vertes, dans la boue, mais avec une faux luisante à la main.
Wet vous tous. Certains à la fois, d'autres plus tard, en fuite.
Toy Aujourd'hui, notre médecin est venu, a regardé Danka, puis dit:
- Nous avons besoin de lui pour mettre des jouets dans la poussette.
«Et moi, dis-je, j'ai accroché hier une souris morte et je l'ai jouée.
Puis, alors que je me rendais compte que je gelais, je ne rigolais toujours pas dans ma vie. Elle vit depuis que je l'ai vue la première fois depuis un mois. Imagine ce qu'elle pensait.
Bugfiks Mon ami Chrysler l'a cassé . Toutes les alarmes se sont éteintes - à l'intérieur du cockpit, en même temps, toutes les ampoules et tous les indicateurs ont commencé à clignoter, en dehors des dimensions et les phares jouaient avec une musique légère. Et le matin, tout va bien - et ce sera environ 30 minutes - la discothèque recommence. Il n'y a rien à faire - est allé réparer.
Venez à l'atelier. Il donne les clés au mécanicien, la voiture est poussée à l'intérieur et soulevée sur la grille (l'intérieur de l'atelier n'est pas visible de l'extérieur). Eh bien, mon ami lit les magazines dans la salle d'attente, apprécie la vie - quand soudainement les coups violents ressemblant à des marteaux sur l'enclume commencent à se réjouir de l'atelier.
Un ami est un peu inquiet - mais que pouvez-vous faire - réparer cette chose, un homme, peut-être vous avez besoin de réparer le marteau. Une demi-heure plus tard, un mécanicien apparaît, les mains attachées à la taille dans l'huile et tout le visage et commence à essuyer les mains d'une meute inimaginable - tout en prononçant le texte suivant - la combinaison du texte et du mécanicien coupe pour rien. Le texte est le suivant:
- Tout va bien, nous avons découvert le problème - votre système d'exploitation était suspendu. C'est un bug connu, avec un certain mode de fonctionnement, qui interrompt les signaux du moteur bloqués par les lumières, et le système d'exploitation est passé en mode non documenté. Heureusement, nous avons un bugfix dans l'atelier - nous surchargeons maintenant la mise à niveau du système d'exploitation dans votre machine.
Un ami de la dernière force demande:
- Et quel genre de coups étaient-ils?
"Ah, vide," dit le mécanicien, "il y avait beaucoup de saleté dedans, et les cartes avec le système d'exploitation sont restées bloquées ..."
Les enfants, allez à ma mère! Un photographe erre le long de la plage avec une sorte de boa constrictor (ou python) et enlève tous les arrivants avec ce reptile à l'endroit où la personne veut. Une dame (pas loin de mon lieu de repos) a décidé de prendre une photo avec les enfants et cette bête autour du cou. Enveloppé, puis le photographe à son boa constrictor autour de la gorge et ... La dame (essayant de déchirer la bête de sa gorge, apparemment changé d'avis, pauvre):
- Oh, oh, oh, ow ...
Photographe (avec une ferme volonté de finir sa mission jusqu'au bout, sévèrement):
- Les enfants, allez chez ma mère!
Je (sombre, comme toute personne malsaine, surchauffée au soleil): - Dites au revoir ...
La réaction des autres était indescriptible.
La viande de krill J'ai une boîte amusante dans mes mains. Je lis:
"Viande de crevette ANTARCTIQUE (krill)"
Je tourne légèrement le pot:
"Fabriqué par: OOO ATLANTICA
Je suis de retour sur:
"SEVASTOPOL"!
Ici et là!
J'ai regardé en quelque sorte le reportage de la compétition en patinage de vitesse. Joue un patineur coréen, dont le nom est Kyu Nuu Li. Le commentateur dit:
- Pilote l'athlète de Corée Kui ... Coréen nommé Lee.
Et encore une chose. Il y a un match de football. Le garçon derrière le col donne la balle en quelque sorte lentement. Vous pouvez clairement entendre comment le gardien de but, gros plan, lui crie:
- Eh bien, b # I, plus vite!
Commentateur:
- Le gardien a remercié le garçon ...
De la vie. Le Père Frost n'a pas invité un acteur professionnel, mais juste un gars. En plus de tous les autres mots du scénario, il y avait aussi: - Sedovlas et un nez rouge - qui suis-je, les enfants?
Sur ce que les enfants devraient avoir joyeusement répondu:
- Père Noël!
Comme cela arrive habituellement dans de tels cas, le garçon, c'est-à-dire Grand-père Gel, zaglyuchila RAM - et il a donné:
- Nez rouge et cheveux gris - qui suis-je, enfants?!
Essno, immédiatement, il y avait un jeune talent, ce qui a incité le mot convoité ...
Pensez à vivre ensemble. Non, en vivant en commun avec le sujet des sens douces, bien sûr, il y a des avantages. Il y a quelqu'un pour conduire une promenade avec un chien dans la neige fondue, il y a quelqu'un pour forer, si cho, il y a quelqu'un pour crier à PMS. En général, muschschina dans l'économie-c'était nécessaire. C'est peut-être la raison pour laquelle de nombreuses tantes s'efforcent de mettre cette unité en possession et en cohabitation, et toutes les publications thématiques consacrent des bandes et se propagent à des descriptions détaillées de la manière de procéder.
Cependant, pour l'instant ce n'est pas à propos de ça - l'auteur a bu, a grimpé derrière les vieilles photos de famille et a été touché. Après avoir passé en revue les archives de la vie conjugale de quatre ans (dont trois en mariage légitime), je me suis enthousiasmé (dans le bon sens du mot) et j'ai décidé de partager mon expérience de vivre ensemble. Plus précisément sur les étapes de s'habituer à un objet étranger sur son territoire. Première étape: romantique. Les premières semaines de cohabitation se caractérisent par une précision accrue des deux côtés, des rapports sexuels fréquents dans la cuisine, dans la salle de bain, dans le lit, sur le mur, sur le lustre et Dieu sait où d'autre. La tante quotidienne se rase les jambes et enfile de jolies culottes même sous les jeans, elle-même est choquée par ses talents culinaires, tout l'appartement est ciré en taches de bougies romantiques. La muschschina est aussi toujours rasée, les chaussettes se cachent dans un endroit inconnu, lave la vaisselle, soumet les ordures, traîne les produits coûteux, prépare le café le matin et l'amène au lit.
Mais: vraiment à la vapeur sur la façon de piquer tranquillement. Péter et sentir en tubzike la beauté romantique est impossible. Ne pas vouloir nager l'étrave se transforme en un problème d'échelle universelle. Deuxième étape: addictive. Les six premiers mois de cohabitation sont caractérisés par un retrait progressif. Le problème des toilettes a disparu, les culottes rouges de l'anus frottant du tulle ont cédé la place à des vêtements de sport, les taches des bougies ont été grattées. Le sexe est régulier, mais de plus en plus traditionnel. Les jambes se raser tous les jours, mais vous pouvez déjà vous permettre de tituber autour de l'appartement dans un vieux T-shirt étiré avec une grande inscription .. pa (cadeau d'amis pendant 18 ans). La tante va au menu traditionnel, ou même à McDonald's ou bâtonnets de crabe. Mushchshchina arrête de laver la vaisselle, mais les ordures et le chien sont toujours derrière lui. En général, tout va bien, MAIS: pendant cette période, les premières querelles commencent sur les vêtements dispersés, la saleté et autres bêtises mises sur les chaussures - absurdité, cache, mais la nature tetkinskaya de telles choses ne sera pas en mesure de pardonner! Dur temps, les plus forts survivent. Troisième étape: la famille. Le premier et demi ou deux ans de cohabitation est déjà une relation sérieuse. Maman et Papa vous ont déjà épousé, ils attendent - ils n'attendront pas quand vous pourrez appeler des parents d'Ukraine pour dévorer des salades à votre mariage. Pendant cette période, les rôles sont établis, les responsabilités sont assignées - quelqu'un est affecté à la distribution du budget, quelqu'un aux problèmes économiques, etc.
(et dernièrement j'ai vu des paires plus souvent, où les tantes sont les premières à le faire, et les dernières à être des muschs, donc ces rôles ne sont pas axiomatiques).
Sexe - à volonté, usé par la vie de bureau, les couples sont moins susceptibles de trouver la force dans cet exploit sportif. La tante va dormir dans la nuit de la nuit dans les fléchettes et clique sur le rasage quotidien de ses jambes, la muschschina dans la matinée gratte les œufs et se précipite autour de l'appartement dans les familles élargies. Farts dans les toilettes et la merde insubmersible - une occasion pour un rzhachki de la famille, des vêtements dispersés - une occasion pour le sciage, les ordures et un chien - selon l'humeur.
Étape quatre: famille. Trois à cinq ans de cohabitation, qu'il y ait un cachet dans le passeport, n'est absolument pas important. Oh, c'est un moment merveilleux! Tante et muschschina sont tellement proches qu'ils font des choses merveilleuses sans problèmes, comme se taper l'acné sur le dos, étudier et soigner les plaies, se promener dans les jambes et les aisselles mal rasées, dans les cas graves - bigoudis et robes sales. Le budget est partagé, la vaisselle se lave peu, le chien est mort, les poubelles peuvent être retirées après un long traitement psychologique.
Ils disent que cette période représente le pourcentage le plus élevé de divorces - comme toute routine, la vie de famille peut s'ennuyer: l'acné sur le dos peut facilement perdre à la culotte de tulle rouge d'une autre tante. Malheureusement, mon expérience de vie ne me permet pas de décrire le développement ultérieur des relations familiales - ils disent que tout va bien, nous devons essayer de combiner des éléments de toutes les étapes de la vie familiale. Autrement dit, dans la dixième année de vie, il est très utile d'allumer des bougies et de mettre des culottes rouges.
Et pourtant, je suis heureux de pouvoir m'asseoir devant un ordinateur ivre, avec un bouton enfoncé (un cratère volcanique juste au-dessus du nez), dans un vieux pull et une chaussette déchiquetée, pendant que ma bien-aimée est allongée sur le canapé et regarde avec tendresse. ".

Le Parthénon
Je suis passé devant un étal sur le chemin du travail et j'ai vu du cognac.
En fait, le nom original sur la bouteille était "Parthenon" - tout le monde comprend ce qui est, et pour ceux qui ne comprennent pas, les colonnes à demi ruinées au milieu ont été dessinées.
Mais dans la liste des prix, il a été appelé "Cognac PERFENOV" (E avec deux points sur le dessus). Eh bien, comment pourriez-vous lire ça? Cependant, dans le même stand et avant j'ai vu des bonbons "Alimpinsky" kanditerskoy usine "Kamunna", gorgées au lieu de frites et "pirozhzhenye" ​​- évidemment, l'abréviation des mots "brûlé tarte" ...

La chanson
Mon fils est un programmeur. Fonctionne nuits, dort pendant la journée. Nous vivons au deuxième étage. Un été dernier, avant d'aller se coucher (il était environ dix heures du matin), il a mis un CD avec la chanson préférée sur le trottoir et "boucle" pour jouer encore et encore. J'ai fait un son plus fort. Ouvert la fenêtre pour laisser l'air frais. J'ai bu un peu de vin. Je me suis assis et j'ai écouté, et je me suis endormi. Il s'est réveillé à cinq heures du soir. Un groupe d'enfants se tenait sous la fenêtre et scandait: «Mets l'autre n-ième chien!

Quels nuages ​​sont là?
Je suis assise à la maison, ma mère appelle (elle travaille pour moi dans le service météorologique):
- Regardez dans la direction de Krasnogorsk, quel genre de nuages ​​y a-t-il?
- Ils sont normaux.
- Orageux?
"Non, c'est gris!" Et sur une figue à toi?
- Je vais faire une prévision!
Et puis-je aller avec vous ensuite?
Cet été est arrivé. J'y vais, ne touche à personne, j'apprécie le souffle agréable d'une brise fraîche, je réfléchis à moi-même sur l'éternel, c'est-à-dire sur le sexe ...
J'entends des talons derrière mon dos bavarder ... Regardé - jolie fille, environ dix-huit ans. Je vais plus loin. Puis elle est venue et m'a demandé avec une belle voix:
- Excusez-moi, mais quelle heure est-il?
"Une heure et demie."
- Désolé, mais je peux aller avec vous à côté, et puis il y a tellement de maniaques, j'ai peur ...
Eh bien, je ne pouvais pas rester silencieux! Je ne pouvais pas!
«Et quoi, dis-je, ont-ils peur de nous?
... Une bonne réaction, c'est ce qui a sauvé la vie de Lyder. Et il a réussi à intercepter le bras avec le canister, et à échapper à un coup de pied là-bas.
Comme je le vois, c'est quelque chose. La fille semble donc s'être calmée. Marcher jusqu'à ce qu'elle atteigne la maison.
Et voici le téléphone m'a demandé. Drôle, complètement drôle ...
Trous
Tout s'est passé il y a longtemps, quand les ordinateurs externes des ordinateurs avaient des cartes perforées, et les moniteurs étaient strictement verts.
Dans un institut de recherche, où mon ami a travaillé pendant environ deux mois a travaillé sur un programme pour certains super, pour ces moments, les calculs. Et, un beau jour, une commission vient à eux, dirigée par un tel oncle pansu dans un costume noir et des lunettes. Eh bien, la question est:
- Et que fais-tu ici?
Sur quoi étirer un pont poinçonné cartes et parler: - Et voici notre programme.
Attentivement à elle (un jeu de cartes perforées) ayant regardé à travers, cet oncle parle aussi:
"C'est toi qui a percé ces trous pendant deux mois entiers, ou quoi?" Oui, je vais les percer deux fois dans une demi-heure. Il n'est pas difficile de deviner la réaction de l'ensemble du groupe créatif.

Goudron et collants
Il y a une intersection assez fréquentée dans notre village.
En été, il est régulièrement arrosé de goudron - cette année aussi. Et maintenant, nous nous tenons en quelque sorte avec les gars près de l'intersection, regarder des pantoufles collées et siroter une bière. Et puis elle est entrée sur la route. Jolie femelle de 35 ans, première étape - la bonne chaussure est coincée. Par inertie, il essaie d'aller plus loin - une autre chaussure est bouclée.
Plusieurs tentatives infructueuses pour continuer le mouvement dans les chaussures.
Après quelques secondes d'étonnement et en agitant la main, elle sort des chaussures. Je ne sais pas pourquoi elle s'est habillée avec une telle chaleur de collants - c'est son problème, mais la première étape est liée collants.
La femme dit haut et fort "Oh!", Rougit et commence à attirer l'attention. Lentement, elle essaie d'aller plus loin - le feu de circulation n'est pas toujours vert.
À chaque étape suivante, les collants s'étirent de plus en plus, glissant graduellement des belles jambes. Maintenant, les conducteurs ont oublié les feux de circulation et avec intérêt commencent à observer ce qui se passe, jetant un coup d'œil de joie dans leurs cornes. Maintenant, les gens sont bondés des deux côtés de l'intersection. La femme têtue, rougissant de plus en plus, continue lentement à bouger, essayant de conserver un peu son image. Dieu, avec quelle dignité elle a déménagé.
Et l'autre côté est encore si loin. Mais de plus en plus près de la face arrière, et tous les collants inférieurs et inférieurs. La vie était gelée. Même les vendeurs des étals ont sauté. Je ne sais pas comment elle a compris, mais son collant a finalement sauté dès qu'elle a marché sur le trottoir. Nous avons applaudi, nous avons été soutenus, les chauffeurs ont hoché, un homme l'a traitée à la crème glacée et lui a offert de le ramener à la maison. La femme se remet progressivement de l'embarras, roule dans la voiture. Gloire aux héros!
Peu à peu, la vie entre dans son cours et seulement sur les visages des vendeurs de rue en regardant la route il y a non-non, et un sourire enjoué va glisser ...

Deux Maksim
Mon fils est né récemment. Il a amené sa femme à l'hôpital, les invités sont venus, nous nous asseyons, nous parlons. La femme parle avec un ami. Épouse:
- Imaginez, dans une chambre avec moi, une fille qui a également donné naissance à un garçon, cependant, un jour plus tard, aussi appelé Maxim, et d'ailleurs elle s'est mariée dans le même bureau d'enregistrement et le même jour. Seulement j'ai 11 ans, et elle est une heure!
Petite amie:
- Eh bien, c'est comme ça que tu as accouché tôt ...
Cranftain
Je suis allé récemment au magasin d'articles ménagers. Je suis debout dans la fenêtre de la poubelle que je regarde. Il y a deux morceaux de fer remarquables qui sont attachés au mur dans la salle de bain et ensuite l'évier est placé sur eux. Le papier suivant dit:
"KRANFTAIN - 260 roubles." Je reposai mes yeux sur elle, la savourant.
Ici, le vendeur entre et dit:
- Êtes-vous intéressé par PTO-TO? Voulez-vous acheter?
Je suis presque tombé ...

Frontière aérienne
Un cas de la vie, mais comme une anecdote. Je me suis envolé en 1991 du Japon, j'ai décollé - au dessus des îles un ciel sans nuages, beauté!
Cependant, bientôt ils sont entrés dans les nuages, le lait à l'extérieur de la fenêtre, nous avons volé, nous avons commencé à porter des limonades et du vin. Alors ka-ak va trembler! Les sacs des boîtes tombent, les femmes crient, les paillettes de limonade! En ce moment précis, l'hôtesse annonce:
- Уважаемые пассажиры, дамы и господа, товарищи, наш самолет только что пересек воздушную границу Советского Союза!!!

Ниибаццо креатиф несчастья. Это ниибаццо креатиф несчастья, камрад, и если ты не прачитаеш иго до конца то у тибя риальна могут вазникнуть траблы как на работе так и васче па жизни. Ты можиш мне канешно не верить но нахуя рескавать. Ето займет не больше двух менут, беспесды. Этот криатиф был написан нидавно но уже абашол мир 1258 рас. А начилось фсе стого что я кинул сцылы на <<ниибаццо креатиф несчастья>> дисяти сваим карешам с просьбай разаслать сцылы на него в таком же каличистве. Один пацан васче четать не стал и напесал мне <<пашол нахуй, мудацкая шутка>>. Ч ирез неделю от него ушла девушка, песдатая вопсчим сцучка с бритай пелоткай и бальшими сиськами. Аткуда знаешь? спросиш меня. Патаму чта она ушла ка мне, патаму и знаю. Исче у него хуй уменьшился и праебался мабильник. Пра хуй точно не скажу ето судя па слухам, а мабильник беспесды прапал, сам спиздил. Другой камрад палучиф етот креатиф разаслал сцылы на ниго па дваццати гастивухам и черес две недели пазнакомился с ниибаццо телкай с бритай пелоткай и бальшими сиськами. Ето тожи беспесды патамучта ето я иму телку слил иба оказалась сцука излишне корыстна. Типерь коротко есчо факты: Адна девачка увидела в гастивой сцылу на << ниибаццо креатиф несчастья>>, зашла па ней но сцылы не стала рассылать. Ч ерес день её перестали ебать и неебут досих пор. Хотя прошло уже восим дней. Патом есчо чикса одна васче читать не стала и парезалась когда песду брила и тожи никто не ебет теперь. Чувак один зашился и теперь не пьет. Вот бля никогда не думал об етом а не прачитал крео, пашол и зашился. Типерь ходит и фсем гаварит <<и чо ето я зашился?>> А потому что мудак бля, надо было четать, кидать сцылы и занимать очереть за телкай с бритой пелоткай, большими сиськами и запросами. Можно долго продолжать списак нисчастных жертв креатива, патаму чта он пач имута значительна больши чем очередь на бритую пелотку. Но я закончу камрад, ибо абисчал отнять у тибя не более 2 минут, а читаешь ты медленно. Карочи бля разашли десять сцыл на ето крео па разным сцайтам и гастевухам и будет тибе счастье.
Страшное оголодание
С мастером Валерой мы целый день чинили мой подвесной мотор "Вихрь-25". В ремонтной мастерской на 7-м ДОКе, что в Киеве на Днепре. Закончили почти к закату. Сели в лодку, привязанную к причалу, обмывать... И когда уже все выпили-закусили, даже крошки стряхнули рыбам - на палубе возникла маленькая, пинчероидного вида дрожащая сучонка, худая - как велосипед. И умильно уставилась мне в глаза с такой любовью, что стало стыдно - ну, не заслужил, недостоин. А дать ей поесть совершенно нечего! Стал рыться в бардачке - и ничего, кроме скомканного, засаленного рубля не нашел. Извинившись, что еды никакой нет, дал этот рубль ей в зубы, дескать, мать, иди себе чего-нибудь купи. Она зажала рубль зубами, благодарно вильнула, и убежала отовариться. Но, видать, такая была голодная, что не выдержала, улеглась тут же на берегу и у нас на глазах съела рубль. Нас с Валерой взяло за живое - такого оголодания в жизни не видали! Мы забрали сучонку в лодку и приплыли на мой РОП No 2, что рядом с выдающимся достижением отечественной электросварки - мостом им. Патона (над ним же высится другое такое достижение - цельносварная фигура Родины-Матери). На РОПе у дежурного матроса набрали еды. Сучонка, жадно глотая, набила живот так, что лапами еле доставала до земли. Оставить ее на РОПе мы убоялись - местные собаки могли ее просто порвать. Валера забрал ее домой, а там к ней привязались его девчонки и приняли как родную. Назвали Графиней, и она просто расцвела, но блещет не только вымытой шерсткой, но и необыкновенным умом. А отъелась так, что денег больше не жрет. Даже долларов - проверено!
Сонное царство
В один прекрасный день захотелось моему другу поспать. Обед прошел, начальник еще не вернулся. Открыл толстую книгу по С++ и завис над ней, типа читает. Через некоторое время и вовсе слег на книгу. Лежит, читает, посапывает. Тут начальник вернулся. Его в бок пихнули, вставай, типа, "шухер" пришел. Он проснулся, делая вид того, что он не сонный, а зачитанный, тратя всю энергию и силы на открытие глаз, фиксацию бровей и взгляда. Начальник, хмыкнул, и пошел к себе в кабинет. - Чаго? - обратился мой друг ко мне - что не так? Ответить я ему не смог, ввиду внезапно насупившегося приступа смеха. На открытой книге был листок, который впоследствии прилип к его ЛБУ, а к руке прилипла ручка. Вот в таком виде и предстал он перед начальником.

Еду я вчера ночью с товарищем Х... Оба выпивши. Товарищ Х. за рулем. Попадаем за превышение скорости. Х. подает в форточку права со сторублевой бумажкой, но ему предлагают пройти на обследование. Я уже в панике. Типа мне отвозить этого пьяницу (при том, что и сам не трезв). Через минуту Х. возвращается с абсолютно счастливой мордой. Я его спрашиваю: - В чем дело? А он отвечает: - Наконец-то я им впарил фальшивые сто баксов...
Отец сегодня рассказал (в такси работает). Принял заказ, выехал по адресу. А прямо у подъезда стоит какой-то черный бумер и братва метрах в 10 от него. Все остальные машины припаркованы с другой стороны дороги - встать туда нет возможности. Ну, он и встал позади бумера. Открывается дверь подъезда, от туда выходят мужик с бабой - лет 40 с цветами и подарками. И с ходу, не глядя... правильно! - садятся прямо в бумер, припаркованный возле подъезда. Братва была просто в шоке - сразу ломанулись к тачке, издавая какие-то мычащие звуки (видимо от невозможности говорить из-за столь неожиданного поворота событий). Все обошлось нормально. Не знаю, как братки, но пассажиры были веселы, а отец еще минут пять не мог ехать.
Ce matin, je fais d'habitude un léger jogging. Вдруг сзади крик - "Дяденька, дяденька!" Je m'arrête - je vois une fille de 11-12 ans avec un chien de berger du Caucase se précipiter vers moi, continuant à crier «oncle, oncle». Moi, en pensant que quelque chose est arrivé, je me rencontre. Quand il restait 5 mètres avant notre rencontre, la fille était capable de dire la phrase jusqu'à la fin: - Mon oncle, désolé, mais elle va te mordre maintenant !!! Не обманула.
Расскажу историю которая произошла со мной и моим сынулей несколько дней назад. Женя (так сынулю зовут, ему 4 года стукнуло) наконец-то начинает понимать, что на каждую его идею надо спрашивать разрешение у папы с мамой, и однажды я сидел за компом, рядом работал телевизор, я ждал начало сериала "Солдаты", как раз предыдущая передача закончилась и пошла реклама, Женя подлетает с пультом ко мне и начинает канючить: - Папа, можно на другой канал переключить, ну, можно переключить... Я ему разумеется отказываю и говорю, что бы он положил пульт и не приставал, но он продолжает. И тут на экране телевизора появляется прапорщик Шмадко (один из главных персонажей этого сериала), и громко командует: - Убери руки от пульта, убери руки я сказал, сейчас "Солдаты" начнутся... (такая реклама сериала, так сказать). У сынули аж челюсть отпала, он дрожащими руками положил пульт на диван, и с ужасом глядел в телевизор, и я ещё добавил: - Слышал, что тебе дядя сказал? И он упавшим голосом смог только возразить: - Нет, пап, это он тебе сказал.
Наблюдал как-то сам лично такую ситуацию. Стоим с корешем возле магазина, ждем третьего, который пошел затариваться продуктами к предстоящему дню рождения супруги. Так вот стоим, курим, тут из магазина выходит в хлам пьянющий мужик с двумя поллитрами в руках, потихоньку так выходит, видимо автопилот уже давно. Одну поллитру он после третьей попытки засунул в напузный карман (какая-то кофта на нем была с претензией на спортивную), а вторую поллитру пытается засунуть в боковой карман треников. И вот когда он видимо ощутил сопротивление кармана и отпустил <заветную> она естессно не будучи в кармане полетела к асфальту. Дальше все как в Матрице, время потянулось меееееедленно: все мужики, находящиеся в пределах видимости задержали дыхание предвкушая злорадство с сочувствием одновременно, мамаши с колясками направили укоризненные взоры в сторону неудачника-пьяницы, сам неудачник смог только громко беспомощно выдохнуть: - Б#я-а-а-а-а-а-а:. Бутылка дзынькнула об асфальт и: осталась целой. Облегченный вздох всех наблюдающих. Лицо счастливчика озарила победная улыбка, дескать "А куда она денется!!!" и победное: - Б#я-а-а-а-а-а!!! - мол "нет, ну, вы видели?!" Он наклоняется поднять заветную, только что спасшуюся от неминуемой гибели и... Правильно! Из напузного кармана вываливается вторая поллитра и аккурат по первой! Теперь уже обе вдребезги. Ржач окружающих, и совсем уже беспомощное и отчаянное, пьяное, огласившее все окрестности: - Б#я-а-а-а-а-а-а-а-а-а-а-а-а-а-а!!!
Когда я учился во втором классе, мы жили (служили), на небольшом острове, что на реке Амур. Китай ближе чем Хабаровск, его в подзорную трубу видно. Морозы стояли дай бог, кругом леса, по крепкому льду, через реку к нам в часть приходили уссурийские тигры. Можно было по ночам с балкона наблюдать, как они роются в мусорных баках в поисках съестного. Отец, тогда еще старший лейтенант, летал в караулы "через день на ремень", и там-то часто случались курьезы. С удаленного поста звонок испуганного часового, казаха, если не изменяет память: - Тащь ст. лейтенант, тут эта! Тигр стоит... - Кто? Тигр? Ну, если начнет нападать, сразу стреляй! - сказал отец, по фигу что тигр в Красную книгу занесен, жизнь бойца важнее. - Мы сейчас приедем! - Так это! Он за границей поста сидит уже 20 минут и ничего не делает, просто смотрит и все! Но страшно. - бедный казах таких больших кошек еще в жизни не видел: Отец позвонил куда надо, сообщил командованию, взял смену и прыгнул в машину - некоторое время и он на месте. И точно! Сидит себе так мирненько тигр, не дергается. Точнее тигрица, и смотрит. Поиграли они в гляделки, и тут отец заметил вдалеке между деревьями мелькает что-то. Блин! Тигрята!!! А зверюга не шевелится: - Товарищ ст. лейтенант! - подал голос дембель сержант из местных. - Это в лесу есть стало нечего, она тигрят привела, чтоб отдать: - А на хрена они нам надо? - удивился отец. Связался с командованием снова. За комполка в этот день оставался майор - начпрод, удивительно мудрый и спокойный человек. Выслушал майор это все и призадумался. Тигрят брать - потом проблемы, надо будет связываться с Хабаровским зоопарком, машину снаряжать отправлять, то се! Не, не катит. Расстрелять тигрицу тоже нельзя - нужда привела, да и жаль животину. А сама не уйдет, так там и подохнет с тигрятами. - Вот что лейтенант, ты давай ко мне рули, к складу, буду ждать: На складе майор некоторое время порыскал, подумал и вручил моему бате мороженую половину туши коровы: - Держи, отвезешь и тигрице кинешь. Только смотри, не дай бог чего, осторожен будь. Сказано легко, да только сделать как? Туша тяжелая - жуть, снег глубокий. Вдвоем с сержантом, закинув автоматы за спину, отец поволок тушу к тигрице, строго наказав казаху на вышке следить в оба и стрелять в случае чего. Тигрица сидит не шевелится только глазами огромными, желтыми, зыркает (морг, морг :) . Подтащили мясо к ней и отошли. Тигрица степенно поднялась, понюхала что принесли, легко зубами цап! И в лес. Все передохнули спокойно: Через день отец опять в карауле. Идет проверять посты, ночь, звезды сияют, хорошо-то как! Поглядел на это великолепие и решил закурить. Чирк спичкой и чуть сознание не потерял - в темноте возле забора сидит тигрица та самая. И смотрит. - Отец замер. "Близко слишком, даже пистолет достать не успею" - думает. А тигрица встала, бесшумно и быстро подошла к нему, в глаза внимательно заглянула:. - Ну, все, вот она смерть - подумал батя. Заглянула, потом ткнулась мордой под руку, ну, прям как кошка у нас дома, потерлась об ногу. Хвостом обласкала и так же бесшумно исчезла. Отец до сих пор вспоминает это, хоть и давно было. И до сих пор уверен что звериная благодарность есть, и что она лучше людской.
Заботливый Мишечка
Лежу на кровати - болею. Над моей головой, на стене висит полка с видеокассетами, фотоальбомами и всякой мелочевкой.
Рядом со мной на кровати стоит Мишечка, роется на полке. В некий момент, благодаря его стараниям, мне на голову летит Мишечкин же портрет в тяжелой рамке и под стеклом. Голове больно. Ребенку объяснятся, что это он зря. Через какое-то время ребенок опять залезает ко мне кровать и собирается рыться на полке. Я инстинктивно отдергиваю голову и предлагаю Мишечке этого не делать, поскольку мамина голова не перестала болеть еще после прошлого инциндента. Мишечка торопливо слезает с кровати, идет к своим игрушкам и приносит маме строительную каску. Une pause C'est tout.

Дисциллированная вода
Поехал я как-то отдохнуть дикарем в район местного курорта. Лето, жара, аккумулятор выкипел. Где взять воды дисциллированной? Может в этом санатории какие лекарства делают? Взял банку трехлитровую, поехал.
Вода, говорят есть в процедурном корпусе, кабинет номер пять. Захожу. Врач в халате сидит, что-то пишет. - У Вас есть вода дисциллированная, мне в аккумулятор подлить? - Вот, пожалуста, набирайте!
Проводит меня за ширмочку, а там ванна огромадная, раза в три больше, чем в квартирах. В ванне плавает баба голая, килограмм на 120. Вода бурлит, массаж подводный значит принимает. - Так... Дык... Мне воды дисциллированной надо...
- А она и есть дисциллированная!
- Но там же женщина плавает!
- Ничего, набирайте, ей хватит!
- Ну, я в смысле что грязная!
- Вода чистая! Вчера только наливали!
Врач сует в воду палец, вынимает и зачем-то мне его показывает.
Р. S. Воды я набрал из дисциллятора в подвале процедурного корпуса у дежурного сантехника.

Потусторонние силы
Состряпали в одной конторе сеточку и заземлили. При работе сети в одно и то же время некотрые компы вешались и начинали нормально работать по прошествию определенного времени. Причем так почти каждый день, долго они искали барабашку и нашли. Заземлили то они на батареи отопления, результат - уборщица после мытья полов вешала на батареи мокрую тряпку, что то с заземлением в этот момент происходило и пока тряпка не высыхала тачки висели. Вот такая вот история про потусторонние силы.